Présentation PowerPoint

Présentation PowerPoint

Objectifs de latelier Rflexion sur : La guerre et la militarisation de la socit : lampleur de la guerre la militarisation au Qubec les consquences sur le monde (les femmes) La paix: recherche de rsolution pacifique des conflits moyens daccder la paix au niveau local, national et international Proposition dune action concrte pour la rsolution pacifique des conflits dans le monde Latelier sinscrit aussi dans le contexte de la

prparation des actions 2010 de la Marche mondiale des femmes. qui sadresse latelier? femmes du Qubec actives dans les groupes ou centres de femmes groupes communautaires groupes syndicaux groupes de droits humains diffrentes Coordinations Nationales de la Marche mondiale des femmes Contenu de latelier 1. Mise en situation 2. Mise en contexte

3. La guerre : rflexion sur ses mcanismes et ses consquences 4. Btir un monde de paix 5. Les institutions et les instruments internationaux en rapport avec la guerre et la paix 6. En action pour la paix 1. Mise en situation Mise en commun Quavez-vous ressenti pendant lcoute de cette bande sonore? Que retenez-vous de cette histoire?

2. Mise en contexte Pour btir un monde de paix il nous a sembl important de comprendre les mcanismes de la guerre et de la paix, dy rflchir ensemble. Pourquoi aborder ces thmes de la guerre et de la paix? Nous sommes convaincues que tous les tres humains peuvent vivre dans un monde de paix et qu ils ont le droit de vivre dans un monde sans guerre et sans conflit arm, sans occupation trangre,

ni base militaire . Nous refusons la guerre comme moyen de rsolution des conflits. Nous voulons crier BASTA, cest assez! Nous voulons donner priorit la prvention des guerres. Pourquoi aborder ces thmes de la guerre et de la paix? La militarisation croissante des dernires annes, tant au Canada qu travers le monde, nous met en colre. Comme mouvement des femmes, nous voulons nous donner : un temps de rflexion un temps pour nous solidariser devant ces dfis graves et urgents un temps pour rflchir aux principes de base de nos positions

un temps pour rechercher des solutions politiques, pacifiques et ngocies aux conflits Comme mouvement de femmes, depuis toujours, notre lutte pour un autre monde sinscrit dans la dmarche pour btir un monde de paix. Nous constatons que : La guerre est prsente comme le seul moyen de rsolution des conflits. Depuis le 11 septembre 2001, il y a : de moins en moins de scurit pour toutes les communauts humaines de moins en moins de paix de moins en moins daccs aux droits humains et aux biens communs de moins en moins de services publics universels de plus en plus de services privs pour ceux qui peuvent se les payer

de plus en plus de surexploitation des ressources de la plante de plus en plus de frustrations, de haines, de conflits meurtriers, de bombes humaines de plus en plus de violences systmatiques des groupes dominants sur le plan conomique, financier, social, culturel, politique et religieux sur les populations les plus vulnrables et, particulirement, les femmes et les enfants de plus en plus de dpenses en armes meurtrires et puissantes 3. La guerre Rflexion sur ses mcanismes et ses consquences La guerre: rflexion sur ses mcanismes et ses consquences Daprs vous, quest-ce quune guerre?

Une guerre cest : un conflit arm entre tats ou une lutte arme entre groupes sociaux, (), considre comme un phnomne social. Deux thmes intimement relis : la guerre larmement Y-a-t-il eu une augmentation des conflits arms dans le monde? Oui! Le 20e sicle a connu de nombreuses guerres dont : la Premire Guerre mondiale (1914 1918) la Deuxime Guerre mondiale (1939 1945)

les multiples guerres isralo-arabes (1948-1949, 1956, 1967, 1973 et 1987) la guerre du Vietnam (1964-1973) la guerre Iran-Irak (1980-1988) la Guerre froide (qui a pris fin en 1989 avec la chute du mur de Berlin) la guerre du Golfe (1990-1991) la guerre de Bosnie (1992-1995) le gnocide au Rwanda (1994) et la guerre du Kosovo contre les Serbes (1999) Qua fait le gouvernement des tatsUnis prs dun mois aprs les attentats du 11 septembre 2001? Il a attaqu lAfghanistan. En quelle anne a t dclenche la dernire guerre mene par les tats-Unis contre lIrak?

