Présentation PowerPoint - ATTAC-Québec

Présentation PowerPoint - ATTAC-Québec

La crise conomique : Pourquoi ? Comment la contrer ? Marc Bonhomme Caf-rencontre ATTAC-Montral 16 avril 2008 Le spectre de la grande crise Questions Quelle crise ?

Une crise profonde comme celle de 1929-1933 ? Une crise tasunienne ou mondiale ? Comment contrer la crise ? Augmenter le pouvoir dachat par la baisse dimpts ? Les entreprises et les riches vont plutt davantage spculer. Financer les dpenses publiques par la hausse des impts des entreprises et des riches ? Ok,

mais la crise baisse relativement plus leurs revenus. Faire plus dautoroutes et de barrages ? Et la crise cologique, quen fait-on ? Crise et crise Grande crise Grande Guerre Trente glorieuses

re nolibrale Dcroissance tendancielle du PIB Guerre froide Dcennie bnie Entre Traitement Nolibralisme deux de choc guerrier Crise de la new economy

2 Guerre de Core : Croissance ngative Guerre du Vietnam Tendance PIB Rarmement reaganien

Guerres du ptrole Bush pre et fils Pourquoi la stabilisation Examinons chaque daprs-guerre ? facteur un un Facteur de fond La guerre permanente, froide et chaude Le ptrole bon march due la guerre Facteur dappoint Le partage des gains de productivit Lhyper-endettement gnralis ou la

financiarisation Dpenses militaires re nolibrale Trente glorieuses Pourquoi la stabilisation daprs-guerre ? Facteur de fond La guerre permanente, froide et chaude Le ptrole bon march due la guerre Facteur dappoint Le partage des gains de productivit Lhyper-endettement gnralis ou la financiarisation

Le ptrole bon march Dcennie 1990 La premire guerre du Golfe a consolid lhgmonie des U suite leffondrement de lURSS en ramenant le prix du ptrole presque son niveau davant 1973 Pourquoi la stabilisation daprs-guerre ? Facteur de fond La guerre permanente, froide et chaude Le ptrole bon march due la guerre Facteur dappoint

Le partage des gains de productivit Lhyper-endettement gnralis ou la financiarisation Stagnation salariale mais Pourquoi cette remonte? Le partage de la productivit sest arrt net avec loffensive nolibrale productivit positive Le nolibralisme a rtabli aux U la productivit du travail des trente glorieuses .

En baissant le taux de chmage au niveau des annes 60, il a ramen la surface la question salariale. Une crise rglerait ce problme La crise des trente glorieuses Dconnexion productivit-revenu Le revenu familial crot malgr tout grce au travail des femmes et lallongement du temps de travail Pourquoi le partage de la croissance de la productivit

La peur du retour de la grande crise et mme dune troisime guerre mondiale atomique La peur de la rvolution (Europe de lEst, France, Italie, Chine, Core, Vietnam, Algrie, dcolonisation) La combativit ouvrire dans les pays imprialistes (1937-1947) Les trente glorieuses sexpliquent par le rapport de forces mondial entre les classes sociales dform par la rivalit entre la dmocratie (le capitalisme) et le communisme (le stalinisme) Pourquoi lchec des trente glorieuses

Facteur essentiel La chute du taux de profit Chute et remonte du taux de profit dans les pays imprialistes Taux de profit Reproduit de Michel Husson, INPRECOR, janv.-fv. 2008 Pourquoi lchec des trente glorieuses

Facteur essentiel La chute du taux de profit Facteurs dappoint La crise cologique (pollutions, consumrisme) La crise de la dette du tiers monde (1982) La crise des genres (avortement, double journe) La crise nationale (no-colonialisme) La crise de lalternative (mai 1968) Les directions syndicales ont renonc au socialisme Pourquoi la stabilisation daprs-guerre ?

