LA PAUVRETE DANS LE MONDE - Académie de Limoges

LA PAUVRETE DANS LE MONDE - Académie de Limoges

LES LIEUX DE COMMANDEMENT Travail propos par Romain BONNOT, Lyce-Collge Eugne Jamot, AUBUSSON PARTIE I. PROGRAMME PROGRAMME : Approches de la mondialisation Le nouveau programme de Gographie de quatrime qui sintitule approches de la mondialisation est consacr ltude des relations noues lchelle mondiale et leurs effets sur les territoires diffrentes chelles. Cette mondialisation sappuie sur des changes, de nature diffrente, qui se sont multiplis lchelle mondiale, ceux-ci sont donc traits dans la premire partie du programme : Des changes la dimension du monde . Or ces changes sinscrivent sur des territoires, en bouleversant les hirarchies, en renforant (ou parfois en rduisant) les ingalits sociospatiales, ce qui fait lobjet de la seconde partie du programme : Les territoires de la mondialisation . Enfin ces bouleversements crs par la mondialisation suscitent des

dbats voire des rejets qui sont traits dans la dernire partie : Questions sur la mondialisation . APPROCHES DE LA MONDIALISATION Parties du programme Des changes la dimension du monde Thmes traiter 1 Les espaces majeurs de production et dchanges 2 Les changes de marchandises 3

Les mobilits humaines 4 Les territoires de la mondialisation Questions sur la mondialisation OU Les lieux de commandement Temps imparti 40 % du temps consacr la

Gographie Les entreprises transnationales 1 Les Etats-Unis 2 Les puissances mergentes 3 Les pays pauvres 1 La mondialisation et la diversit culturelle 2

La mondialisation et ses contestations 50 % du temps consacr la Gographie 10 % du temps. APPROCHES DE LA MONDIALISATION Parties du programme Des changes la dimension du monde Thmes traiter 1 Les espaces majeurs de production

et dchanges 2 Les changes de marchandises 3 Les mobilits humaines 4 Les territoires de la mondialisation Questions sur la mondialisation OU Les lieux de commandement

Temps imparti 40 % du temps consacr la Gographie Les entreprises transnationales 1 Les Etats-Unis 2 Les puissances mergentes 3

Les pays pauvres 1 La mondialisation et la diversit culturelle 2 La mondialisation et ses contestations 50 % du temps consacr la Gographie 10 % du temps. PARTIE I, thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement Place du thme dans le Programme : Ce thme sinscrit dans la premire partie du nouveau programme de

gographie de quatrime intitule : Des changes la dimension du monde . Ce 4me thme, qui traite non plus des changes mais des acteurs et des lieux qui sont lorigine de ces changes, est un thme au choix : Les lieux de commandement OU Les entreprises transnationales Ce 4me thme doit donc tre trait en 3 heures maximum afin de respecter lquilibre horaire entre les diffrents thmes; Ce que dit le nouveau programme : Thme 4 : Les lieux de commandement CONNAISSANCES DMARCHE

Les grandes mtropoles Une tude de cas : - Tokyo dans la mgalopole japonaise Centres dcisionnels majeurs, elles concentrent le pouvoir Cette tude de cas dbouche sur la prsentation conomique, financier, culturel, de planisphres : grandes mtropoles, places politique et technologique. boursires, rseau mondial de lInternet CAPACITS Dcrire et expliquer ce quest une mtropole mondiale partir de lexemple choisi. Localiser les mtropoles mondiales et les pays o elles se situent. PARTIE II : DIFFICULTS LIES AU TRAITEMENT DU THME

1. Les difficults pour apprhender la mondialisation: Le phnomne de mondialisation est un phnomne qui sest amplifi depuis une vingtaine dannes, avec la fin de la guerre froide et la victoire du modle libral : Il se caractrise par : une multiplication des changes de tout ordre (marchandises, hommes, flux financiers, dinformation mettant en action des acteurs anciens (Etats) et nouveaux (firmes transnationales, O.N.G) dans des lieux particuliers (interfaces : littoraux, frontires ou grandes mtropoles. Ces bouleversements ne sont pas sans consquences sur les hommes (ingalits socio-spatiales), comme sur les territoires, ce qui provoque certaines interrogations voire contestations (mouvement altermondialiste). Le phnomne de mondialisation remet donc en cause les hirarchies tablies : que ce soit celle des Etats ou celles des villes.

2. Les difficults pour traiter des grandes mtropoles: Les grandes mtropoles mondiales participent activement la mondialisation, elles en sont les lieux de commandement car : - elles jouent un rle important en attirant et organisant les flux, - elles sont le sige des grandes firmes transnationales, - elles entretiennent entre elles des relations troites et fonctionnent en rseau pour former un Archipel Mtropolitain Mondial (A.M.M) o des villes comme New York, Londres ou Tokyo jouent un rle de premier plan. Cest au cur de ces villes, que les quartiers des affaires (C.B.D) expriment cette fonction de commandement dans des architectures modernes (Manhattan New York, Shinjuku Tokyo) Vue de Manhattan, source : BIPS, SCEREN-CRDP Poitou -Charentes

a. La mtropolisation , un phnomne nouveau : La notion de mtropolisation est une notion relativement neuve, introduite au milieu des annes 80 pour caractriser le rle peru alors comme nouveau, des villes dans les processus de mondialisation. Cette notion est aujourdhui encore trs intimement lie celle de mondialisation. Mais, notion gographique nouvelle, sa dfinition est de fait, encore peu stabilise. Pour preuve la difficult sentendre sur les termes de mgapole, mgalopole La mtropolisation dsigne le mouvement de concentration de populations, d'activits, de valeur dans des ensembles urbains de grande taille. Il peut se faire au dtriment de villes de niveau hirarchique infrieur et l'on assiste bien souvent au renforcement des niveaux suprieurs (lieux centraux) du systme urbain. Les facteurs de la mtropolisation sont divers : conomies d'chelle et d'agglomration, avantages comparatifs, besoins d'accessibilits aux rseaux (aux chelles nationales et mondiales), etc. Le phnomne de mtropolisation ne peut pas se rduire qu sa dimension dmographique : Il doit son ampleur et son originalit la concentration spatiale des fonctions stratgiques du nouveau systme productif (de commandement et de contrle ; foyers de