En 2003 La guerre: rflexion sur ses mcanismes et ses consquences Quavez-vous dire sur la guerre en Afghanistan? Croyez-vous que cette guerre est justifie? Le Canada devrait-il retirer ses troupes de lAfghanistan? Une des revendications de la Marche mondiale des femmes est que le gouvernement du Canada retire immdiatement ses troupes dAfghanistan. Une dpute de la province de Farah, Malalai

Joya, a condamn les bombardements de lOTAN dans son pays : En tant que reprsentante lue pour Farah, Afghanistan, j'ajoute ma voix celles qui condamnent le bombardement de l'OTAN qui a fauch la vie de plus de 150 civils dans ma province, plus tt ce mois-ci. Ce dernier massacre permet au monde d'entrevoir les horreurs auxquelles notre peuple fait face. Cependant, tel que je l'ai expliqu lors d'une confrence de presse le 11 mai Kaboul, les autorits militaires tasuniennes ne veulent pas que vous voyez cette ralit . Y-a-t-il eu une augmentation des conflits arms

dans le monde? Le 21e sicle a tout juste dbut et on compte dj un grand nombre de guerres. Quelques guerres et grands conflits du 21e sicle : la guerre en Afghanistan (2001 aujourdhui) la guerre dIrak (2003 aujourdhui) le conflit Soudan-Darfour (2003 aujourdhui) : conflit qui prend de plus en plus des allures de gnocide, cest--dire la destruction mthodique dun

groupe ethnique et, par extension, lextermination (dun groupe de personnes en peu de temps) 1 la guerre dIsral contre le Hezbollah sur le territoire libanais (12 juillet 14 aot 2006) la guerre dIsral contre la Palestine (27 dcembre 2008 au 18 janvier 2009) La guerre en images Quest-ce qui vous saute aux yeux? La guerre en images Quest-ce qui vous saute aux yeux? De nos jours, le Nord reprsente 20 % de

lhumanit et le Sud, 80 %, le Nord saccaparant 80 % de la richesse mondiale et laissant 20 % aux milliards dtres humains vivant au Sud. Conflits arms et dpenses militaires Il y a un lien incontestable entre laugmentation des conflits arms dans le monde et laugmentation des dpenses militaires! Pendant que

les conflits augmentent, perdurent et, par consquent, tuent, pillent et anantissent des millions de vies, les dpenses militaires augmentent et font le bonheur des entrepreneurEs et des dirigeantEs qui ont massivement investi dans lindustrie de larmement

ou des technologies de pointe. Selon le rapport annuel de lInstitut international de recherche pour la paix de Stockholm, quelles taient les dpenses militaires mondiales en 2006? 1,204 milliards $ 1,204 milliards $ 100 milliards $ 908 milliards $ En 2008-2009, quel est le budget militaire du gouvernement du Canada? 508 millions $ 18,3 milliards $ 7,4 milliards $

18,3 milliards $ 18,3 milliards $ reprsentent la possibilit de faire vivre 733, 000 familles canadiennes de 4 personnes pendant 1 an! Les dpenses militaires canadiennes, telles que lachat davions, de vhicules et dhlicoptres ont augment de combien

de points de pourcentage depuis 2006? 38 % 12 % 5% 38 % Pour qui une guerre peut-elle tre conomiquement rentable? Une guerre dans la guerre la situation des femmes! En temps de guerre, les femmes sont souvent prises dans des situations inimaginables.

