Diapositive 1 - PIIMT

Diapositive 1 - PIIMT

Cours Introduction la Psychologie Pr BARAKAT Session dt 1 OBJECTIFS DU COURS Dfinir la psychologie, dintervention

ses buts et ses champs Dcrire les grands courants de la psychologie (fondements, concepts, figures emblmatiques) et les types de thrapies Expliquer

les concepts psychologiques utiles la pratique professionnelle Connatre et expliquer les diffrentes sphres de dveloppement dun individu et les tapes essentielles (au niveau cognitif, affectif, psychomoteur et perceptif) QUEST CE QUE LA PSYCHOLOGIE

Psych : me Logos : tude de Ltude scientifique du comportement et des processus mentaux dune personne Psychologie Vs. Psychoverbiage OBJECTIFS DE LA PSYCHOLOGIE Dcrire Expliquer

Prdire Modifier le comportement PSYCHOLOGUE PSYCHIATRE PSYCHANALYSTE Deux principaux psychologie : champs dactivit en

La recherche (psychologie exprimentale) : en laboratoire ou sur le terrain Lintervention (Psychothrapie) Secteurs varis: coles, sport, entreprises, centres spcialiss, hpitaux, prisons, consultations, etc. FAITS MARQUANTS POUR EXPLIQUER LAVNEMENT DE LA PSYCHOLOGIE

Les rvolutions Lexode vers les villes La thorie de lvolution Le colonialisme 19ME SICLE : INTERPRTATION DES BOSSES DU CRNE

Phrnologie Lavarice et la religiosit se lisent en palpant les protubrances crniennes 18 sicle: Franz Joseph Gall : la Phrnologie 1) Tous les comportements manent du cerveau 2) rgion corticale = facult mentale

3) Croissance lie lusage INFLUENCE DE LA GNTIQUE Certains traits de personnalit inscrits gntiquement le fonctionnement de certaines zones de notre cerveau aurait un lien avec notre type de personnalit seraient

LES THORIES PSYCHOLOGIQUES ET LES GRANDS COURANTS THRAPEUTIQUES (P 12) 5 grandes approches: Approche Approche Approche Approche Approche psychanalytique

cognitivo-comportementale humaniste psychobiologique systmique Chacune de ces approches utilise des mthodes diffrentes et propose des faons diffrentes de comprendre la personnalit et le comportement de lHomme LAPPROCHE PSYCHANALYTIQUE

Quelques psychanalystes clbres: Freud, Lacan, Klein, Dolto, Bettelheim Base: Thorie qui a pour but dexpliquer linfluence de lINCONSCIENT sur nos comportements Mthodes: - Lhypnose - Lanalyse des rves - Lassociation libre - Le transfert Mettre jour des conflits inconscients et les sentiments refouls PSYCHOTHRAPIE PSYCHANALYTIQUE

la prise de conscience par le patient des conflits psychiques dont il souffre ainsi que sur lacquisition de nouvelles capacits psychologiques et dveloppementales... Un processus long terme men avec un psychanalyste entran, raison de plusieurs sances par semaine sur une dure dau moins une anne. Ces sances permettent lexpression de conflits inconscients LES NIVEAUX DE CONSCIENCE Le conscient

Le prconscient Linconscient Linconscient dune personne peut dtruire sa vie psychique. HISTORIQUE (LES PRCURSEURS) Les philosophes et les mdecins sont les prcurseurs de ce qui va devenir la psychologie

Les philosophes PYTHAGORE : cerveau = sige de lintelligence et de la folie. Aussi, la Psychologie transpersonnelle PLATON Vs. ARISTOTE : rapports entre corps et pense HISTORIQUE (LES PRCURSEURS)

Les mdecins: 1550 avant JC papyrus EBERS : Description de la dpression avec recettes magiques ou religieuses pour la chasser HIPPOCRATE (460,370 avt JC) : Classification des troubles mentaux, manie, mlancolie, paranoa, pilepsie, Dmystifie les maladies mentales qui tait jusque l considres comme des manifestations dmoniaques

