L'Affirmation de Soi - ALIÉNISTE & ROCKOLOGUE

L'Affirmation de Soi - ALIÉNISTE & ROCKOLOGUE

LAffirmation de Soi Igor Thiriez PLAN Gnralits : historique, dfinition, tiologie, troubles associs, indications, techniques, types de comportements relationnels Bien communiquer pour saffirmer coute et empathie Communication non verbale Communication verbale : demandes, refus, compliments, critiques HISTORIQUE Concept

galitaire Refus agression/soumission/manipulation Respect, quilibration rapports humains Utilisation sociopolitique par les minorits Extension aux domaines : Psychothrapeutique (indications) Mdical (gestion du stress IDM) ducatif (enseignants) Social (intgration) DROITS FONDAMENTAUX (1) Je suis le premier juge de mes actes, de mes penses et de mes sentiments et je suis le premier responsable de leurs consquences.

Pour clairer mon jugement, jai intrt connaitre le point de vue des autres sur mes comportements, mes ides et mes motions. DROITS FONDAMENTAUX (2) Jai le droit de me dvelopper, dapprendre, dvoluer. Pour mieux me dvelopper, apprendre et voluer, Jai intrt communiquer avec les autres au sujet de mes limites. Droit limperfection, lerreur Lerreur est humaine et ne doit pas conduire une diminution des droits. DROITS FONDAMENTAUX (2)

Patron : Quest-ce que cest que ce bordel? Vous navez pas encore tap ce courrier! Je vous avais dit que ctait trs urgent! Secrtaire : Je sais mais javais tellement de courrier urgent taper. Je ne suis pas encore arrive au vtre. Patron : Je vous avais dit que celui-l tait plus urgent! Il est dj cinq heures! Secrtaire : Je nai pas bien compris. Je suis dsole. Patron : Il faut que veille tout ici! Je ne peux faire confiance personne! DROITS FONDAMENTAUX (2)

Secrtaire : Je mexcuse. Je vais travailler aprs cinq heure pour votre courrier. Patron : Bien! Et lavenir, coutez-moi quand je vous parle. Et il nest pas question que je vous paie pour les heures supplmentaires. Secrtaire : Je suis tout fait daccord patron. Je mexcuse une nouvelle fois. Erreur culpabilisation manipulation exploitation DROITS FONDAMENTAUX (3) Jai le droit de chercher tre le plus

heureux possible dans la mesure o je respecte les autres. Dans ma recherche du bonheur, jai intrt communiquer avec les autres sur les conditions qui favorisent notre bien-tre. "Est bien fou du cerveau celui qui prtend contenter tout le monde, et son pre" (Lafontaine) DROITS FONDAMENTAUX (3)

pouse : Mon chri, tu ne devrais pas regarder la tlvision aussi tard. poux : Il y a un bon film que je veux voir. pouse : Mais tu dois te lever tt demain matin. poux : Je sais mais je veux quand mme voir ce film. pouse : Tu vas tre fatigu demain matin et tu ne pourras pas bien travailler. poux : Peut-tre mais je n'ai pas envie d'aller me coucher. pouse : Sois raisonnable, mon chri, viens te coucher! poux : Rooo! J'y vais. DEFINITION Cpt affirm : dire ce que lon pense, ce que lon ressent, ce que lon veut, faire

valoir ses droits tout en respectant ceux des autres, sans anxit. But : mise laise, galit, harmonie Acquisition doutils et de techniques Mise en pratique (in vivo +++) Monde = terrain dentranement TYPES CPT RELATIONNELS PASSIF AFFIRME AGRESSIF Retient son avis Exprime son avis Impose son avis

Domin par lautre gal lautre Domine lautre Frustr Calme nerv Ne se respecte pas Respecte soi et lautre Ne respecte pas lautre Paillasson, bonne poire, attire les protecteurs,

conseilleurs et agressifs Bonnes relations prserves Provoque colre, rvolte, rejet, isolement Sentiment de dvalorisation Sentiment de perscution CPT MANIPULATEUR Chercher satisfaire ses volonts par des moyens non explicites ou dtourns, sans respecter le droit d'autrui.