l'innovation ; accessibilits aux rseaux de communication virtuels ou physiques ; attractivit et poids culturels). La mtropolisation peut donc se mesurer et s'apprcier l'aide de toute une srie de critres (structurels, fonctionnels, ou encore dynamiques qui permettent d'tablir hirarchies, classifications, typologies). Mais l'approche du phnomne dpend des niveaux d'chelle considrs : une mtropole de rang global, international, ne pourra tre dfinie, analyse comme une simple mtropole rgionale. Au niveau suprieur de la hirarchie, mtropolisation rime avec mondialisation. Concentration des fonctions de commandement Concentration de la richesse Concentration des hommes LA.M.M : un rseau de villesglobales sans lien avec leur arrirepays

Les mgalopoles continentales : des mtropoles en rseaux Souvent des capitales politiques et conomiques offrant des varits de services spcialiss Absorption des priphries par leurs mtropoles Dilatation des aires mtropolitaines au profit du priurbain

Source : Daprs le site internet de lAcadmie dAmiens b. Alors quest ce quune mtropole? quest ce quune grande mtropole ? 2 problmes lis se posent alors : Un problme de dfinition, de vocabulaire employer: Quel vocabulaire utiliser ? - mtropole - mgapole - mgalopole - ville-globale, ville-mondiale Un problme de classement, de hirarchisation de ces mtropoles : Quels critres utiliss ? - critre dmographique - autres critres

(conomiques, financiers) Est-ce que cette hirarchisation dpend principalement du poids et de la croissance dmographique ? En 2007, selon les statistiques de l'ONU, 19 agglomrations dpassaient les dix millions d'habitants et les villes de cette catgorie devraient tre 26 en 2025, toutes nont pas le mme rle lchelle mondiale. Mais, on observera que certaines agglomrations africaines, multimillionnaires, n'ont pas forcment tous les attributs de cette mtropolisation. Dates Nombre dagglomrations NORD SUD 1950

1 1 0 1975 5 2 3 2000 19 4 15

2015 23 4 19 On assiste donc depuis une trentaine dannes laugmentation du nombre de trs grandes villes, ainsi qu laugmentation de leur taille, villes qui se concentrent au Sud. On observe la trs forte croissance des agglomrations du Sud sur les 3 dernires dcennies,

sont-elles pour autant de grandes mtropoles? Si les agglomrations du Sud sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus peuples, on remarque en regardant le planisphre du Produit Urbain Brut (P.U.B) que la richesse, elle, est toujours concentre au Nord.

Laspect dmographique nest donc pas le seul prendre en compte : Des chercheurs, dans la ligne de Saskia SASSEN, tentent de trouver dautres critres de classement : Le produit urbain brut (PUB) est lquivalent pour les villes du produit intrieur brut (PIB) pour les Etats. Il mesure la valeur de la richesse produite au sein dune mtropole donne. Ville et agglomration Produit Urbain Brut (P.U.B) Etat Produit Intrieur Brut (P.I.B) 1. Tokyo 1443.8 1. Etats-Unis 7641

2. New-York 829.2 2. Japon 4651 3. Osaka 628.7 3. Allemagne 2341 4. Los Angeles 457.4

4. France 1534 5. Paris 361.4 5. Italie 1192 6. Nagoya 291.3 6. Royaume-Uni 807 7. Chicago

273.6 7. Chine 731 8. San Francisco 213.9 8. Brsil 731 9. WashingtonBaltimore 212.1 9. Espagne

573 10. Londres 208.9 10. Canada 560 Source : globalcities.free.fr Comparaison des 25 premires agglomrations du monde par la valeur de leur P.U.B avec les P.I.B de quelques tats (en milliards de dollars, 1997) Cette classification a le mrite de montrer que la production de richesse dans certaines mtropoles est pratiquement quivalente celle dun Etat (exemple : Tokyo et la France).

Toutefois, cet indicateur comme tout indicateur est utiliser avec prcaution. Il est difficile daffirmer que Nagoya est une mtropole de plus grande importance que Londres. Dautres types de classement existent pour hirarchiser les grandes mtropoles comme : Le GaWC (Globalization and World Cities), groupe de recherche anglais dirig par Peter Taylor, comptabilise en temps rel les bureaux des 100 plus grandes entreprises mondiales de services aux entreprises (banques daffaires, cabinet daudit, assurances, etc.) Ceci permet dapprcier la rapidit de lvolution de limpact de la mondialisation sur les villes : on trouve aujourdhui 368 bureaux Londres, 357 New York, 244 Tokyo et 235 Paris, et dtablir ensuite un classement gnral en fonction de critres classs en 4 catgories. Classement du GaWC (12 tant la note maximale) A. ALPHA WORLD CITIES 12: London, Paris, New York, Tokyo 10: Chicago, Frankfurt, Hong Kong, Los Angeles, Milan, Singapore B. BETA WORLD CITIES 9: San Francisco, Sydney, Toronto, Zurich