Nous analyserons les conditions de vulnrabilit auxquelles les femmes sont astreintes : du ct des populations des pays en guerre du ct des populations des pays qui fabriquent les armes, qui fournissent larmement, qui dploient leur arme et qui participent aux conflits Les motivations derrire les conflits arms : Daprs vous, pour quelles raisons dclare-t-on la guerre ou sarme-t-on ?

pour semparer des ressources naturelles pour des idologies religieuses pour se rapproprier un territoire ou pour le protger pour une rvolution politique par xnophobie ou racisme par lgitime dfense pour des vises lucratives (lindustrie de larmement, la technologie, lquipement)

Quel terme dsigne les crimes contre lhumanit dont ont t victimes plusieurs groupes dont les Armniens, les Juifs, les Tutsis et les Palestiniens? Gnocide Quelle force est souvent employe par les gouvernements du monde pour imposer leur pouvoir politique et conomique? Force militaire Quel concept correspond la

dfinition suivante : processus politique qui vise inclure toute la plante dans la mme sphre de lconomie de march? La mondialisation des marchs Mondialisation des marchs Ce systme propre lconomie capitaliste vise unifier les rgles, valeurs et objectifs. Il est fortement prconis par les pays Occidentaux ou les pays du Nord. Daprs vous, quelles sont les consquences de la mondialisation des

marchs? Consquences ouverture des frontires libralisation des marchs privatisation main duvre bon march au Sud

fixation des prix des matires premires par les acheteurs environnement menac enrichissement ingal Les industries de larmement et les technologies de pointe fleurissent grandement dans ce systme. Les banques investissent dans le secteur de la dfense puisque celui-ci est rentable, est en constante expansion et gnre des profits. Les industries de larmement sont majoritairement situes au Nord tandis qu elles profitent des guerres au Sud pour vendre des armes et saccaparer le plus

de ressources naturelles possibles 1. Outre le fait quils sont les membres permanents du Conseil de scurit de lOrganisation des Nations Unies (ONU), quont en commun la France, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni et les tats-Unis ? Ils sont les principaux exportateurs darmes au monde (ils sont responsables de 88% des exportations mondiales darmes).

Les 100 plus importants fabricants darmes au monde ont ralis des ventes de 290 milliards de dollars en 2005, en hausse de 3 % par rapport lanne prcdente. Les tatsUnis ont t les plus importants exportateurs darmes entre 2002 et 2006, aux cts de la Russie qui, en raison dun march intrieur limit, doit exporter la majorit de sa production. Que veut dire lacronyme OTAN? Organisation du Trait de lAtlantique Nord Les dpenses militaires des 26 pays membres de lOTAN, dont le Canada est membre, reprsentaient quelle proportion des

dpenses militaires mondiales en 2001? le quart la moiti les deux-tiers les deux-tiers Vingt-six pays sont membres de lOTAN dont les tats-Unis et le Canada et cette alliance comprend une organisation militaire. Les tats-Unis assurent le commandement du systme de dfense de lOTAN dont les forces armes proviennent de ces vingt-six pays. En pratique, cela signifie que les pays de lEurope de lOuest et le Canada reconnaissent la mainmise des

tats-Unis sur lOTAN . Des entreprises qubcoises profitent galement des guerres, notamment, SNC Lavalin qui, en 2004, a sign un contrat avec les Amricains pour fournir leurs militaires les munitions ncessaires pour combattre en Irak. La lutte au terrorisme Le Canada et la lutte au terrorisme Des annes 1950 aux annes 2000, le Canada tait reconnu comme un pays pacifique tant donn ses nombreuses missions de paix avec lONU. En 1991 : 1149 militaires engags tire de casques bleus

En 2006 : 56 militaires engags tire de casques bleus Depuis 2001, le Canada a adopt la politique militariste des tats-Unis dans sa lutte au terrorisme. Le Canada a suivi les pas de son voisin en ce qui a trait la lutte au terrorisme parce quil voulait consolider ses changes et partenariats conomiques avec les tats-Unis. Quelle est lorganisation internationale qui dirige les oprations de maintien de la paix auxquelles participent des soldatEs canadienNEs? LONU

Quatre mois aprs linvasion de lAfghanistan par les tatsUnis, il y avait plus de morts afghanes que de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Plus tard, en 2008, il y avait plus de 1,5 millions de veuves en Afghanistan et 12% de tous les enfants afghans taient des orphelins. Omar Khadr