Moyens : compliments, flatterie survalorisation Culpabilisation, menaces anxit, dvalorisation Utilisation de l'information de l'autre Modification du comportement selon l'interlocuteur Sduction, CPT MANIPULATEUR Irma : Bonjour Olga! Comment a va? Olga : Plutt bien. Le samedi matin, je peux me dtendre un peu.

Irma : es-tu trs occupe aujourd'hui? Olga : Non, pas trop. Irma : a tombe bien. Je vais faire du shopping cot de chez toi. Je peux te laisser ma fille en passant, puisque tu n'es pas occupe. Olga : Euh Tu sais, j'ai quand mme des choses faire. CPT MANIPULATEUR Irma : Elle ne te drangera pas. Et elle aime tellement te voir. Olga : Euh Mais je n'aurai pas beaucoup de temps pour tre avec elle. Irma : C'est pas grave. Il faut absolument que je fasse les magasins aujourd'hui, sinon je n'aurai pas le temps d'acheter ton cadeau d'anniversaire. Tu es tellement serviable, tu ne peux pas me laisser dans la merde.

Olga : Bon, d'accord. Manipulation vs. Passivit (absence de refus explicite) ETIOLOGIE : 4 ELEMENTS Mconnaissance des droits personnels Punition et renforcement Absence de savoir faire par absence de modle (apprentissage par imitation) Culture et politesse

Dfaut d'interprtation sociale (schmas cognitifs inadapts) ETIOLOGIE : 4 DOMAINES Relation sociale de base (inconnus, mondanits) Relation de copinage et/ou professionnelle (travail, loisirs, voisinage) Relation amicale (perte?) Relation intime (couple +++, famille, amis), motions +++ ETIOLOGIE : DIAGNOSTIC Clinique +++

Prenez vous la parole en groupe? Lorsque vous avez besoin de quelque chose, le demandez vous? Lorsque vous n'tes pas d'accord, le dites vous? Lorsque vous tes content, le manifestez vous? Lorsqu'on vous fait un compliment, que ressentez vous? Lorsque vous n'tes pas content, l'exprimez vous calmement? Comment ragissez vous lorsque vous tes critiqu? Que faites vous lorsque vous vous trouvez dans un conflit?

Que faites vous lorsque vous tes en colre? Que faites vous face la colre de l'autre? Echelles Rathus, Scale for Interpersonal Behaviour Liebowitz, Marks Beck TROUBLES ASSOCIES Phobie sociale +++ Tb panique +/- agoraphobie ++ PTSD Anxit gnralise Dpression (+/- tb bipolaire)

Abus substances Tb personnalit +++ INDICATIONS Dficit en habilets sociales (absence dacquisition des outils) : groupe + Dficit localis un domaine de vie (social, familial, professionnel) et de communication (demandes, refus, critiques, compliments) : individuel +

Dficit localis la rponse aux critiques (image de soi ngative) : individuel puis groupe + Affirmation de soi Confiance en soi Estime de soi TECHNIQUES Information (thrapeute, livres) Observation (colonnes de Beck) Jeux de rles (STD, PERS, INV, TOURN) Feedback (patient, thrapeute, groupe) Prescription de tches (adaptes)

Exposition in vivo +++ COMMUNICATION (+) faire un compliment Emetteur * (+/-) faire une demande (-) faire une critique (ide) * * (+) recevoir un compliment (+/-) rpondre la demande

(-) recevoir une critique * Rcepteur (interprtation) Bonne communication = message mis correspond au message reu But = limiter les distorsions () Communication : non verbale + verbale COM. NON VERBALE Contact

oculaire Posture Distance interpersonnelle Gestuelle Mimique (sourire+++) Voix (timbre, volume, dbit, articulation) Impact : visuel 55%, vocal 38%, verbal 7% CONTACT VISUEL Activation interlocuteur Maintien conversation Souligner passage important Passage parole coute Fuyant () < 40% 70% < insistant ()