8: Brussels, Madrid, Mexico City, Sao Paulo (4 critres permettent de savoir si la ville est une ville primordiale (3 points), majeure (2) ou mineure (1). La combinaison des 4 donne une note sur 12). 7: Moscow, Seoul C. GAMMA WORLD CITIES 6: Amsterdam, Boston, Caracas, Dallas, Dusseldorf, Geneva, Houston, Jakarta, Johannesburg, Melbourne, Osaka, Prague, Santiago, Taipei, Washington 5: Bangkok, Beijing, Montreal, Rome, Stockholm, Warsaw 4: Atlanta, Barcelona, Berlin, Buenos Aires, Budapest, Copenhagen, Hamburg, Istanbul, Kuala Lumpur, Manila, Miami, Minneapolis, Munich, Shanghai Source : http://www.lboro.ac.uk/gawc/rb/rb5.html#t7

Le classement MasterCard (Worldwide Centers of Commerce Index) des villes globales qui associe chacune des 75 villes considres un indice composite. Celui-ci synthtise le score de chaque ville sur plus de 70 indicateurs diffrents, regroups en 7 domaines : lenvironnement lgal et politique ; la stabilit macroconomique ; la facilit dentreprendre ; les flux financiers ; les flux de personnes et de marchandises ; la cration de connaissance et les flux dinformation ; la qualit de vie. (pour plus dinformations, voir Revue Les Grands Dossiers des Sciences Humaines n17 : Les villes mondiales, les nouveaux lieu de pouvoir , Dcembre 2009-Janvier-Fvrier 2010). Ainsi, en croisant le Produit Urbain Brut et le classement tabli par WCC, une nouvelle hirarchie semble se dessiner : - Les 3 ttes de rseaux de lAMM dans chacun des ples de la Triade, dfinis par S.Sassen ds 1997, sont toujours l (New-York, Londres et Tokyo); - Dautres villes- mondiales mergent comme Singapour qui allie son norme activit portuaire sa place de capitale financire du Sud-Est Asiatique, Chicago ou Hong Kong et concurrencent des mtropoles anciennes comme Paris; - Les autres mtropoles apparaissent ensuite comme des relais de cette mondialisation, notamment au Sud. Conclusion : quelle hirarchisation ? Quelque soit les critres retenus, les mmes mtropoles arrivent en tte : New York, Londres, Tokyo, voire Paris sont en tte, suivies par Singapour, Los

Angeles, Chicago, Hong Kong, Francfort, Madrid, Milan, etc. Ce sont les villes les mieux accessibles. Dun certain point de vue, elles sont moins concurrentes que complmentaires, ce qui produit un effet de club : lcart entre ces villes et les autres augmente (Une trentaine dentre elles aujourdhui grent 60% des capitaux mondiaux), elles forment lArchipel Mgalopolitain Mondial (A.M.M). Loin derrire, les anciennes mtropoles industrielles tendent dcliner : Marseille, Birmingham, Liverpool, Cincinnati, Pittsburgh, Dtroit (cette dernire a vu la population de sa ville-centre divise par 2 en moins de 50 ans)... tandis que les autres mtropoles du Sud peinent saffirmer et se retrouvent parfois en concurrence entre elles, elles ne jouent donc quun rle de relais. Au sein de ce cercle trs ferm, les villes situes au sommet de la hirarchie sont qualifies de villes globales. Conclusion : quel vocabulaire employ ? Outre le terme mtropole, dautres termes sont utiliser et mritent dtre dfinis, ce qui est fait sur le site Gofluences qui proposent certaines dfinitions : Mgapoles : "Super-mtropoles" correspondant aux megacities de la terminologie des Nations-Unies, elles concentrent, selon les sources, des populations gales ou suprieures 10 millions d'habitants, disposent d'aires d'influence d'ordre international, voire mondial. Elles ont tout

particulirement bnfici des processus de mondialisation des dernires dcennies. En 2007, selon les statistiques de l'ONU, 19 mgapoles (megacities) dpassaient les dix millions d'habitants et les villes de cette catgorie devraient tre 26 en 2025. Mgalopole : Terme forg sur des racines grecques, d'abord appliqu la Megalopolis nord-amricaine par J. Gottmann. On distingue habituellement deux autres megalopolis dans le monde, au Japon et en Europe. Le terme dsigne des ensembles urbains relis fonctionnellement (rseaux de transports, communications). La mgalopole se distingue d'une conurbation par ses dimensions spatiales et son poids dmographique. Par ailleurs, l'urbanisation n'y est pas forcment continue : elle peut inclure des espaces ruraux, naturels (forts, zones humides), des poches de marginalit. la diffrence de la mtropole, la mgalopole ne relve plus d'une gestion locale, de proximit. Mtapoles : L'ensemble constitu par les villes-centres coalescentes, leurs nouveaux "centres priphriques" (edge-cities) forme des territoires que F. Ascher a propos d'appeler mtapoles, vastes aires urbaines de plus en plus peuples mais aussi de plus en plus distendues, discontinues, htrognes et multipolaires. Il s'agit de prendre en compte le changement d'chelle et de forme des villes, li la rvolution des transports et des tlcommunications. La ville industrielle tait monocentre et radioconcentrique, caractrise par une continuit du bti urbain. La ville contemporaine est une vaste conurbation polycentrique et discontinue, c'est une ville htrogne.

