Présentation PowerPoint

Présentation PowerPoint

B. Peut-on juger objectivement de la valeur dune culture ? Initiation la dissertation (analyse dun sujet et problmatisation) e s y l Ana Pouvoir : 2 sens a l e d r e o r i

t p s ee Ru 1/q On : pronom personnel = nimporte quel individu lesn Juger objectivement = juger de s on Peut-on juger objectivement de la valeur dune culture ? - Ce quon a la possibilit de faire - Ce quon a le droit de faire En fait/en droit i finir

t o n 2/D rtan o p e t im u n q a a n h e ct s en e t

e e d m e r t e cotmp leurs manire impartiale de la valeur : dire si elle est bonne ou mauvaise, pire ou meilleure quune autre Jugement de valeur jugement objectif e s

y l Ana a l e d r i o i n t fi s /D 2q ue t e

n u a q n a chte n en meede Peut-on juger objectivement de la valeur dune culture ? r t e p t m o c

s e r n u n e l Mais e ts n t e r n a ff n i drete s

s n n e e s s s l e u q une culture : Article indfini : une , i.e. une culture parmi tant dautres Socit + civilisation Ici le sens agricole et le sens individuel ne sont pas intressants !

Pbs: De quel point de vue ? Gnral ? Particulier ? Qui est habilit juger de la valeur dune culture ? r i t r Peut-on juger objectivement de la a p valeur dune culture ? e t

t e de c Tension entre : e s y l a an - lexigence de juger objectivement une culture g a r Rep e

- Et le fait quon n u d e appartienne une n o i culture dtermine s n e t qui nous a inculqu a l u Form

tion n u d Avons-nous les moyens de juger m objectivement dune autre culture l b o sommes ncessairement psirnous e par la culture laquelle influencs nous appartenons ? Quelle attitude adopter face la diffrence

? Pou : S E r le s i u r t Au a. Nier lautre dans sa diffrence : lattitude ethnocentrique 1) Causes de lethnocentrisme Difficult, voire impossibilit, se dprendre du point de vue ou de la vision

du monde propre notre culture Pourquoi ? - Conditionnement (ducation) Dterminisme qui nest pas ncessairement conscient - Ce qui nous donne lillusion de pouvoir juger objectivement Confusion entre jgt de fait et jgt de valeur ! Les Les jugements jugements de de valeur : -noncent ce que fait

- noncent ce qui est - sappuient sur une observation neutre et objective On constate des diffrences entre DESCRIPTIFS les cultures valent les choses - sappuient sur des valeurs prdfinies Les diffrences sont penses en termes dingalits de valeurs (infriorit ou supriorit).

NORMATIFS Test : jugement de fait ou jugement de valeur ? La cuisine franaise est une cuisine dexcellence La cuisine franaise connat un vritable succs international La musique classique est de la grande musique La musique classique est moins populaire que le Rap 2) Dfinition de lethnocentrisme lorigine du mot William G. SUMNER, sociologue

uvre : Folkways [lethnocentrisme] est le terme technique pour cette vue des choses selon laquelle notre propre groupe est le centre de toutes choses, tous les autres groupes tant mesurs et valus par rapport lui []. Chaque groupe nourrit sa propre fiert et vanit, se targue dtre suprieur, exalte ses propres divinits et considre avec mpris les trangers. Chaque groupe pense que

ses propres Lattitude la plus ancienne et qui repose sans doute sur des fondements psychologiques solides puisqu'elle tend rapparatre chez chacun de nous quand nous sommes placs dans une situation inattendue, consiste Ex rpudier purement et simplement les formes culturelles : morales, religieuses, sociales, esthtiques, qui sont les plus loignes de celles auxquelles nous nous Race identifions. et histoire "Habitudes de sauvages", "cela nest pas de chez nous", "on ne devrait pas permettre cela", etc., autant de ractions grossires qui Les jugements traduisent ce mme frisson, cette mme ngatifs

sur les rpulsion en prsence de manires de vivre, de autres cultures croire ou de penser qui nous sont expriment trangres. une hostilit viscrale (et peuttre inconsciente) Thse ? 3) Les formes historiques de lethnocentrisme a- Lopposition du Grec et du barbare Barbare = celui qui ne parle pas grec, ou qui le parle mal Pourquoi ethnocentrisme ?