Trop haut (front, nez) (+) > trop bas () POSTURE Pas dobstacle +++ (tte/paules/nombril) Droite Relche () < tonique (+) < crispe () Pose De face Mains dsolidarises Distance adapte (1 longueur de bras) GESTUELLE Mains dsolidarises Acclration (+) Description (nombre, forme, intention) (+) Freinateurs et tics ()

Grattage, massage, frottement, tripotage Trpignement Balancement tirement Immobilit (passif, dfensif, retenu) () Rapidit (nervosit, fatigue, distraction) () MIMIQUE Expressive et adapte + Crispe () Fige ()

Sourire : Engager conversation (+) Satisfaction, compliment, remercier, envie dtre agrable (+) Contrarit () Face la critique ou la colre () VOIX Volume (adapt) Frquence (persuasion) Timbre (sourd, voil < clair < raill, forc) Dbit (rgulier, pos, ponctu) Articulation (comprhension)

Auto-enregistrement + ECOUTE Passive : regard, hochements de tte, brves marques d'approbation ou d'intrt Active : Vrification du contenu, reformulation ("Si je comprend bien, ) Vrification/reflet des sentiments, demande de prcision sur les sentiments ("J'ai l'impression que", "Tu as l'air") COMMUNICATION VERBALE Directe

et prcise "Euh, vous avez, arrtez-moi si je dis une btise, t peut-tre gn par certains propos" "J'ai l'impression que mes propos vous ont gn. Est-ce que je me trompe?" Implication "Ton dessin est beau" "J'aime beaucoup ton dessin" Implication personnelle (je, moi)

de lautre (vous, tu) "C'est un excellent travail" "Le travail que tu as fait est excellent" Expression des sentiments et empathie EMPATHIE Communiquer en priorit l'autre ce que l'on comprend de sa position et/ou de ses problmes (puis dans un second temps, verbaliser rponse/demande/sentiment) viter : Apathie (Hum Hum)

Antipathie (bien fait!) Moralisation (conseils) Cynisme Sympathie (approuver, rassurer) DEMANDER Jeux Cognitions de rles frquentes DEMANDER "Pour demander, SONil APRS-MIDI faut tre certain dobtenir" DEMANDER UN CHANGE DE GARDE "Refus

= rejetDE de SE la personne" DEMANDER FAIRE RACCOMPAGNER "Demander = exiger" DEMANDER Savoir ce que l'on veut (identifier) Connatre ses droits Demande directe et prcise en insistant sur l'importance pour soi (je) Empathie et expression positive de la demande (motions) Disque ray si ncessaire (persistance) Refus = rgle du jeu

REFUSER Jeux Cognitions de rles frquentes REFUSER "Ne pas se DE justifier, PRTER c'est 200 malpoli" REFUSER "Je vais treUNE mal INVITATION jug" REFUSER "Mieux vautUN

ne DMARCHEUR pas risquer le conflit" REFUSER "Refus = rejet DE=SE agression" RESSERVIR REFUSER Avoir compris la demande (vrification du contenu) Prendre conscience des risques et savoir ce que l'on veut (remettre plus tard) (droits) Verbalisation directe et prcise du refus, empathie +/- expression des motions Ne pas s'excuser ou se justifier dans la mesure du possible (refus = rgle du jeu) Disque ray si ncessaire (persistance)

Suggrer solution CRITIQUER Jeux Cognitions de rles frquentes RETARD "Critique =RGULIER hostilit" BORDEL "Critiquer = blesser" TRAVAIL "Critiquer est FONCTION inutile" BRUIT RGULIER VOISINAGE

CRITIQUE CONSTRUCTIVE Identifier problme et solution Choisir son moment Description : brve, directe, prcise et objective (sans poser de question dtourne : "Crois-tu que je te trouve drle?" "Je n'aime pas ton humour noir") Pas d'accusation directe ("tu es vraiment d'avoir ") ou indirecte ("il faut tre pour penser ") (acte personne) Implication personnelle (je) et rvlation des motions