Facteur de fond La guerre permanente, froide et chaude Le ptrole bon march due la guerre Facteur dappoint Le partage des gains de productivit Lhyper-endettement gnralis ou la financiarisation La dette : un amplificateur cause Un exemple simple revenu de 50k et un service de la dette de 20%

Un taux dintrt de 10% et un taux dpargne nul Un Le revenu crot de 2000 (2k) lan du PIB ...de 5600 [4k (nlle dette) + 1600] lan 1, puis 1.6k ,sans emprunt, de 2k lan 1, puis de 2k lan ,si emprunt total, de 20k lan 1, puis de 0 lan Le revenu crot de "slment" 1k lan du PIB de 2800 [2k (nlle dette) + 800] lan 1, puis 800 ,sans emprunt, de 1k lan 1, puis de 1k lan ,si emprunt total, de 10k lan 1, puis de 0 lan Croissance 0 capitalisme Sans

croissance, les profits ne peuvent sinvestir. Sil ne sagissait que de maintenir lindustrie de la construction et des quipements/machinerie, le renouvellement du prt pourrait suffire. Mais le cycle du capital suppure, au-del de lamortissement, le profit qui doit saccumuler cause de la loi de la concurrence. Il ne suffit pas de remplacer le prt, il en faut un nouveau Lquilibre capitaliste : Une bicyclette qui doit rouler de plus en plus vite mme si cest taux dacclration constant La logique des attentes : Croc Qui dit croissance, toutefois, dit attentes du march

pour envoyer un signal aux marchs [], ils ont "flush" le Qubec. Alors que les revenus se chiffraient 14 millions en 2002, ils taient de 350 millions en 2006, puis de 850 millions l'an dernier, gnrant du coup 168 millions de profits. pourquoi diable une entreprise en pleine croissance voudrait fermer une usine les revenus du troisime trimestre, bien qu'ils aient carrment doubl en un an, risquent de dcevoir les analystes. Ceux-ci attendaient 258 millions, mais l'entreprise avait gnr seulement 256 millions. De plus,

leur dit-elle, les ventes de 2007 allaient finir autour de 820 millions, en de des 830 millions que prvoyaient certains analystes. Le Devoir, 16 avril 2008 (la une) Les larmes de crocodiles du ministre C'est un beau cas de capitalisme sauvage Facteurs de croissance Facteurs de croissance : Croissance de la population Croissance du salaire rel Faux

Examinons chaque facteur un un facteurs de croissance Exportations nettes Boom dinvestissement (Exemple du New Deal) Mais la loi de la concurrence oblige la hausse de la productivit, facteur de chmage Population la baisse non seulement pour les pays riches

Plus prcisment, la croissance dpend de celle de la population active qui dpend ultimement de celle de la population totale Facteurs de croissance Facteurs de croissance : Croissance de la population Croissance du salaire rel Faux facteurs de croissance

Exportations nettes Boom dinvestissement (Exemple du New Deal) Mais la loi de la concurrence oblige la hausse de la productivit, facteur de chmage Stagnation salariale Facteurs de croissance Facteurs de croissance :

Croissance de la population Croissance du salaire rel Faux facteurs de croissance Exportations nettes Boom dinvestissement (Exemple du New Deal) Mais la loi de la concurrence oblige la hausse de la productivit, facteur de chmage Le march global intgre les marchs nationaux

Le march international traditionnel tait une collage de marchs nationaux, do des solutions nationales aux dpens des autres Le march global a mondialis la production manufacturire et les TIC (ex. srie C de Bombardier) Il est en voie dunifier le march du travail sur la norme chinoise et indienne La stratgie des exportations nettes (exportations importations) ne peut que se faire au dtriment des salaires et conditions de travail et/ou du pillage des ressources et de la nature La meilleure technologie est vite mondialise au sein de la transnationale Lgosme national patronal-syndical devient impossible