Villes globales/villes mondiales : Popularise par Saskia Sassen, l'expression dsigne les mtropoles se situant au niveau suprieur de la hirarchie urbaine l'chelle mondiale. Lieux et milieux o se concentrent les pouvoirs centraux des entreprises et de l'conomie mondiale, ils rsultent d'une double et paradoxale dynamique de : - dispersion (dlocalisations - relocalisations des activits de productions de biens), - centralisation des fonctions de coordination, de prvision et de gestion mondialises. Ainsi, plus l'conomie s'internationalise et plus les fonctions de contrle des grandes firmes s'agglomrent dans un petit nombre de sites. Au regard des critres de S. Sassen, il n'y avait que trois villes globales l'chelle mondiale : Tokyo, Londres et New York. Les autres grandes mtropoles mondiales ne seraient "globales" qu' des chelles rgionales. Cette classification est certainement appele voluer avec la monte en puissance des grandes mtropoles des pays mergents. 3. Les difficults pour ltude de cas sur Tokyo : Tokyo est la ville la plus peuple du monde avec plus de 35 millions dhabitants, et elle a plus que tripler sa population depuis 1950. Mais elle fait partie dun vaste ensemble urbain la mgalopole japonaise

qui stend sur prs de 1000 km de la plaine du Kant jusqu Fukuoka et compte prs de 100 millions dhabitants La principale difficult rside dans la matrise des chelles spatiales, difficult cre par la superposition de dlimitations gographiques et de limites administratives : Primtre tudi Mgalopole Population Environ 100 millions Aire capitulaire (8 dpartements) 42.3 millions Aire tkyte (4 dpartements) 34.4 millions Mgapole (50 km partir du centre) 31.3 millions

Dpartement 12.5 millions Mtropole (23 ku : arrondissements) 8.4 millions PARTIE III. RESSOURCES: BIBLIOGRAPHIE Avant-propos : Il existe une abondante littrature sur les villes et plus particulirement les mtropoles parue il y a environ une dizaine dannes au moment o cette question tait au programme des concours denseignement. Certains ouvrages peuvent tre intressants dun point de vue scientifique mme si les choses voluent trs vite, dans ce cas, se rfrer la bibliographie en ligne sur le site de Goconfluences , dans le dossier De villes en mtropoles . On peut aussi se tourner vers les trs nombreuses publications sur la

mondialisation lorsque cette question tait aux programmes des concours denseignement en 2007-2008 (Voir bibliographie dans le numro de la revue Historiens Gographes , de Juillet-Aot 2006, n 395. p. 289-302. Aujourdhui, il manque, ma connaissance, des ouvrages gnraux, faciles daccs sur ce thme. On peut dans un premier temps consulter certains manuels scolaires notamment des classes de Gographie de Terminale ou du nouveau programme de gographie de Seconde qui traitent de la mondialisation ou des dynamiques urbaines, puis se tourner vers dautres ressources. Voici toutefois quelques rfrences : Quelques ouvrages de rfrences : Sur la mondialisation : - Laurent CARROUE la mondialisation en dbat , Documentation Photographique n8037, 2004 : une rfrence sur la mondialisation. - Laurent CARROUE (coord.), juillet-aot 2006, Dossier : la globalisation, Historiens et gographes, n395, pp. 82-220. Une bibliographie exhaustive est disponible dans ce numro de la revue Historiens Gographes , de Juillet-Aot 2006, n 395. p. 289-302. Sur les mtropoles : - Saskia SASSEN La ville globale. New York, Londres, Tokyo , Descartes & Cie,

1991, rd. 1996. - Pierre VELTZ Mondialisation, villes et territoires : une conomie darchipel , PUF, 1996. - Dossier documentaire de villes en mtropoles sur le site Goconfluences : notamment le glossaire , le corpus documentaire avec des exemples de mtropoles et la bibliographie dj cite. Articles et revues : - Revue Les Grands Dossiers des Sciences Humaines n17 : Les villes mondiales, les nouveaux lieu de pouvoir , Dcembre 2009-Janvier-Fvrier 2010. - Article Villes et mondialisation de Stphane Leroy sur le site des Cafs Go, janvier 2008. - Article : Cynthia GHORRA-GOBIN Les grandes villes, la globalisation et les relations internationales , Questions Internationales n43, mai-juin 2010. - Article : Cynthia GHORRA-GOBIN Une ville mondiale est-elle forcment une ville globale? Un questionnement de la gographie franaise , Linformation gographique, A. Colin, n71, 2007/2. - Revue Problmes conomiques n2947 : Les villes dans la globalisation , 07 mai 2008. - Article : Cynthia GHORRA-GOBIN Le dveloppement des quartiers daffaires : indice de loccidentalisation du monde ?, Questions Internationales n41, janvier-fvrier 2010. - Article : Cynthia GHORRA-GOBIN Mtropoles : les vitrines du business mondial , Atlas

des mondialisations, Hors-srie Le Monde/La Vie, 2010. Atlas : - Collection Atlas/Mgapoles des Editions Autrement : - dj parus : New-York, Shangha et Moscou Littrature de jeunesse : - Elisabeth COMBRES et Florence THINARD la mondialisation conomique , Les Cls de linfo, la Documentation Franaise, Gallimard Jeunesse, 2007. - Philippe GODARD et Julien DUGUE les grandes villes du monde racontes aux enfants , Editions la Martinire, Document Jeunesse, 09/2008. Pour ltude de cas sur Tokyo: En plus des manuels scolaires dj trs riches en documents : Sur le Japon : - Philippe PELLETIER Le Japon, une puissance en expansion , La documentation photographique N 8029, 2002 - Rmi SCOCCIMARO Le Japon, renouveau dune puissance , La documentation photographique N 8076, Juillet-Aot 2010 - Philippe PELLETIER Atlas du Japon , Collection Atlas monde, Editions Autrement, octobre 2008. - T.D.C n 960 Le Japon , SCEREN-CNDP, 15 Septembre 2008. Sur Tokyo :