Omar Khadr est un enfant soldat n Toronto en 1986. En 2002, il a t captur en Afghanistan et emprisonn Guantanamo. Il est souponn davoir tu un militaire amricain laide dune grenade. En 2004, un tribunal dcide quil est un ennemi combattant . En 2008, ses avocats canadiens confirment quil a besoin de soins mdicaux car des mauvais

traitements lui ont t infligs par des militaires amricains de Guantanamo. En 2009, son procs fut report tant donn les lections prsidentielles aux tats-Unis. Il est le dernier ressortissant occidental dtenu Guantanamo. La distinction entre militarisme et militarisation Militarisation : laction de militariser ou

dorganiser militairement . Militarisme : limportance de llment militaire dans la vie dune socit . (Ex : la parade militaire lors du 400e anniversaire de la ville de Qubec) Qui suis-je? Je ne suis pas un soldatE. Je nappartiens pas une arme rgulire dun tat et je ne suis pas tenu de respecter les conventions de Genve ni aucun autre rglement li au droit international. Je reois un salaire nettement suprieur celui des soldats pour participer un conflit. Un mercenaire En avril 2004, les mercenaires trangers constituaient le deuxime groupe le plus important de toutes les troupes doccupation en Irak. Combien de

mercenaires se trouvaient alors en Irak? + de 20,000 + dune centaine 100,000 + de 20 000 Comment se manifestent les signes militaires dans nos vies? Avez-vous des exemples?

Exemples de signes militaristes perceptibles au Qubec et au Canada : le langage (exemple : couvre-feu) lorganisation de festivits les installations militaires linvestissement des compagnies et des particuliers dans lindustrie de larmement les modes vestimentaires les films

les jeux lectroniques UnE jeune de 11 ans a dj vu en moyenne 8 000 meurtres la tlvision. Les jeux vido taient leur origine destins aux jeunes et adolescentEs; cependant, aujourdhui, ils sont destins un public de tous les ges mais il ny a pas de systme de classement. Connaissez-vous des jeux vido ou des missions de tlvision qui encouragent la culture militariste? Lesquels? Campagnes de recrutement militaire mme nos coles

Une des revendications de la Marche mondiale des femmes est que le gouvernement du Qubec interdise le recrutement militaire dans tous les tablissements denseignement du Qubec. Larme a besoin de relve. Elle sduit les jeunes car cela sert ses intrts. Larme approche les jeunes dans les tablissement secondaires, les Cgeps et les universits. Larme recrute davantage dans les milieux dfavoriss, souvent en mettant sur pied des corps de cadets.

Larme donne des renseignements trompeurs. Nos coles ne devraient pas tre lies larme. Daprs vous, est-ce une bonne ide dinterdire le recrutement militaire dans les coles? Comment ces valeurs militaristes se manifestent-elles dans notre vie? Les jeunes nont pas besoin de terminer leur secondaire 4 pour joindre

les Forces canadiennes et se mriter un salaire de prs de 40 000 $ par anne, en tenant compte de tous les bnfices marginaux . La culture militariste engendre la violence Nous voulons un avenir de paix et de solidarit et non pas un avenir de violence, de culture militariste et dindividualisme. Laugmentation de la violence : () la violence a plus que quadrupl au Canada, au cours des quarante dernires annes 1.

Consquences du militarisme sur les populations Sant Privatisation : a pour effet que les services de sant publics se dtriorent. Dans les pays en guerre : bombardement des institutions de sant et de services sociaux; les ressources matrielles et humaines sont dficientes. La sant (physique, mentale et psychologique) de la population civile est particulirement fragilise. Les taux de mortalit et de morbidit, le nombre dorphelins et le nombre de personnes handicapes de

guerre augmentent. ducation Les services dducation se dtriorent faute de budget. Des gnrations de jeunes se retrouvent sans ducation. Un haut taux de chmage combin un manque dducation favorise la toxicomanie, la violence sexuelle et des problmes de sant mentale. Le manque dducation mne un recul sinon une baisse dgalit entre les hommes et les femmes.