Suggrer changement et positiver (consquences + sur motions) Proposer compromis RECEVOIR UNE CRITIQUE Jeux Cognitions de rles frquentes TRAVAIL "Catastrophe" INSUFFISANT RETARD "Poser questions REGULIERS = insolence "Je suis forcment en faute" "Il en a aprs moi"

= tenir tte" RECEVOIR UNE CRITIQUE Reprer l'intention de l'interlocuteur (blessante/constructive), doute positif priori couter sans avoir l'air enrag, dcourag ou amus; viter de minimiser, exagrer, ridiculiser ou contre-attaquer Accepter ses erreurs (acte personne) Enqute ngative (faits/motions) : demande prcision ou reformulation (critique vague+) Reconnatre (faits/motions) (critique vraie+) Dcider CRITIQUE VRAIE Reconnatre (faits/motions) Erreur inhabituelle

Erreur habituelle avec dsir de changement Erreur habituelle sans intention de changement "Tu as raison. Je m'excuse, je n'aime pas cela, moi non plus, ce n'est pas dans mes habitudes" "Tu as raison,. a m'arrive souvent et j'essaie, autant que possible, de me dfaire de cette habitude" "Tu as raison. a

m'arrive souvent. C'est dommage mais, dans ma situation, je peux difficilement faire autrement" Compromis ou offre de rparation CRITIQUE BLESSANTE Dirige vers la personne (manipulatrice ou vague et persistante) Brouillard = se montrer d'accord tout en soulignant le caractre vague de la critique et son bien fond probable ("c'est bien possible", "tu as probablement raison") But

: dcourager l'interlocuteur en tant persistant, non manipulable, sans tre dfensif ni offrir de rsistance (extinction) Maintien de la relation critique constructive de la critique reue Violence refus forme et discussion CRITIQUE VAGUE Cindy : Tu n'es pas srieux dans ton travail. Octave : C'est bien possible mais pourquoi tu me dis a? Cindy : Tu es irresponsable c'est tout.

Octave : Pourquoi pas mais pourrais-tu prciser tes propos? Cindy : Hier tu es parti sans avoir vu tous tes patients et j'ai du faire ton boulot ta place. Octave : Tu as raison, je m'excuse. Ce n'est pas dans mes habitudes et je veillerai ce que a ne se reproduise pas. As-tu autre chose me reprocher? CRITIQUE VAGUE Cindy : Non! C'est juste que tu ne t'investis pas dans ton travail et tu fais n'importe quoi. Octave : Ca peut arriver mais j'aimerais comprendre

pourquoi a te fche autant. Cindy : Mais parce que je suis oblige de passer derrire toi tout le temps! Octave : Trs bien, je vois. La prochaine fois que tu te sentiras oblige de faire mon travail ma place ou de rparer mes erreurs, j'aimerais que tu m'en parles avant. On pourra ainsi mieux nous entendre. D'accord? CRITIQUE VAGUE Cindy : C'est injuste. Tu rcoltes tous les lauriers alors que je prends tous les risques. Tu n'es qu'un goste et un gros con. Tu comprends a?

Octave : Je comprends que tu sois en colre mais je ne peux pas tolrer que tu sois aussi agressive dans tes propos. Accepterais-tu de t'asseoir pour en discuter calmement avec moi? Cindy : Je suis dj calme abruti. Et toi! Tu seras peuttre capable de travailler correctement un jour! Octave : J'essaierai d'en reparler avec toi quand tu seras plus calme. Nous pourrons peut-tre rgler ce problme. FAIRE UN COMPLIMENT Verbaliser un compliment concernant un fait prcis ou un trait prcis que l'on apprcie chez l'interlocuteur, directement et sans retenue, en s'impliquant personnellement Disque ray Jeux de rle : tournant, auto-JDR (considrer l'enfant qui est en nous)