Facteurs de croissance Facteurs de croissance : Croissance de la population Croissance du salaire rel Faux facteurs de croissance Exportations nettes Boom dinvestissement (Exemple du New Deal) Mais

la loi de la concurrence oblige la hausse de la productivit, facteur de chmage En termes de croissance, les pays autoritaires sen tirent mieux Labandon de ltalon-or par la GrandeBretagne puis par les U, do une politique montaire laxiste. La GB renonce tre la grande puissance hgmonique. Les U nen sont pas encore capables. URSS Prise du pouvoir nazi Les U entranent lAllemagne qui

dpendait de la finance tasunienne. Les pays militaristes (Axe) La dpression, aux U, a persist jusqu la guerre Le New Deal na pas rsolu la dpression, ce que sont parvenues faire les dpenses de guerre. Il nexplique que partiellement la demisortie de la crise en 1933 dont la cause principale est la renonciation ltalon-or, cest--dire la politique montaire laxiste. Aujourdhui, le laxisme montaire est appliqu ds 1928 . Lhgmonie est garantie par le financement mondial du dficit externe des U, comme on le verra.

La grande crise au Canada PNB, Le dficit public finance le maintien des dpenses publiques malgr la baisse des entres fiscales, non leur augmentation La crise, au Canada. est profonde et la dpression, longue Effondrement des investissements privs Seule la guerre mobilise le capital Crise

New Deal Plan Marshall Guerre Le New Deal : lgende urbaine Le tournant de 1933 est d labandon de la politique montaire restrictive pour dfendre ltalon-or abandonn par lAngleterre en 1931 La politique de dficit budgtaire a soutenu la reprise amorce sans sortir le pays de la dpression Le New Deal a rgul des syndicats plus combatifs La planification de 1re guerre a inspir le New Deal

La crise de 1938 a rvl lchec du New Deal Les pays autoritaires et militaristes se sont sortis de la dpression plus vite Seul la prparation la guerre a rgl la dpression Facteurs de croissance Facteurs de croissance : Croissance de la population Croissance du salaire rel Faux facteurs de croissance

Exportations nettes Boom dinvestissement (Exemple du New Deal) Mais la loi de la concurrence oblige la hausse de la productivit, facteur de chmage Dans les pays imprialistes, lhyper-endettement gnralis nolibral est un substitut la stagnation salariale et au vieillissement de la population tout en tant un moyen de pression pour hausser la productivit (rationalisation, coupures, soumission) Dconnexion dette-conomie Depuis le dbut de lre

nolibrale, la dette totale interne des U crot beaucoup plus vite que le PIB Cette dette interne est celle des 3 secteurs qui sont 4 Gouvernements Entreprises non financires Entreprises financires Mnages Cest le priv qui surtout sendette ?

? Le secteur financier sendette relativement encore plus pour senrichir davantage Le passif du capital financier nest plus principalement les dpts vue et terme mais les crances du march financier Lors dune crise, les profits chutent drastiquement mais

les dettes restent Garantie gouvernementale mais possibilit de gel et de dvaluation (Russie, Argentine) Les entreprises non-financires de plus en plus dbitrices et durant le boom de la New Economy sauf durant les annes 60 do chute des investissements Lintermde du New Economy

Les annes 60 Le tournant puis lchec de la New Economy ou lillusion des dividendes de la paix Suite leffondrement de lURSS, les premires annes de la prsidence Clinton donnrent la priorit la comptitivit et non au recours la guerre ( Its the economy, stupid de llection de 1992). La crise asiatique de 1997 menaant lconomie mondiale, les U devinrent lacheteur de derniers recours, ce quil fallait financer, et le dversoir des capitaux en fuite. La finance se rimposa. La guerre redevint le moyen principal de lhgmonie. La dette des mnages a relativement doubl Le taux dendettement des mnages sacclre aprs la crise de la New Economy Le service de la dette crot

malgr la chute des taux dintrt Le haut niveau dendettement des mnages rend leur consommation trs sensibles une hausse des taux dintrt donc linflation Lvolution du taux dpargne personnelle calque celui du salaire dautant plus que le taux dpargne est devenue ngatif Pourquoi ?