Environnement Les dchets radioactifs ou cancrignes causent des maladies, des cancers et des torts normes lenvironnement.* Laccs aux ressources vitales (leau, le sol, aliments) est parfois rduit voir mme inexistant lorsque celles-ci sont contamines. La biodiversit et les cosystmes sont bouleverss et menacs, ce qui peut affamer les populations qui dpendent de ces ressources locales pour subvenir leurs besoins. conomie Les fonds publics vont davantage au budget de la dfense nationale et

il y a donc moins de fonds publics disponibles pour les services de sant et les services sociaux. Les carts entre les riches et les pauvres sagrandissent. Le taux de mortalit augmente ce qui a un impact sur la main duvre disponible. Les rseaux de communication peuvent tre endommags et ainsi perturber le rseau de transport pour acheminer par exemple des matires premires ou des produits finis. Un fort taux de chmage a pour consquence de diminuer le pouvoir dachat des citoyenNEs alors que les besoins ne cessent daugmenter. Les pays en guerre peuvent connatre une inflation et une dvaluation de leur monnaie nationale. Lintroduction de compagnies trangres pour la reconstruction du pays

engendre une dpendance et des dettes envers les tats aidants. Dmocratie Lors dlections, les fraudes sont frquentes. Souvent, les gens ne vont pas voter, par peur de reprsailles. Les sanctions conomiques imposes certains pays en guerre affament et appauvrissent la population civile, ce qui entrave tout mouvement local dmocratique dopposition au rgime dfait. Agriculture Les terres cultivables sont souvent dtruites ou pollues.

La guerre peut engendrer des problmes drosion, de dforestation, de dsertification et dpuisement des ressources naturelles. De quoi sagit-il? Cet engin explose ds quune personne le touche ou accroche le fil de trbuchement auquel il est reli? Mine antipersonnel

Dans combien de pays les enfants vivent-ils au milieu de la contamination cre par des mines antipersonnel et des munitions non exploses? 24 68 58 68 Combien de mines antipersonnel se trouvent sur le territoire de lAngola?

10,000 1 million 10 millions 10 millions Sur quel continent dnombre-t-on le plus de mines antipersonnel?

AFRIQUE (environ 37 millions dans 19 pays dAfrique) Quel est le nombre estim de projectiles et de dbris se trouvant au fond du lac StPierre au Qubec? 10 10,000 300,000 300,000 Les femmes sont davantage victimes que les hommes lors de conflits arms, et ce, depuis les annes 1980 : le

nombre de femmes victimes de conflits arms est pass de 5 % durant la Premire Guerre mondiale 50 % durant la Seconde Guerre mondiale et prs de 80 % dans les guerres des annes 1990 . Consquences sur les femmes prostitution viol (dans certain pays, le viol est peru comme un

dshonneur pour la famille et les victimes peuvent tre victimes dostracisme et de rejet de la part de leurs pairs) mutilations trafic sexuel violence conjugale accroissement du travail de proche aidante, soit de soccuper des enfants et des proches malades Consquences sur les femmes Limites daccs leau, aux aliments et une assistance mdicale (ce qui influe donc sur leur capacit soccuper des animaux et des cultures, changer des nouvelles et des

informations, et bnficier dun soutien de la communaut ou de leur famille) Consquences tragiques sur la sant des femmes La violence envers les femmes peut entraner des traumatismes psychologiques, des problmes de sant mentale, des blessures physiques, la toxicomanie, la transmission de MTS, tel que le SIDA, et le suicide. Combien de femmes et de filles ont subi le viol des soldats serbes lors du conflit en Bosnie-Herzgovine en 1990? 1,5 million 500 000

20 000 20 000 Combien y avait-il de femmes prostitues la disposition des militaires amricains lors de la guerre en Core en 1993? 7 200 27 000 27 000 10 700 Encore aujourdhui, plus dun

million de femmes meurent chaque anne des suites de complications de grossesse et daccouchement pouvant tre soignes et vites. Selon le rapport, il est probable quune femme sur six en Afrique subsaharienne meure dans ces conditions, tandis que le ratio dans les pays dvelopps est de 1 sur 3,800. Les enfants soldats Combien y aurait-il denfants soldats

dans le monde selon un rapport dUNICEF France? 80,000 300,000 300 000 1 million Quel est le nom donn aux enfants que certains chefs de guerre envoient courir dans les champs pour vrifier sils sont mins?