-- Tky, mtropole japonaise en mouvement perptuel , dossier de Natacha AVELINE, 2006, en ligne sur le site Goconfluences. SITOGRAPHIE Sites gnraux : - www.goconfluences.ens-lsh.fr: site trs complet de lE.N.S de Lyon, dossier cit prcdemment - www.mappemonde.mgm.fr :site de la revue mappemonde, de nombreux articles en ligne. - www.cartographie-sciencespo.fr: cartothque du site de Science Po Paris, nombreuses cartes sur le thme. - www.ladocumentationfrancaise.fr: avec sa cartothque et ses dossiers dactualit. Sites spcialiss pour aller plus loin sur la question des grandes mtropoles : Sites des agences spcialises de lO.N.U : - www.un.org/fr/ : site de lO.N.U, avec notamment les tableaux urbains pratiques pour prsenter rapidement une agglomration. - www.undp.org : site du Programme des Nations Unies pur le Dveloppement (P.N.U.D) Autres sites : - www.lboro.ac.uk/gawc/index.html : Site du groupe de recherches anglais GaWC ( Globalization and World Cities sur les grandes mtropoles, dirig par Peter Taylor (en anglais) - http://globalcities.free.fr/index.htm: site trs complet sur les villes globales conu

pour une confrence de Ren Dagorn lIEP de Paris. PARTIE IV. SEQUENCE : Il ne sagit pas ici de proposer une squence-type, mais plutt de donner des pistes pour la construction de celle-ci. Le temps imparti (3 heures) est relativement court et implique de faire des choix de documents pour aller plus ou moins loin en fonction de la problmatique retenue. Ltude de cas impos sur Tokyo permet de dfinir ce quest une grande mtropole afin de montrer, dans une mise en perspective, que les grandes mtropoles mondiales sont la tte des rseaux de la mondialisation. Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: (2 h 15 2 h30) A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes : II-Les grandes mtropoles mondiales : (30 45 minutes) A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre :

Comptences du socle commun vises (Livret Personnel de Comptences) Comptence 1 - La matrise de la langue franaise Lire (dgager, par crit ou oralement, l'essentiel d'un texte lu). Ecrire (rdiger un texte bref, cohrent et ponctu, en rponse des consignes). Comptence 4 - La matrise des T.I.C (validation du B2i) S'informer, se documenter (consulter des bases de donnes documentaires en mode simple). Comptence 5 - La culture humaniste Situer dans le temps, l'espace, les civilisations. Lire et pratiquer diffrents langages. Manifester, par des moyens divers, sa comprhension de textes varis. Dgager, par crit ou oralement, sa comprhension de textes varis. Rdiger un texte bref, cohrent et ponctu, en rponse une question ou partir de consignes donnes. Introduction : Vue de Manhattan, source : BIPS,

SCEREN-CRDP Poitou Charentes Quel rle jouent les grandes mtropoles dans le processus de mondialisation ? Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures) Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes : II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : Il sagit dans cette premire partie de dfinir ce quest une grande mtropole partir de lexemple de Tokyo dans la mgalopole japonaise.

On peut, par exemple, partir de lchelle locale partir par exemple du quartier des affaires de Shinjuku (pour lequel on trouve beaucoup de documents disponibles) et ensuite largir lanalyse lchelle de la ville puis de la mgalopole et ainsi finir lchelle mondiale avec linscription de ces espaces dans la mondialisation. Jai choisi pour ma part, dinsister, dans cette proposition, sur la problmatique de lhyper-concentration des hommes et des activits qui caractrise Tokyo avec une approche multiscalaire montrant cette hyperconcentration caractristique des grandes mtropoles mais aussi les problmes qui en dcoulent. En introduction de ltude de cas, il convient de resituer le Japon puis Tokyo sur des cartes diffrentes chelles (planisphre puis carte du Japon). Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures) Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes :

II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : Dans un premier temps, il sagit de montrer aux lves la dmesure de cette ville, la plus grande du monde, inscrite elle-mme dans un ensemble urbain gigantesque : la mgalopole et dessayer dapporter des lments dexplication. 1. La plus grande ville du monde : On peut partir de tableaux de statistiques montrant que Tokyo est la ville la plus peuple du monde aujourdhui et le sera encore, selon les projections, en 2025 (voir PNUD, World Urbanization Prospects, 2010). En changeant dchelle, on peut aussi montrer son poids dmographique en Asie (Source : Documentation photographique n8072, 2009). Et enfin, montrer son poids au Japon, avec une mise en activit des lves permettant de montrer que Tokyo fait partie dun ensemble urbain bien plus considrable : la mgalopole japonaise : Transition : pourquoi une ville aussi dmesure ? (photographie arienne de Tokyo)

2. Lhyper-concentration des hommes et des activits : Partir par exemple dune photographie dune vue de Shibuya la nuit montrant lintense vie du quartier afin de se questionner sur le pourquoi dune telle concentration dhommes et dactivits. Rappeler dans un premier temps que la population japonaise ne cesse de se concentrer Tokyo laide dun graphique de lvolution de la population depuis 1950, et que cela se traduit spatialement . (schma de lvolution de lespace bti Tokyo dans le dossier de Natacha Aveline sur Tokyo : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/typespace/urb1/MetropScient3.htm) Indiquer ensuite que ce phnomne de concentration se poursuit laide des cartes de R Scoccimarro (Documentation photographique n8076, 2010). Transition : pourquoi les hommes et les activits se concentrent-ils Tokyo ? Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures) Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville :

B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes : II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : 1. La capitale du Japon : Partir dune photographie du palais imprial pour rappeler que Tokyo est la capitale politique du Japon. Possibilit dajouter un texte sur le transfert de la capitale la fin du XIXme. Rappeler que dans Tky en japonais : T veut dire lEst ou lOrient et Ky capitale. 2. Une ville-globale : Il faut montrer ici que Tokyo ne concentre pas seulement la fonction politique du Japon mais aussi des fonctions conomique et culturelle de rang mondial, ce qui en fait une trs grande mtropole : une ville-globale . Pour cela, on peut utiliser un texte, ou pour gagner du temps des chiffres

synthtiques fournis dans les manuels sous forme de tableau (source manuel de Terminale L/ES/S Hatier 2008, p.244). Quest ce qui fait de Tokyo une grande mtropole ? - La ville la plus peuple du monde : 35 millions dhabitants dans laire mtropolitaine Environ 60 siges sociaux parmi les 500 premires entreprises mondiales : 1er rang mondial. - 2me plateforme aroportuaire mondiale pour les passagers (aroports de Narita et Haneda : 100 millions de passagers en 2006 : 3me rang mondial). - Une des trois premires places financires : 2me rang pour la capitalisation boursire; 4me rang pour la valeur des transactions journalires. - 2me ensemble portuaire mondial (ports de Chiba, Yokohama, Kawasaki et Tokyo) - Potentiel universitaire : 3me rang mondial.

Ville la plus peuple au monde Une grande capitale conomique et financire, sige de grandes firmes transnationales, dote dune bourse parmi les plus importantes du monde, inscrite dans les grands courants dchanges mondiaux Une grande capitale culturelle qui attire des tudiants du monde entier Tokyo est aussi la capitale du Japon, elle possde donc toutes les fonctions dune grande mtropole, une mtropole de rang mondial : une ville-globale Comment ce rle de ville globale se traduit-il dans lespace tkyte ? - La ville la plus peuple du monde : 35 millions dhabitants dans laire

mtropolitaine Une ville dmesure, la plus peuple au monde Environ 60 siges sociaux parmi les 500 premires entreprises mondiales : 1er rang mondial. Un ou des quartiers daffaires de type CBD accueillant les bureaux de ces grandes entreprises, et la bourse de Tokyo - 2me plateforme aroportuaire mondiale pour les passagers (aroports de Narita et Haneda : 100 millions de passagers en 2006 : 3me rang mondial). - Une des trois premires places financires : 2me rang pour la capitalisation boursire; 4me rang pour la valeur des

transactions journalires. - 2me ensemble portuaire mondial (ports de Chiba, Yokohama, Kawasaki et Tokyo) - Potentiel universitaire : 3 me rang mondial. Un ou des aroports importants De grandes infrastructures portuaires Des universits attirant des tudiants du monde entier Comment ce rle de ville globale se traduit-il dans lespace tkyte ? Un ou des quartiers daffaires de type CBD accueillant les bureaux de ces grandes entreprises, et la

bourse de Tokyo Un quartier des affaires ancien autour du Palais imprial (Chiyoda) Un nouveau vice-centre type CBD (Shinjuku) De nouveaux centres en priphrie (type Shibuya) Mise en activit sur la mtropolisation Tokyo avec la cration de nouveaux centres des affaires Lieu : en classe (temps prvu : 45 minutes) ou en salle quipe en informatique avec Google

Earth (1 poste pour deux) Matriel : un dossier fourni chaque lve comprenant diffrents documents : - un plan de lagglomration de Tokyo et un plan du centre-ville pour localiser les diffrentes fonctions de la ville, - une photocopie de la vue satellite du centre de Tokyo pour reprer les quartiers principaux, - 3 documents sur Shinjuku, principal centre des affaires (photographie arienne , texte de F. Bost dcrivant le quartier et plan de celui-ci de Natacha Aveline) Objectifs mthodologiques : -Utiliser un globe virtuel pour localiser le pays, la mgapole et les quartiers tudis. -Extraire des informations de documents pour apprhender comment les fonctions de commandement de Tokyo sinscrivent dans lespace de la ville. Possibilit dutiliser Google Earth 3 D pour se rendre compte des dimensions de la ville (par exemple la mairie de Tokyo atteignant 256 mtres dans le quartier de Shinjuku) : Plan du quartier de Shinjuku (source http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/typespace/urb1/MetropScient3.htm ) Questions : 1.Comment le quartier de Shinjuku se repre-t-il sur la

photo du bas? 2. Daprs le texte, que peut-on trouver dans ce genre dimmeubles? Comment appelle-t-on ce type de quartier? Vue arienne de Shinjuku Quartier de Shinjuku Un nouveau centre : Shinjuku (Texte extrait de F. Bost, Les trs grandes villes du monde, Atlande, Neuilly, 2001) Correction des questions poses puis synthse et trace crite avec observation du plan et de la

localisation des principaux quartiers du centre de Tokyo, et possibilit, selon le temps, de raliser un croquis simple du centre de Tokyo. TOKYO Tsukuba Ueno Narita Ikebukur o Shinjuku Tama NT Shibuya Shinagawa Machida Kawasaki Yokohama Source : daprs P. Pommier, site acadmique Histoire-Gographie

Limoges, 2004, modifi. Daiba Chiba Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures) Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes : II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : 1. A lchelle nationale, la question du rquilibrage du territoire japonais :

La question du dplacement de la capitale (texte de Philippe Pelletier, Documentation Photographique n8029, octobre 2002) finalement abandonn aprs 2000. Les japonais ont donc fait le choix de cette hyper-concentration, il faut donc maintenant trouver des solutions au niveau local. 2. A lchelle locale, les problmes lis la concentration urbaine : Il sagit de traiter ici, en rponse la problmatique de dpart, des problmes lis lhyper-concentration caractristique des grandes mtropoles. Il est vident que Tokyo est un cas particulier en soi, avec des problmes de grande mtropole classique mais aussi des problmes spcifiques cette agglomration, qui ne pourront pas tre gnraliss. On peut partir dune photographie simple montrant la surpopulation dans certains lieux publics comme par exemple les centres aquatiques. Mise en activit sur les diffrents problmes urbains lis lhyperconcentration des hommes et des activits Lieu : en classe (temps prvu : 30 minutes) Possibilit de diviser la classe en 4 groupes avec chacun un type de problme et certaines solutions envisages par les japonais puis Synthse avec trace crite