Lingalit des annes folles revient Comme seul le centile suprieur sest enrichit depuis 1980, et quelque peu le dcile suprieur, les autres 99% ou 90% ont d pargner moins et emprunter plus pour maintenir leur niveau de vie Plus question demprunter sur la base de la plus-value immobilire Leffet de richesse positif des classes moyennes devient ngatif Le tournant du march immobilier date de bien

avant la mi-2007 Pourquoi pargner si on senrichit en dormant mais 14 avril : 12 300 Leffet de richesse positif des classes riches stagne. Dconnexion dette-conomie 3 secteurs qui sont 4 Gouvernements Entreprises non financires Entreprises financires Mnages

Manque un secteur crucial Les U manipulent leur dficit extrieur pour fin politique Aprs la brusque hausse du taux dintrt court terme de 1980, le gouvernement Reagan, en 1985, le baisse abruptement tout en imposant la baisse du dollar

ses partenaires du G5 (Accord du Plaza) Sous Reagan, les U rompent lquilibre extrieur pour casser le proltariat et les pays dpendants. Mais ils restent capables de rtablir lquilibre. Coup dtat de la FED

Stagflation (crise des trente glorieuses) Taux dintrt rels ngatifs Ligne blanche : inflation Coup de force de la Banque centrale des U

Ligne bleu : taux dintrt rel Ligne rouge : taux de change du dollar US Aprs 1990, les U perdent le contrle de leur dficit extrieur Aprs la brusque hausse du taux dintrt court terme de 1980, le gouvernement Reagan, en 1985, le baisse abruptement tout en imposant la baisse du dollar

ses partenaires du G5 (Accord du Plaza) Sous Reagan, les U rompent lquilibre extrieur pour casser le proltariat et le tiers monde Mais ils restent capables de rtablir lquilibre.

Reste lhgmonie militaire qui court lchec Lincapacit de rguler lquilibre extrieur = lchec du clintonisme ou des New Democrats Le taux dintrt redevient ngatif Le taux dintrt rel court terme se stabilise

3% sauf rcession o il reste + ou lgrement --. Mais il devient trs en 2003-05 pour replonger la mi 2007. Stagflation (crise des trente glorieuses) Taux dintrt rels ngatifs Ligne blanche : inflation Coup de force de la Banque centrale

des U Ligne bleu : taux dintrt rel Le dollar na jamais baiss aussi bas alors que la dette extrieure na jamais t aussi haute. Ligne rouge : taux de change du dollar US La dpendance conomique extrieure devient structurelle Aprs lan 2000, le dficit du compte courant demeurant

important (700-800 G$), la dette externe devrait suivre, mais ? Le financement du dficit extrieur devient une affaire politique Malgr leur endettement fou, les U arrivent hausser leur contrle conomique Le compte courant devient de + en + ngatif jusquen 2005 puis se stabilise Investissements directs ltranger

La dvaluation rapide du $US, monnaie de compte mondiale, hausse la valeur des actifs US ltranger (ou baisse ceux trangers aux U), do la baisse perverse de la dette trangre US Le financement du dficit US par la Chine et les ptromonarchies devient une affaire purement politique do une volont de contrle: profiter de la crise pour participer au capital des grandes banques Dconnexion dette-conomie 3 secteurs qui sont 4 Gouvernements Entreprises non financires Entreprises financires Mnages Manque un

secteur crucial Et une nlle forme de dette Lexplosion des produits drivs De presque rien avant 1990, la valeur nominale des produits drivs valait, en 2007, 500 billions $, soit dix fois le PIB mondial. Quelle en est la signification de cette explosion ? Lexplosion du capital fictif (1) Depuis le 19i sicle, le capital fictif (crances)

double le capital rel tel un reflet Seul le capital rel exploite la force de travail, seule cratrice de richesse Les marchs secondaires (ex. bourse) rendent lastique le rapport capital fictif/capital rel Les crances bancaires marchs secondaires