claireurs Les enfants soldatEs Pays / situations o des enfants sont recruts ou utiliss dans les hostilits Les enfants soldatEs Estimations de la journe internationale des enfants soldatEs, le 12 fvrier 2008 sur le nombre denfants victimes de conflits arms durant la dernire dcennie : Nombre denfants victimes des mines antipersonnel : 10 000 par an Nombre denfants rfugis ou dplacs dans le monde : 23

millions Orphelins ou spars de leurs familles : plus de 1 million Traumatiss psychologiquement : 10 millions RfugiEs et demandeurs/demandeuses dasile concentrEs dans les pays pauvres Quest-ce qui vous saute aux yeux? Combien y a-t-il de rfugiEs dans le monde aujourdhui? 10 millions 27,4 millions

63 millions 27,4 millions Quels sont les deux continents qui ont connu le plus de dplacement massif de population d aux conflits arms? Afrique et Asie Vrai ou faux? Il y aurait aujourdhui plus de personnes dplaces dans leur propre pays que de rfugiEs qui ont fui leur pays. Vrai

Les dplacEs, des exilEs forcEs lintrieur de leur propre pays Peut-on faire quelque chose en tant que citoyenNEs du Canada, pays qui fabrique et exporte des armes et qui participe des missions offensives en territoire tranger? A-t-on vraiment besoin de recourir aux armes pour rsoudre des conflits? Existe-t-il des instruments internationaux permettraient une justice sociale et dveloppement durable sur la plante? qui un

4. Btir un monde de paix Orientations gnrales Revendications de base : refuser la guerre et militer pour des solutions pacifistes de rsolution de conflits rappeler nos gouvernements le respect du droit international et des rsolutions de lONU Comment y arriver :

prendre en compte lapproche ainsi que la gestion fministe lors de lanalyse dun conflit renforcer le rle de la socit civile et plus spcifiquement des groupes de femmes quant la recherche de rsolution de confit en cours; se mobiliser pour obtenir des changements dorientations de la politique trangre canadienne dans des conflits spcifiques : Afghanistan Comment y arriver (suite) :

travailler en concertation avec dautres ONG au niveau international pour que lONU joue un rle plus actif face aux conflits arms et que ses dcisions soient plus contraignantes prner le dsarmement total et linterdiction de toute production et vente darmes et de considrer la production darmes comme un crime contre lhumanit faire du travail dducation populaire la culture de la paix, aux principes de rsolution pacifiques des conflits et lapproche de la nonviolence Laction civile non-violente Affirmation no. 6 de la Charte mondiale des femmes pour lhumanit : les conflits arms ou non entre les pays, les communauts et les peuples sont rsolus par la ngociation, qui permet darriver des solutions pacifiques, justes et quitables et ce, au niveau

national, rgional et international La non-violence : une philosophie Les mythes de la nonviolence : une sagesse spirituelle la non intervention une mthode de rsolution des conflits linertie

une stratgie de lutte un appel laction Laction civile non-violente Sur le plan individuel Apprendre rgler les conflits interpersonnels, familiaux, dans les coles, les entreprises par des moyens qui excluent la violence (seule exception : la lgitime dfense) Des actions civiles non-violentes sur le plan collectif La mondialisation des solidarits a permis :

de changer les rapports de pouvoir entre les corporations, les gouvernements et les groupes distincts au sein des tats-nations la coopration et le partenariat entre des groupes aux objectifs communs ou distincts de trouver des moyens pacifiques pour protester contre la guerre, larmement et pour aider les populations en situation de crise La culture de la paix, quest-ce que cest? La culture de la paix (selon lOrganisation des Nations Unies) : un ensemble dattitudes, de valeurs, de comportements et de modes de vie qui rejettent la violence et prviennent les conflits en sattaquant leurs racines par