Runit les maladies de lme et du corps : les maladies ont une origine physique FIN XIXME ET DBUT DU XXME SICLE Hermann von Helmhotz (1821-1894) a prouv que les nerfs conduisaient de llectricit Camillo Golgi (1843-1926) a montr quil tait possible, grce une solution de nitrate dargent de voir pour la premire fois, les neurones

Otto Loewi dmontre la transmission chimique de linformation entre les neurones, par le biais des neurotransmetteurs Wilder Penfiel a t un prcurseur dans lidentification des zones crbrales lies certaines activits PRINCIPE DE NON-SOMMATIVIT GESTALT Un ensemble est plus que la somme de ses constituants LES PSYCHOLOGUES GESTALTISTES (19201930)

Appartiennent d'Allemagne un mouvement venu Ont t parmi les premiers tudier comment on organise le monde en units et en structures significatives

En allemand, Gestalt veut dire forme ou configuration PERSONNALIT LE MODLE DES BIG FIVE Fait l'objet d'un large consensus La personnalit peut se dcrire l'aide de cinq traits de caractres fondamentaux :

l'extraversion la mticulosit l'quilibre motionnel l'ouverture d'esprit la conscience des autres LES 3 INSTANCES DE LA PERSONNALITE SURMOI MOI

CA Chaque partie rend compte dun aspect de notre personnalit. LE A Principe de plaisir Satisfaction immdiate des dsirs LE MOI Principe de ralit

Pulsions (CA) Rgles, interdits (SURMOI) LE SURMOI CONSCIENCE LIDAL DU MOI Dsigne les valeurs positives auxquelles aspire le sujet, il est li au narcissisme un idal de toute puissance infantile base

sur le narcissisme infantile (Freud 1914) LES MCANISMES DE DFENSE Si le Moi ne parvient pas satisfaire le Ca, et le Surmoi, une certaine angoisse apparat Tout le monde les utilise, ce nest pas pathologique. Cependant, ils deviennent problmatiques sils sont utiliss de manire excessive

LES MECANISMES DE DEFENSE Le plus connu, le plus frquent Le refoulement = les pulsions inacceptables sont inconsciemment empches de parvenir la conscience (effet: rduit langoisse) LES MECANISMES DE DEFENSE (Suite)

le la la la la dplacement formation ractionnelle projection rationalisation sublimation Fin de la Premire Partie p 14 et p 18 (coup dil) p 9 et p 19 (test clair)

INTRODUCTION LA PSYCHOLOGIE Deuxime Partie Psychanalyse et Ecoles de Pense LA NOTION DE PULSION

Notion ENERGETIQUE Pousse lorganisme vers un BUT SATISFAIRE essentielles notre SURVIE : LA Pulsions de vie (faim, soif, besoin sexuel,..) Pulsions de mort (auto-destruction, agressivit) LES STADES DE DVELOPPEMENT SELON

FREUD Stade oral : (0-1 an) la bouche est la zone de plaisir (succion puis morsure) Stade anal: (1-3 ans) les sphincters sont contrls (retient et vacue); pouvoir sur les parents; intgration des rgles sociales Stade phallique (3-6 ans) diffrences des sexes, zone dinterdits, rles parentaux

diffrents Priode de latence (6 - 12 ans) Stade gnital Risque de fixation ou de rgression un stade de dveloppement LE COMPLEXE DOEDIPE Mythe ddipe dans la mythologie grecque: Tu tueras ton pre et pouseras ta mre

Vers 3 ans, la mre devient objet damour pour le fils Le pre est un rival liminer mais lenfant est trop petit, impuissant par rapport au pre quil craint et admire Triangulation des relations (ENFANT- MEREPRE) LE COMPLEXE DOEDIPE Le garon va sidentifier son pre, imiter ses comportements (masculin, rle sexuel) et intrioriser ses valeurs ainsi que les interdits moraux fondamentaux (interdits du meurtre et de linceste)