Le prteur (la banque) nest plus le crancier Il finance lestimateur (ex. Moodys) de la crance Le crancier se finance par dautres crances (PCAA) Le prteur participe la fte (vhicules, conduits) Le prteur nest alors plus rgul Lexplosion du capital fictif (2) Les produits drivs, consquence de lincertitude cause par le business cycle et les grandes crises Le cycle du capital prenant du temps, les oprateurs se protgent des changements de prix, dintrt, de change

Les spculateurs crent des crances (options, futurs) Marchs secondaires de drivs (Bourse de Montral) Ces produits deviennent essentiellement spculatifs lamplification de lendettement, les produits drivs ajoutent : leffet de cascade lincertitude systmique Finance conomie relle Lendettement tente de remplacer les facteurs de croissance de base Le financement facile et bon march

Des investissements De la consommation Leffet de richesse Lhypertrophie du secteur financier Lendettement est un chteau de cartes Lamplification (effet de levier) Leffet de cascade (domino) Lincertitude systmique

Lendettement ne remplace pas les facteurs de croissance de base Lendettement nolibral ne comble pas le grand cart entre taux de profit et les taux dinvestissement et de croissance, mme sil les maintient positifs, do la spculation Reproduit de Michel Husson, INPRECOR, janv.-fv. 2008 Crise liquidit Crise rentabilit Credit sqeeze Credit crunch Le souffle sur le chteau de cartes est invitable : Le taux de

croissance du service de la dette butte sur le taux de croissance du PIB Le taux daccumulation butte sur la stagnation salariale Le taux dinvestissement butte sur la dette de lentreprise Crise liquidit Crise rentabilit Credit sqeeze Credit crunch

Le souffle sur le chteau de cartes est invitable : Le taux de croissance du service de la dette butte sur le taux de croissance du PIB Le taux daccumulation butte sur la stagnation salariale Le taux dinvestissement butte sur la dette de

lentreprise Crise liquidit Crise rentabilit Credit sqeeze Credit crunch Le souffle sur le chteau de cartes est invitable : Le taux de croissance du service de la dette butte sur le taux de croissance du PIB Le taux daccumulation butte sur la stagnation

salariale Le taux dinvestissement butte sur la dette de lentreprise Crise liquidit Crise rentabilit Credit sqeeze Credit crunch Le souffle sur le chteau de cartes est invitable : Le taux de croissance du service de la dette butte sur le taux de

croissance du PIB Le taux daccumulation butte sur la stagnation salariale Le taux dinvestissement butte sur la dette de lentreprise La dlinquance hypothcaire crot depuis 2003 et surpasse lanne de crise 2000 depuis 2005

Dj la plus importante crise financire daprs-guerre 1 Canada : 40 milliards ? Japon : une longue stagnation Le Japon a vit une crise profonde malgr la longue dpression des annes 90 parce que sa crise a t isole. Ses transnationales ont bnfici des croissances US et chinoise. Dj la plus importante crise

financire daprs-guerre 1 2 Canada : 40 milliards ? Aprs la crise de 97, la croissance de lASE a ralenti Thorie de la dconnexion : La Chine (et lInde) serontelles les nouvelles locomotives de lconomie

mondiale ? Si le taux de croissance de la Chine impressionne, sa part du PIB mondial reste modeste, soit 6% contre 30% pour lUE et 27% pour les U Les exportations chinoises aux U et lUE sont la hausse La crise bancaire touche lUE

autant que les U Lconomie europenne est au dpart moins dynamique que celle des U La croissance du PIB de la zone euro, depuis 92, < U et RU Le taux de croissance de lUE est actuellement la baisse

sauf durant la crise 2000-01 aux U Les exportations chinoises aux U et lUE sont la hausse La croissance de la consommation de la Chine pourrait-elle prendre le relais ? La monte des exportations nettes Si la part des exportations nettes pour expliquer la croissance est modeste, elle est de plus en plus importante. La part des exportations