Considrer que parler grec est un signe dexcellence Sen servir comme dun critre de jugement Et rejeter ceux qui ne parlent pas grec Par extension, barbare est synonyme de violence et de brutalit Conan le barbare Les invasions barbares Par extension, barbare dsigne celui qui commet des actes inhumains

Car actes qui visent nier lhomme dans son humanit La barbarie nazie b- Lopposition du sauvage et du civilis Historiquement, elle est lie la dcouverte de lAmrique 1550 : la controverse de Valladolid Les Indiens ont-ils une me ? Les Indiens appartiennent une race infrieure et sont ns pour

tre domins. Les Indiens sont des hommes part entire ! Spulvda (thologien et philosophe) Las Casas (moine dominicain) Analyse de 2 extraits du film de Jean-Daniel Verhaege (1992) 1er extrait : lidole la scne de Spulvda fait apporter une

idole indienne (Quetzacoalt) afin de dmontrer que les Indiens sont barbares 1) Sur quels critres se fonde-t-on pour juger de la barbarie des Indiens ? 2) Quel est largument que Las Casas oppose la dmonstration de Spulvda ? Dans les Grandes Antilles, quelques annes aprs la dcouverte de lAmrique, pendant que les Espagnols envoyaient des commissions denqute pour rechercher si les indignes possdaient ou non une me, ces derniers semployaient immerger des blancs prisonniers afin de vrifier par une surveillance prolonge si leur cadavre tait, ou non, sujet la

putrfaction. Cette anecdote la fois baroque et tragique illustre bien le paradoxe du relativisme Race eto histoire culturel () : cest dans la mesure mme lon prtend tablir une discrimination entre les cultures et les coutumes que lon sidentifie le plus compltement avec celles quon essayeVouloir de nier. En refusant dmontrer lhumanit ceux qui apparaissent comme lesun plus que lautre est sauvages ou barbares de ses reprsentants, on ne sauvage revient fait que leur emprunter une de leurs attitudes

adopter lattitude typiques. Le barbare, cest dabord lhomme qui croit quon dnonce. la barbarie. Illustration de la thse de Lvi-Strauss partir du film 2ime extrait : la scne de lagression Le lgat a fait venir des Indiens (deux hommes, une femme et son enfant) et demande quon les agresse pour voir leur raction Celui qui veut montrer que lautre est barbare se comporte lui-mme comme

un barbare ! Une limite dans largumentation de Las Casas : Repose sur un prsuppos idologique qui tmoigne encore dun certain ethnocentrisme Il dfend le peuple indien parce quil estime quon peut les convertir la foi catholique Perspective dvanglisa Nier les Indiens dans leur diffrence c- Lopposition

civilis Sir James Frazer Herbert Spencer du primitif Thorie de lvolutionnisme anthropologique et du L. H.

Morgan Edward Burnett Tylor Analogie histoire de lhumanit / histoire de lindividu S E N S D E L H I S

T O I R E 02/28/2020 ENFANCE de lhumanit ADOLESCE NCE GE ADULTE MATURIT Cette thorie sert de fondement idologique la colonisation

Tintin au Congo (1931) Transition : a. Bilan : logique de lethnocentrisme Naturaliser un fait culturel Ex : appartenir un groupe social, parler une langue, se comporter de telle manire, avoir des croyances En faire une norme ou un critre de jugement Ex : il nest pas naturel/normal de croire en un autre dieu Pour justifier lexclusion, voire destruction de ce qui est diffrent Ex : Donc, ce ne sont pas des hommes ! ; donc, ils sont infrieurs ! la b. Sortir de lethnocentrisme, est-ce possible ?

Pour pouvoir juger objectivement , faudrait tre de nulle part il Car notre culture nous influence dans notre manire de penser et de juger ! Comment transcender notre appartenance une culture dtermine ? b. Reconnatre lautre dans sa diffrence: le relativisme culturel son 1) Apprendre dcentrer regard Montaigne

Les Essais, Livre I, chap. 31 Sur les cannibales Montaigne, inventeur de lethnologie ? Ethnologie : science qui tente de comprendre les socits trangres et leurs pratiques sans formuler de jugements de Dcentrer son regard ? valeur Ne pas adopter le point de vue de notre culture dorigine Faire un effort pour adopter le

point de vue de la culture quon tudie Montaigne tudie les Tupinamba (Brsil), peuple cannibale. Peut-on dire quils sont barbares ? Or je trouve, pour revenir mon propos, quil ny a rien de barbare et de sauvage en cette nation, () sinon que chacun appelle barbarie ce qui nest pas de son usage ; vrai dire, il semble que nous nayons dautre critre de la vrit et de la raison

que lexemple et lide des opinions et des usages du pays o nous sommes. L est toujours la parfaite religion, le parfait gouvernement, la faon parfaite et accomplie de se comporter en toutes choses. Montaigne ne refuse pas le concept de barbarie Mais il distingue deux usages du terme Quand il sert dsigner des cultures, il est lexpression dun jugement ethnocentrique On

doit lutiliser uniquement pour dsigner des comportements cruels De ce point de vue, tous les peuples sont susceptibles de Nous pouvons bien les appeler barbares, eu gard aux rgles de la raison, mais non pas eu gard nous, qui les surpassons en toute barbarie. Franois Dubois, Le