Chez la petite fille, la castration est une punition ralise (sentiment dinfriorit) Relation ambivalente avec la maman qui est sa rivale mais dont elle a besoin PRINCIPALES CRITIQUES FORMULES ENVERS LA PSYCHANALYSE Non scientifique, thories non vrifiables

Importance exagre de linconscient Insuffisance des cas qui ont t gnraliss outrance Sexisme et misogynie Insuffisance de donnes interculturelles LA GUERRE DES PSYS

ENTRE Les psychologistes des profondeurs (Psychanalystes) Les psychologistes scientifiques (Thrapies Comportementales et Cognitives) LES THORIES COMPORTEMENTALES Historique Fondateur : WUNDT (1832-1920)

Ecole structuraliste Buts: dcomposer la conscience en ses constituants, identifier les processus, leurs connexions (+ les lois) Faire de la psychologie une science, la Science du Comportement LE BHAVIORISME Rejette le mentalisme et lintrospection James WATSON (1878-1958)

Objet dtude : LE COMPORTEMENT ce qui est observable et RIEN dautre !!! (Behaviorisme) POSTULATS DE DPART Tout comportement est une raction un STIMULUS = psychologie ractionnelle

Stimulus Comportement WATSON en vient nier lexistence de la conscience et exclut de la conscience les notions dme ou desprit Peu de comportements sont inns, ils sacquirent par apprentissage La psychologie doit permettre comportements et de les contrler

La personnalit est acquise de prvoir les LES THORIES DE LAPPRENTISSAGE IVAN PAVLOV (1849-1936) Dcouverte hasard

du Conditionnement par CONDITIONNEMENT CLASSIQUE OU RPONDANT tude de la salivation chez le chien en laboratoire Il donnait des boulettes de viande heure fixe, heure laquelle une cloche

retentissait RFLEXE CONDITIONN Nourriture Salivation Stimulus inconditionnel (SI) inconditionnelle (RI) Rponse

Association entre des stimuli de l'environnement et les ractions automatiques de l'organisme Stimulus neutre (cloche) SI (nourriture) RI (salivation) COMMENT SE FAIT LE CONDITIONNEMENT? Rptition de nombreuses fois..

Le chien salive sans voir la nourriture !!!! SC RC = APPRENTISSAGE Lanimal est passif, il ragit mais nagit pas sur son environnement SKINNER (1904-1990) Le conditionnement oprant LE CONDITIONNEMENT OPRANT OU INSTRUMENTAL

un comportement a plus ou moins de chances de se manifester selon les consquences qu'il entrane Met en relief les consquences d'une action sur le milieu. e.g. c'est--dire les personnes ou encore les circonstances prsentes lorsque se manifeste un comportement CONDITIONNEMENT BAS SUR LA CONNAISSANCE Antcdents--------------Comportement----Consquences

Selon leffet obtenu (positif ou ngatif), leffet est maintenu, reproduit ou abandonn LOI DE LEFFET (THORNDIKE, 1931) La probabilit de rptition dune rponse est lie son effet sur lanimal ou le milieu LE BHAVIORISM RADICAL LA BOTE DE SKINNER Si comportement attendu : nourriture Si chec : choc lectrique QUELQUES RFLEXIONS SUR LA PUNITION Diminue les comportements inadquats

Cependant, lEVITER autant que possible car: Elle entrane de la frustration colre, agressivit Elle cre un comportement dvitement du punisseur Si impossible dy chapper : impuissance acquise (repli sur soi, dpression) QUELQUES RFLEXIONS SUR LA PUNITION les comportements peuvent ne disparatre quen prsence

du punisseur: do limportance des renforcements positifs frquents Renforcer les comportements appropris Provoquer lextinction du comportement indsirable Ne recourir la punition que dans des cas extrmes Donner une RETROACTION immdiate, constante et claire (montrer la rponse adquate attendue) LES THORIES COGNITIVES

Les phnomnes non observables jouent galement un rle important dans lapprentissage social (BANDURA) Nous apprenons en observant les autres et ce qui leur arrive et en y rflchissant