nettes est devenue presque aussi importante que celle de la consommation. La part des investissements, la plus importante, est en dernire analyse dtermine par les exportations nettes et la consommation. La Chine : une conomie tire par les exportations La croissance chinoise est tire par les exportations sur la base dune politique radicale

douverture aux investissements trangers, dun trs haut taux dinvestissement et de bas salaires. La croissance de la consommation est induite par ce modle de croissance. Si les U, en 1933, ntaient pas en mesure de prendre le relais du RU, la Chine peut-elle aujourdhui relayer les U ? Poser la question Linflation de lnergie et des

aliments jette de lhuile sur le feu Linflation alimentaire en Chine est de 24% en taux annuel Cette inflation est structurelle. En dernire analyse, elle est cause par le modle nergtique anti-cologique Amplifie par la spculation

La fabrication de biocarburants est un crime contre l'humanit Jean Ziegler, rapporteur spcial de l'ONU pour le droit l'alimentation Facteurs doffre Biocarburants pour la scurit nationale US Leffet de serre Les phnomnes climatiques extrmes (Australie) La dsertification

Lagro-industrie Base sur le ptrole (engrais, pesticide, mcanisation) Lpuisement des sols par les monocultures Le libre-change Systme des cash crops pour rembourser la dette Transport longue distance d au ptrole bon march Facteurs de demande : viande Chine Bienheureux Canada ?

Lapprciation du huard protge de linflation Depuis 2002, le huard sest apprci de 60% par rapport au $ H/$, aot mars 6% Fvrier 2008 Canada : 1.8% UE : 3.5%,

L, mais non la , sest autant apprci que le huard mais lUE nexporte pas de ptrole U : 4.0% Chine : 8% mais rend lconomie canadienne relativement moins comptitive Lapprciation du huard frappe lconomie canadienne de faon diffrencie : Ouest et Est ptrole versus

manufacture Qubec et Ontario pharmacie/ arospatiale mais aussi fort/vtement versus auto/finance et TIC partout Les dvaluations exportent la crise Canada Deux et + conomies dans une Ontario : 40% du PIB cdn Lconomie canadienne tient le

coup mais Indpendamment des exportations nettes, les taux de croissance des dpenses de consommation et publiques sont la hausse. Mais la croissance des investissements privs est la baisse Le Qubec frise la rcession

Les dpenses publiques ne semblent pas se substituer aux investissements privs. Le plan des infrastructures (30G$ sur 5 ans) et celui dHydro-Qubec (idem : Rupert, Romaine) Est-ce cela que lon souhaite ? Manufactures, sables bitumineux et construction rsidentielle Canada Canada Dynamique rentire

La construction la veille de plonger ? Des nuages lhorizon La croissance de la productivit devient nulle Des congdiements massifs se prparent-ils ? Une pnurie de main duvre, dites-vous ? Pacte de lemploi : Nous embauchons pour salaire chinois

Les gains horaires des gestionnaires et des professionnels des domaines des affaires, de la finance et de l'informatique ont augment plus rapidement que ceux des personnes appartenant toute autre catgorie professionnelle au cours de la dernire dcennie [1997 2007], selon une nouvelle tude. En revanche, la rmunration des cols bleus du secteur de la fabrication, des employs de bureau et des vendeurs dans le commerce de dtail n'a presque pas augment. Le Quotidien de Statistique Canada, 22/02/08 U, Canada et Qubec