Massacre de la Saint- La cannibalisme des Tupinambas nest pas lexpression dune cruaut/dune violence gratuites Il sagit dune pratique culturelle encadre par des rgles prcises - Contexte dtermin - Acteurs concerns Comportements qui possdent une porte symbolique Les Tupinambas reprsents dans louvrage de Hans Staden (15251576) : Respect des rgles sociales

Transgression des rgles Cannibalisme rituel Cannibalisme pathologique (folie) (objet dtude de lethnologie) psychologie) (de Respect des rgles sociales suspension des rgles (situation ordinaire) circonstances

(dans extraordinaires) Cannibalisme rituel subsistance Cannibalisme de Les limites de la thse de lidalisation du sauvage Ils sont sauvages de mme que nous appelons sauvages les fruits que la nature a produits delle-mme

dans sa marche ordinaire, tandis que, la vrit, ce sont ceux que nous est avons altrs Montaigne son tour par nos procds et victime dtourns de lordre dethnocentrisme habituel le bon quesauvage nous est encore

un sauvage devrions plutt appeler ! sauvages. il leur refuse la civilisation Montaigne : 2) Pour viter lethnocentrisme : le relativisme culturel Des cultures diffrentes ont

des valeurs et des principes diffrents En ce sens, elles sont incommensurables On ne peut pas les comparer (pour sihirarchiser) lon veut juger une les pratique trangre, alors on ne doit sappuyer que sur les principes de la communaut Mais certaines difficults lies cette position

Relativit de chaque culture Respect des diffrences chaque culture a ses propres valeurs ethnocentris me Relativisme ( jugement critique) Nihilisme : tout se vaut Laxisme ou Justification de toutes

lesindiffrence pratiques mme celles qui paraissent objectivement scandaleuses ! Position du problme : le cercle vicieux du jugement culturel Relativit de chaque culture Relativisme Nihilisme Ethnocentrisme Constat que certains actes sont cruels

Lexcision : une pratique barbare ? Comment en juger sans tre taxable dethnocentrisme ? c. Reconnatre lhumanit en lautre par-del ses diffrences 1) Les dangers dun relativisme absolu La comprhension de lAutre est essentielle pour la connaissance pour la tolrance

Mais comprendre lAutre, justifier ses pratiques ? - Excision - Infibulation est-ce - Les crimes dhonneur Crimes perptrs suite un comportement peru comme dshonorant pour la famille

2) Y a-t-il des valeurs universelles et des droits a- Au nom de naturels ? quoi condamner les pratiques prcdemment cites ? Toute personne humaine a droit au respect de lintgrit de son corps Toute personne, homme ou femme, - a droit la vie - a des droits gaux

b- La notion de droits de lhomme : dfinition et prsupposs La personne humaine aurait des droits que ni la socit ni lEtat ne pourraient violer. Suppose de distinguer : Droits positifs Droits naturels Droits attribus Droits qui lindividu par lEtat, appartiendraient notamment par les lois

lindividu du seul fait PARTICULIERS (i.e. variables/relatifs) UNIVERSELS quil est un tre humain Lgal Lgitime FOCUS. LE LGAL ET LE LGITIME La justice : quest-ce que le juste ? La justice Lgal Lgitim e

Ce Laqui justice relve du comme droit positif, institutions ou ensemble visant de faire lois institues respecter par les la loi hommes Ce qui dun ensemble

La relve justice comme de valeursou fondamentales critre norme du auxquelles le droit positif est droit cens se conformer Il y a donc des lois injustes et des actes illgaux mais justes ! Ils violent la loi mais leurs motivations sont lgitimes. Antigone

Walter White Elle enfreint les lois institues par son oncle Cron pour sauver lhonneur de Se sachant condamn, il se lance dans la vente de drogue pour assurer lavenir Parler de droits naturels , a suppose quil existe une nature humaine i.e. pas de diffrences profondes entre les hommes Par consquent

tout homme doit tre reconnu comme ayant les mmes droits que les autres galit Respect universel En ! Universalit i dep droit e c n i r p universalit de fait c- OBJECTION : la relativit culturelle des DH 1) Les DH senracinent dans une tradition

historique particulire 1. Le christianisme Contre la conception grecque de lhumain, Saint Paul dfend une conception humaniste Frres, en Jsus-Christ, vous tes tous fils de Dieu par la foi. En effet, vous tous que le baptme a unis au Christ, vous avez revtu le Christ, il ny a plus ni juif ni paen, il ny a plus ni esclave ni homme libre, il ny a plus lhomme et la femme, car tous, vous ne faites plus quun dans le Christ Jsus. Lettre aux Galates, 3, 26-38 2. les Lumires (18me sicle) contre un pouvoir tyrannique : les droits des sujets ide que les individus sont le principe et la finalit de la socit (modle dmocratique)