Matriel : un dossier global fourni chaque lve comprenant tous les documents Objectifs mthodologiques : -Extraire des informations de documents pour comprendre les diffrents problmes lis lhyper-concentration des hommes et des activits. Groupe 1 : Premier problme : les difficults pour se dplacer dans Tokyo : En effet, 2.3 millions de personnes utilisent chaque jour le Shinkansen (T.G.V), 1.2 millions la route et 2.4 millions les autres transports urbains, soit prs de 6 millions de dplacements chaque jour. Documents possibles : - carte des migrations pendulaires vers Tokyo - photographie du Shinkansen (train grande vitesse parcourant la mgalopole) Plan du mtro de Tokyo (source http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/typespace/urb1/MetropScient3.htm ) Autre document : Un rseau de mtro hyper-dvelopp Exercice possible: Un tokyote travaillant dans le quartier dIchigaya doit accueillir ses parents pour le week-end. Aprs son travail, il doit passer faire

des courses dans le quartier de Shibuya avant daller les chercher la gare de Tokyo et de rentrer tous ensemble, chez lui, Wakoshi Combien de lignes de mtro aura-t-il emprunt avant de rentrer chez lui, et donc combien de fois aura-t-il t oblig de changer de lignes? Problme du temps pass dans les transports en commun et de la surpopulation dans ces transports car plusieurs millions de personnes les empruntent chaque jour et solution (exemple wagon interdit aux hommes : voir Documentation photographique n8076, 2010, p.39) Groupe 2 : Deuxime problme : celui de la concentration et du manque de place Tokyo renforant les ingalits sociales : Il se traduit par la construction de terre-pleins sur la mer (gain horizontal) et la multiplication des constructions en hauteur (gain vertical). De ce fait mais aussi du fait de la mtropolisation, lagglomration de Tokyo se verticalise, surtout dans son centre . Le problme du manque de place Tokyo se traduit aussi par un autre problme : le prix trs lev des terrains et des logements et les tentatives de rnovation urbaine menes permettent de crer de nouveaux logements mais aboutissent au phnomne de gentrification quon retrouve dans toutes les grandes mtropoles, mais qui est encore plus accentu Tokyo :

les classes moyennes ou pauvres sont rejetes de plus en plus loin du centre. Le problme du manque despace Tokyo se traduit donc par un soucis constant de gagner de la place comme le montre par exemple les htels-capsules . Documents possibles : - photo satellite des constructions de terre-pleins - document sur lvolution du profil de la ville (Documentation photographique n8076, 2010 p.46-47) - documents sur la rnovation dOkabawata River City 21 (manuel de Gographie Hachette Education 2nde, 2006 ) - photo dun htel-capsule . Groupe 3 : Troisime problme : la surpopulation Tokyo entraine aussi dautres types de problmes : des problmes environnementaux, notamment de pollution dans la baie ou dautre type. La question environnementale fait lobjet dune prise de conscience des japonais, surtout depuis le sommet de Kyoto (1997). Lexemple de la politique des toits verts montre ce soucis des japonais de lutter contre les problmes environnementaux et notamment le rchauffement climatique en vgtalisant les toits de la ville pour faire rduire la temprature. De mme, Lamlioration de la qualit des eaux permet de nouveau lexistence de plages sur la baie o la baignade est autorise.

Mais certains types de pollution sont encore prsents, et notamment les pollutions visuelle et sonore. Documents possibles : - texte sur la prise de conscience des japonais sur la question environnementale: manuel de Gographie Hatier 2nde, 2010. - texte sur la politique des toits verts (manuel de Gographie Hachette Education 2nde, 2006 ) et photomontage publicitaire (manuel de Gographie Belin 2nde, 2010). - photo de la plage dOdaiba Park Tokyo par exemple. Groupe 4 : Quatrime problme : la question de la prvention des risques Tokyo : parce que le Japon (et par consquent Tokyo) , est un des pays les plus exposs aux risques majeurs, quils soient naturels ou anthropiques parce que la plaine du Kanto, o se trouve Tokyo hyper-concentre, les hommes et les activits, donc augmente la vulnrabilit : et parce quil existe des prcdents dramatiques : Tokyo en 1923 , Kob en 1995 et le Sendai en 2011. do une politique de prvention majeure passant par une tude de vulnrabilit et des mesures de prvention trs dveloppes. Documents possibles : - Dossier dans le manuel de Gographie Hatier 2nde, 2010. Schma de synthse complter :

Diffrents problmes lis lhyper-concentration se posent alors : Des problmes de circulation lintrieur de la ville Un problme de manque de place qui accentue les problmes sociaux (prix lev des terrains, do gentrification) Des problmes environnementaux (pollutions) Des problmes lis aux risques majeurs naturels et/ou lis aux

activits humaines car la vulnrabilit est augmente Trace crite possible en conclusion du I : Attributs dune grande mtropole Echelle locale Ville dmesure, la plus peuple du monde (35 millions dhabitants, densit suprieure 1000 hbts/km2) Echelle nationale Capitale politique du Japon mais aussi capitale conomique et culturelle

Echelle internationale Ville-globale inscrite dans les rseaux de la mondialisation (Bourse du Kabuto-Ch, firmes multinationales) Hyper-concentration des hommes et des activits toutes les chelles Problmes Problmes de transport, de manque de place, du prix

des terrains, des ingalits sociales ou de pollution Tokyo est une ville-globale car elle prsente toutes les caractristiques dune mtropole de rang mondial Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures) Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes : II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : Il sagit dans cette deuxime partie de montrer que les grandes mtropoles sont la tte des rseaux de la mondialisation.