Qubec Le PIB du Canada et du Qubec suivent la tendance de celui des U avec moins damplitude cause de ses amortisseurs sociaux et du ptrole. Les deux conomies sont trs imbriques Le secteur financier (ex. PCAA) Les investissements rciproques (de 4% du PIB canadien en 80 10% en 2007 ) Les changes commerciaux (le Canada exporte aux U 20% de sa

valeur ajoute) Prvenir pour quels intrts ? Depuis la crise boursire de 1987, la Banque centrale des U a compris quil faut intervenir en 1928, pas en 1933, jusquici avec succs Sauver les banques a bnfici au peuple dans les pays imprialistes par lendettement Sauver Wall Street et la City sest cependant fait au dtriment des peuples (et du capital) des pays dpendants (crises de 1982, 1997, 2000-01) Lendettement

massif va-t-il cercle vertueux ?? Les banques veulent dabord assainir leur bilan Stimulant fiscal (150 G$) : payer la dette des mnages Consumrisme, envers de la 50 ans de mdaille du militarisme = consumrisme crise cologique Les solutions keynsiennes qui ont rtabli le rgime de croissance ont toujours t base militariste En a rsult une conomie de guerre permanente

Le fascisme a rgl la grande crise en Allemagne La croissance doit tre nourrie Fascisme guerre chaude et propagande Capital transnational guerre froide et marketing Le nolibralisme guerrier Guerre du ptrole : ni froide ni mondiale Dmocratie contrle et rpression slective Jamais plus de grande guerre

rvolution Le fascisme : inutile pas besoin de camps, certificats de scurit et SLAPP suffisent -dangereux il mne la grande guerre et inefficient -- il tue la productivit. La dictature verte (Le Devoir) La crise conomique : le choc (Noami Klein) dont profitera le capital Financement rgressif Principe de la neutralit fiscale : Baisser limpt sur les profits et les hauts revenus

cotaxes pollueur-payeur Tarifs utilisateur-payeur March de leau, march des droits de polluer Plus tu pollues, plus tas de droits gratuits Mga-projets :

Puits de carbone (champs ptrolifres) Plantations darbre surtout en Chine Bio-carburants de mas de biomasse ? Nuclaire et hydrolectricit et olien/solaire Le rejet de mga-programmes de conservation et defficacit nergtiques Combattre la crise par la crise Profiter de la crise conomique conomique,pour pourcombattre combattrelala crise crisecologique,

cologique,sociale socialeetetpolitique politique Crise cologique : non la guerre et oui au GIEC Rduction de 30% des GES dici 2020 80% en 2050 Rvolution nergtique, productive et urbaine Crise sociale : pauvret zro et temps libre Plein emploi, semaine de 32 heures, non-congdiement Services publics complets, universels et gratuits Crise politique : indpendance et dmocratie

Se librer du fdralisme et de lALNA Banque et monnaie nationales, et contrle des changes Budget participatif et contrle syndical de lentreprise Think big (Preston Manning) +40G$ +30G$ +25G$ Grande crise La rsolution des crises cologique, sociale et politique ne mrite-elle pas un effort de guerre ?

La situation bnie du Qubec Pas dindustrie de lautomobile mais une industrie de moyens de transport collectif Pas de ptrole mais un gisement de ngawatts hydrolectrique et un vaste potentiel olien Une le de Montral plus densifie que Toronto Pas de Bay Street qui court la ruine ce qui facilite lexpropriation du capital financier Dfaire la btise conomique de la rvolution tranquille : le pige du complexe auto-ptrole-bungalow-barrages Do la force du lobby de lasphalte, du ciment et des madriers (ACM) dont Hydro-Qubec est le cur > que les grappes pharmaceutique, avionique, TIC

Oser tre anticapitaliste La droite est trs claire et articule (manifeste des lucides, comits Castonguay et Facal, Harper) Les Libraux, appuys par lADQ/PQ, ont cras le mouvement social Manifeste des solidaires : Sauver le capitalisme !!! 1. Soutenir les entreprises qui rpondent des critres dutilit sociale et dintrt gnral, des entreprises qui ont une conscience cologiste et sociale, Un cercle carr avec a ?