RECEVOIR UN COMPLIMENT Vrai Vague Faux Accepter sans retenue Accepter Accepter Faire prciser (enqute ngative/positive) Rtablir la vrit Expression des sentiments

Terminer chaleureusement Brouillard Manipulation dissocier compliment et demande Expression des sentiments Terminer chaleureusement CONVERSATION

Engager Maintenir Sujet le plus banal possible, gnral ou adapt au contexte Facile trouver, sans trop se rvler, ne gne pas l'autre Ex : renseignement, service 50/50 Questions ouvertes+++ coute passive et active+++ (jusqu la fin + 3 sec blanc) Changer de sujet si ncessaire ou mal

l'aise Terminer Demander l'autorisation Verbaliser directement et prcisment Disque ray, affirmation de soi empathique, alternative ou compromis Plutt parler de soi et viter les indiscrtions Donner de l'information sur soi et utiliser l'information de l'autre Expression des sentiments

Choisir des sujets plutt positifs (donner une bonne image de soi) Questions (une la fois) si peu de connaissances et recherche d'un centre d'intrt commun Terminer chaleureusement

Recently Viewed Presentations

  • 5th Grade Math Review - 5th Grade Resources

    5th Grade Math Review - 5th Grade Resources

    5th Grade Math Review. ... The x-coordinates start at 0 and follow the rule "add 1" ... Ben is not correct; the product will have 4 zeroes because of the digit in the tenths place.
  • PHOTOGRAPHS Using Photoshop to edit Images Overview  Photograph

    PHOTOGRAPHS Using Photoshop to edit Images Overview Photograph

    In Photoshop, selections are based upon pixels, not objects (i.e. Illustrator) Making Selections in Photoshop requires a selection tool to be used, then the selection is adjusted by adding additional selects or deleting selections. These tools can also create safe...
  • Writing Workshops Spring 2016 Revision Tips and Tricks

    Writing Workshops Spring 2016 Revision Tips and Tricks

    Make plan, schedule WD appts. Begin reading/research. Make tentative outline. Read/research more as needed. Prepare citations if necessary. Begin writing WD appt. final editing. Talk to prof, confirm approach Discuss ideas with classmate Print tonight! Paper due tomorrow! This plan...
  • Marc L. Rothstein and Dianne M. Rothstein Prime

    Marc L. Rothstein and Dianne M. Rothstein Prime

    The attributes of CPG as a solid support include high specific surface area, dimensional stability in organic solvents, large and stable pore spaces and high rigidity. Most reaction schemes used to link nucleoside to the CPG surface, begin by coupling...
  • Archea, Bacteria, and Protists

    Archea, Bacteria, and Protists

    Lack a nucleus Pro = before, karyon = nucleus Lack organelles No mitochondria, chloroplasts Types of Bacteria Have a contained nucleus & Organelles Oldest Cell walls lack peptidoglycan Extreme conditions Anaerobic 3 Groups of Archaea Thermoacidophile Heat-Acid Bacteria Methanogens Methane...
  • GEWEX Pan-GEWEX Meeting Seattle, Washington, 23-28 August 2010

    GEWEX Pan-GEWEX Meeting Seattle, Washington, 23-28 August 2010

    Courtesy Mike Ek, K Trenberth. Stevens and Feingold 2009 . CEOP GHP. Continental Scale Experiment (CSE) concept developed (1990s) development, diagnosis, and testing of coupled land-atmosphere models. focus on water and energy budget closure at near-continental scale.
  • عرض تقديمي في PowerPoint

    عرض تقديمي في PowerPoint

    Principle. The Aerobic Colony Count (ACC) estimates the number of viable aerobic bacteria per g or mL of product. A portion of the product is mixed with a specified agar medium and incubated under specific conditions of time and temperature.
  • 1) INLAND ONLY You are navigating in a

    1) INLAND ONLY You are navigating in a

    Another vessel is crossing the channel ahead of you from your starboard and you doubt whether your vessel will pass safely. Which statement is TRUE? (A) You must stop your vessel, since the other vessel is the stand-on. (B) You...