Pertinence (mdias)? des modles montrs Dveloppement de la personnalit Sentiment defficacit personnelle aux enfants

LAPPROCHE HUMANISTE La troisime voie en psychologie Fondateur: CARL ROGERS (1902-1987) Centre sur:

Les forces intrieures (potentialits de ltre humain spanouir) Les sentiments et la conscience VISION OPTIMISTE DE LA NATURE HUMAINE Chacun peut trouver en lui solutions Chacun tend dvelopper capacits ses ses

Les thrapeutes humanistes encouragent donc leurs clients exprimer leurs sentiments et les aident trouver euxmmes les solutions LA PERSONNALIT SELON LAPPROCHE HUMANISTE La partie la plus importante : le Soi Sentiment didentit personnelle, valeurs, lensemble des perceptions quune personne a delle-mme La congruence:

Ce terme est employ par Carl Rogers pour indiquer une correspondance exacte entre l'exprience et la prise de conscience. le Soi est en accord avec les expriences vcues - bonne estime de soi--- bonne adaptation au monde qui nous entoure sant mentale INCONGRUENCE Etat dun individu qui est peu quilibr (sant

mentale fragile, faible estime de soi) Il ny a pas congruence Non-harmonie entre soi et son milieu de vie de charisme

sans FIN DU PREMIER CHAPITRE MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Recently Viewed Presentations

  • Newton's 3rd Law and Momentum

    Newton's 3rd Law and Momentum

    Momentum is given the symbol . p. Momentum Equation. p = mv. p = momentum in kg * m/s. m = mass in kg. v = velocity in m/s. Just like velocity, momentum has size and direction! Example Momentum Problem....
  • Assistance - United States Army

    Assistance - United States Army

    Completea DA Form 1559 . Opencase in IGARS (Information IGAR for senior official involvement) Analyze for all issues / allegations (PA) Informcomplainant that the IGAR is untimely (case notes) Forward for Army Command (ACOM), Army Service Component Command (ASCC), or...
  • Great Plains Region - National Congress of American Indians

    Great Plains Region - National Congress of American Indians

    All interests of the Great Plains Region should be protected; the best insurance for the Great Plain Region long term survival is to have full funding to maintain healthy, productive, safe, knowledgeable environments so the tribal citizens of the Great...
  • Vet Science ID - usd306.k12.ks.us

    Vet Science ID - usd306.k12.ks.us

    Vet Science ID. TOOLS. Autoclave. Bands (Castration or docking) Centrifuge. Comb-Curry. Comb-flea. Comb-Scotch. Cover slips. Dehorner- Barnes. Dehorner- electronic. Dehorner- scoop or tube. ... Scissors- Littauer Suture removal. Scissors- Mayo Disecting. Scissors MetzenbaumDisecting.
  • Strategic Market Manangement - 7th Edition

    Strategic Market Manangement - 7th Edition

    To explore the effectiveness of marketing strategies applied by different publishers in the newspaper battle. Synopsis (1) The price of Chinese newspapers was traditionally determined by the Newspaper Society of Hong Kong and members of the Society would standardize their...
  • Treatment of Uncertainties PHYS 244, 246  2003 Uncertainty

    Treatment of Uncertainties PHYS 244, 246 2003 Uncertainty

    Then plug these numbers into the function. And thus sin(120 ± 20 ) = 0.208 ± 0.034 0.034 0.034 Calculating the percent difference is a useful way to compare experimental results with the accepted value, but it is not a...
  • Chapter 18: Granitoid Rocks - Whitman College

    Chapter 18: Granitoid Rocks - Whitman College

    Seismicity Seismic Image of Venezuela Basin Seismic waves Seismic wave travel in a homogeneous Earth Seismic wave travel in which density increases monotonously Seismic wave travel in a layered Earth The P-wave shadow zone The S-wave shadow zone P and...
  • Medication Training

    Medication Training

    Medication Training Curriculum to Teach Unlicensed School Personnel How to Assist With Medications in the School Setting Alabama Board of Nursing