5. Redonner sa mission Hydro-Qubec [] de donner aux entreprises qubcoises un avantage exportations nettes : conomique sur leurs concurrentes. Lenationalisme comptitif On ne veut pas dtruire le capitalisme, on veut juste trouver des projets innovateurs pour crer une richesse qui n'irait pas au priv Amir Khadir (La Tribune de Sherbrooke, 31 janvier 2008) Pour dbuter Une des rares revendications anti-nolibrales de la nouvelle plate-forme de Qubec solidaire

La ralisation cologique de 50 000 nouveaux logements publics et communautaires en 5 ans Amorce dun programme anti-crise, colo et social La direction de Qubec solidaire tait cette revendication Dire non au capital, au lobby ACM Non aux autoroutes, aux barrages, aux bungalows Non lALNA, lOTAN, la libert du capital Dpenser pour crer des revenus (Keynes)

Non au sauvetage du capital financier Oui au financement dficitaire par la Banque du Qubec Perspective Se rendre matre des flux dpargne et dinvestissement, des communications, du transport, de la transformation des ressources naturelles, de la sant Exproprier le capital financier, les mdias, le rail, les papetires, la pharmacie Ce nest quun dbut Continuons le combat

Recently Viewed Presentations

  • Beverage Density Lab

    Beverage Density Lab

    WATCH THE PRECISION (SIG FIGS) Pipets are precise to the 0.01mL. DON'T SAY THIS. ... Graph using Excel or Create a Graph or graph paper. Calibration curve. Density on the Y and % sugar on the X. Rank order the...
  • UNIQUENESS OF THE EARTH GEORGE LEBO 3 March

    UNIQUENESS OF THE EARTH GEORGE LEBO 3 March

    UNIQUENESS OF THE EARTH GEORGE LEBO 3 March 2012 LOCATION THE RIGHT GALAXY CLUSTER Can't be in a rich cluster: Mergers and collisions will be too frequent Must have nearby dwarf galaxies to supply gas and dust that maintains the...
  • Geography Quiz Show - mr. clark&#x27;s guide to geography

    Geography Quiz Show - mr. clark's guide to geography

    Geography Quiz Show Remember to raise your hand when your team has decided on an answer. No shouting it out! $100 $200 $300 $400 $500 $100 $100 $100 $100 $200 $200 $200 $200 $300 $300 $300 $300 $400 $400 $400...
  • Unit D - Living Systems Chapter 1 The biosphere of Life

    Unit D - Living Systems Chapter 1 The biosphere of Life

    Unit D - Living Systems Chapter 1 The biosphere of Life Section 1.6 The Recycling of Matter Human impact on the natural environment In the last section, we saw the impact that human activities can have on the cycling of...
  • Operations and Productivity - Florida International University

    Operations and Productivity - Florida International University

    Technology/methods Facilities/space utilization Strategic issues Response time People/team development Customer service Quality Cost reduction Inventory reduction Productivity improvement Significant Events in OM The Heritage of OM The Heritage of OM Eli Whitney Frederick W. Taylor Taylor's Principles Matching employees to...
  • The Mole

    The Mole

    Just How Big is a Mole? Enough soft drink cans to cover the surface of the earth to a depth of over 200 miles. If you had Avogadro's number of unpopped popcorn kernels, and spread them across the United States...
  • International Capital Structure and the Cost of Capital

    International Capital Structure and the Cost of Capital

    Foreign Firms Listed on the NYSE (Selected) Foreign Firms Listed on the NYSE (Selected) Capital Asset Pricing Under Cross-Listings Recall the definition of beta: Capital Asset Pricing Under Cross-Listings We can develop a measure of aggregate risk aversion, AM Capital...
  • Polyhydramnios and Oligohydramnios

    Polyhydramnios and Oligohydramnios

    POLYHYDRAMNIOS AND OLIGOHYDRAMNIOS DR MODOU JOBE HOUSE OFFICER, RVTH Amniotic fluid volume changes steadily throughout pregnancy - 30mL at 10 wks, 1L at 34-36wk and 0.8L at 40 wks PHYSIOLOGY OF AMNIOTIC FLUID VOLUME Functions of amniotic fluid Shock absorber...