1789 : Ppe fdmtal de notre Rpublique = galit juridique des citoyens Abolition des privilges diffrence de nature (de sang) noble / roturier DDH, 1789, art. 1: Les hommes naissent et demeurent libres et gaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent

tre fondes que sur lutilit commune Historiquement, les DH prennent naissance dans la culture occidentale... Doit-on en conclure que leur contenu est relatif cette culture seulement ? 2) Les DH servent des intrts (politiques, conomiques) particuliers Karl MARX

(1818-1883) La critique marxiste des DH (Sur Aucun prtendus Lades Question juivedroits ) de l'homme ne dpasse donc l'homme goste, l'homme en tant que membre de la socit bourgeoise, cest-dire un individu spar de la communaut, repli sur luimme, uniquement proccup de son intrt personnel et obissant son Les DH favorisent

les intrts de la arbitraire priv. classe bourgeoise. Les grandes valeurs que ce texte dfend sont en ralit celles de lindividualisme bourgeois. CONCLUSION On ne peut juger une culture que suivant certains critres objectifs, auxquels elles pourraient ellesmmes adhrer (au moins en principe) La condamnation de pratiques culturelles ne peut se faire que selon certains principes dont il faut pouvoir justifier de manire rationnelle, neutre, objective, quils sont universels. Cf. cours sur le Droit, la Justice et la Morale

Recently Viewed Presentations

  • Ends and Outs of Reconciling

    Ends and Outs of Reconciling

    The JV form should be submitted to station's FSC trial balance accountant for approval and processing. 7-5 COMMON F911 VS MACRO ISSUES Subject: Procedure to change vendor for credit card reconciliation ET transactions Sandra Cole sent me the instructions below...
  • The Clinical Essentials of Palliative Care Diane E.

    The Clinical Essentials of Palliative Care Diane E.

    One in twenty have honored one or more requests Primary predictors of honoring a request: Severe pain OR 2.4 Severe discomfort OR 6.5 The Fiscal Imperative National Health Expenditure Growth 1970-2003 The Fiscal Imperative Exponentially rising costs with effective new...
  • 22.7 Gluconeogenesis: Glucose Synthesis Glucose is synthesized in

    22.7 Gluconeogenesis: Glucose Synthesis Glucose is synthesized in

    Regulation of Gluconeogenesis. Gluconeogenesis is. not utilized when the diet is high in carbohydrates. very active when the diet is low in carbohydrates. When conditions in a cell favor glycolysis, there is no synthesis of glucose. When the cell requires...
  • Digitization@Western Libraries By Nicholas Rapp April 15, 2014

    [email protected] Libraries By Nicholas Rapp April 15, 2014

    McMaster. Internet Archives is not fully equipped to handle the type of work that is always required. Rare and fragile materials would not have to be sent off site as often. Materials could still be used by students and faculty...
  • "Of Mice and Men"

    "Of Mice and Men"

    "OF MICE AND MEN" Title Background Robert Burns Robert Burns (1759-1796) is known as "Scotland's Favorite Son," for being the best loved poet of that country. Shakespeare is the Bard in England, but in Scotland, Robert (or "Rabbie") Burns is...
  • PEANUT - The Lesson Locker

    PEANUT - The Lesson Locker

    When seed receive the things needed to grow, it is called . germination. All seeds are different and unique and require different condition to germinate. However, most seeds have three main parts in common; the seed, coat, endosperm and embryo.
  • General External Presentation Open Door Forum

    General External Presentation Open Door Forum

    The provider community (1.5Mproviders) All Provider Letter and Fact Sheet . Quarterly Open Door Forums. States andTerritories. Other business partners, including vendors. CMS will involve all business partnersin our outreach andeducation efforts through their existing vehicles for communication(e.g., Open Door...
  • A Level Biology Bridging Work - Bromfords School

    A Level Biology Bridging Work - Bromfords School

    A Level Biology Bridging Work. Complete research on one of the topics on page 7-8. Choose one of the topics in slide 9-11. Complete all of the tasks related to this topic. Complete the "A Level Biology Transition Baseline Assessment"...