Il est possible de repartir de lchelle locale pour ensuite largir lchelle mondiale laide de planisphres et finir sur une localisation des grandes mtropoles sur un planisphre. Il faut montrer que les grandes mtropoles mondiales participent activement la mondialisation, elles en sont les lieux de commandement car : - elles concentrent les fonctions de commandements (politiques, conomiques avec les siges des grandes firmes transnationales et culturelles) et cest dans les quartiers des affaires (C.B.D) que sexprime cette fonction de commandement dans des architectures modernes (Manhattan New York, Shinjuku Tokyo) , - elles jouent un rle important en attirant et organisant les flux mondiaux, - elles entretiennent entre elles des relations troites et fonctionnent en rseau pour former un Archipel Mtropolitain Mondial (A.M.M) o des villes comme New York, Londres ou Tokyo jouent un rle de premier plan. Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures) Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes :

II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : Partir de la dfinition de ville-globale laide dun texte (exemple R. Le Goix (dir.), Atlas de New-York, Editions Autrement, Paris, 2009). Puis rappeler laide de photos que cest dans les quartiers des affaires (C.B.D) que sexprime cette fonction de commandement dans des architectures modernes (Manhattan New York, Shinjuku Tokyo). Vue de Manhattan, source : BIPS, SCEREN-CRDP Poitou Charentes Enfin laide de planisphres, montrer que ces grandes mtropoles jouent un rle important en attirant et organisant les flux mondiaux et quelles entretiennent entre elles des relations troites et fonctionnent en rseau pour former un Archipel Mtropolitain Mondial (A.M.M) o des villes comme New York, Londres ou Tokyo jouent un rle de premier plan.

Cest dans les grandes mtropoles que se concentre la richesse Le rseau des grandes mtropoles la tte des rseaux financiers Un rseau de grandes mtropoles o se concentrent les grandes chanes dinformation internationales On peut y ajouter dautres planisphres (internet) Thme 4 (au choix) : Les lieux de commandement (3 heures)

Proposition de dmarche : I-tude de cas : Tokyo dans la mgalopole japonaise: A- La dmesure de la ville : B- De la capitale la ville-globale : C- Une hyper-concentration des hommes et des activits qui pose des problmes : II-Les grandes mtropoles mondiales : A- Les grandes mtropoles la tte de des rseaux de la mondialisation : B- carte de synthse : les grandes mtropoles mondiales sur le planisphre : Il sagit, pour terminer, de visualiser laide dune carte le fait que les grandes mtropoles fonctionnent en rseau. Il est possible dutiliser une carte de lArchipel Mgalopolitain Mondial dfini par O. Dolfuss, ou alors de construire sa propre carte des grandes mtropoles mondiales, en localisant bien les pays o elles se trouvent. Il est galement possible, en guise de conclusion, si on construit une carte de la mondialisation sur lensemble de lanne en y ajoutant les lments principaux de chaque chapitre, dy placer les principales

mtropoles mondiales .

Recently Viewed Presentations

  • DMR 1410435 Quantum Dynamics and Topology Gil Refael,

    DMR 1410435 Quantum Dynamics and Topology Gil Refael,

    Fig 1: Tami Pereg Barnea explains the way sound moves through air. She stands at the board surrounded by emptyan water-filled glass bottles. Fig 2: Gil Refael, the PI, explains the various modes in which bottles can make musical tones....
  • Grange Academy Bulletin - blogs.glowscotland.org.uk

    Grange Academy Bulletin - blogs.glowscotland.org.uk

    Congratulations to Kirsty Paterson who did exceptionally well at the Scottish Tae Kwon Do (open) competition last week. She got a 3rd in the Junior Heavy Weight category and competed in the Ladies team event and got 2nd!
  • Slaughter House Five - Lawndale High School

    Slaughter House Five - Lawndale High School

    • The novel uses cinematic techniques such as hard cuts, associative fades, and artful montage to help create associations between scenes. • Comic relief is often used to provide a stark contrast to the seriousness of the themes. Style and...
  • Echo LV function Assessment

    Echo LV function Assessment

    LV systolic function. Major prognostic factor in cardiac disease. Systematic study through M-mode,2D and doppler flow Investigation. Allows assessment of global and regional LV systolic function
  • A Joint Atmosphere-Ocean Inversion for Surface Fluxes of CO2

    A Joint Atmosphere-Ocean Inversion for Surface Fluxes of CO2

    A joint atmosphere-ocean inversion New air-sea fluxes ... (0.45 PgC/yr) attributed to ocean. -1.1 ± 0.2 PgC/yr -1.7 ± 0.2 PgC/yr atmospheric inversions TransCom3 control inversion result Key ocean inversions Takahashi (1999) Takahashi (2002) MOM3 Forward Sims joint inversions Anticorrelated...
  • Akt IN CELL GROWTH AND PATHOLOGY

    Akt IN CELL GROWTH AND PATHOLOGY

    prevailed in spite of the fact that it was shown that heavy muscular exercise can be performed on pure fat diet, and the respiratory quotient (RQ) supports the complete combustion of fat (Lundsgaard 11
  • Professional Advocacy Social Action for Dignity and ...

    Professional Advocacy Social Action for Dignity and ...

    My challenge for you this year is to identify how you can promote human dignity and value, through fostering safety and an awareness of violence prevention in your own communities. What impact are we to have in professional advocacy?
  • Can you think of 2 purposes of the

    Can you think of 2 purposes of the

    Link to LMC. Operator code (op code) - the instruction (from given instruction set) Operand - the data to be operated on. Both stored as bit patterns