le dialogue et la ngociation entre les individus, les groupes et les tats . Daprs vous, quest-ce que la culture de la paix? Pour que la paix et la non-violence prvalent, il nous faut : renforcer une culture de la paix par lducation promouvoir le dveloppement conomique et social durable promouvoir le respect de tous les droits humains assurer lgalit entre les femmes et les hommes favoriser la participation dmocratique

dvelopper la comprhension, louverture et la solidarit soutenir la communication participative et la libre-circulation de linformation et des connaissances promouvoir la paix et la scurit internationales Avez-vous dj eu vous mobiliser pour permettre la rsolution dun conflit? Donnez-nous un exemple Voici concrtement quelques stratgies pour rsoudre un conflit de faon non-violente :

Stratgies de rsolution de conflit par la non-violence Un bon plan repose sur : une analyse constante et approfondie des rouages et des dynamiques de la socit o nous voluons une valuation lucide des forces qui nous sont opposes une valuation lucide de nos propres forces et des stratgies qui nous inspirent afin dentreprendre une action

Stratgies de rsolution de conflit par la non-violence Stratgie : un choix dobjectifs pour mettre en uvre une action dfinie 1. Premire condition : connatre notre opposant Quelles sont ses propres stratgies? Comment est-il organis? Quels sont ses objectifs? De quoi est-il capable? 2. Deuxime condition : nous connatre nous-mmes Quelles sont nos forces? Quelles sont nos faiblesses? Que faut-il travailler en nous-mmes et entre nous pour nous

permettre de raliser ne serait-ce que la moiti de nos ambitions? Au fait, que voulons-nous obtenir au juste? Stratgies de rsolution de conflit par la non-violence Stratgie : un choix dobjectifs pour mettre en uvre une action dfinie 3. Troisime condition : laborer un plan Sommes-nous capables daller au-del dactions ponctuelles ? Quelles sont les tapes dune bonne campagne, de sorte quon puisse enligner nos efforts les uns la suite des autres, prvoir les diffrentes phases des nos mobilisations et mettre en uvre les moyens tactiques appropris pour parvenir au rsultat souhait? Serions-nous capables denvisager une srie de campagnes se nourrissant

les unes et les autres nous portant de petites victoires en petites victoires en augmentant la participation et les victoires? Sommes-nous capables dentreprendre une ngociation ? Sommes-nous capables dune action de dsobissance civile? Avons-nous mesur les exigences que chaque type daction comporte? Nous sommes-nous informes des risques? Nous sommes-nous formes pour raliser laction? Acceptons-nous les consquences? Quelques exemples dactions non-violentes Rendez-vous de la Ralit Bonaventure le 2 octobre 2009, les membres du Collectif gaspsien pour un Qubec

sans pauvret ont organis une consultation parallle la consultation gouvernementale du Qubec pour la lutte la pauvret et lexclusion sociale afin de protester contre la limite du temps des interventions et lexclusion des personnes en situation de pauvret de ces consultations. La consultation parallle leur a permis didentifier diffrentes ralits vcues par les personnes en situation de pauvret, mais aussi des solutions concrtes. Lanalyse de ces consultations a permis de comprendre que la pauvret est encore trs prsente dans la rgion, quelle touche plus particulirement les femmes et que les prjugs rongent la vie des personnes en situation de pauvret. Un manifeste ainsi quun portrait statistique ont t rdigs pour faire part au gouvernement du Qubec des grandes lignes de cette consultation citoyenne.

D'o vient l'ide d'une marche mondiale des femmes ? L'ide de tenir une marche mondiale des femmes en l'an 2000 est ne suite la Marche des femmes contre la pauvret qui a eu lieu en 1995 au Qubec. Ne du dsir de rassembler les femmes du monde autour dun projet commun, la Marche sest rapidement impose comme un formidable mouvement mondial aprs lorganisation de la Marche des femmes en lan 2000 o elle a donn au mouvement des femmes l'occasion de se manifester, de se faire entendre. La Marche mondiale des femmes (MMF) est un mouvement mondial dactions fministes et non-violentes pour liminer les causes qui sont lorigine de la pauvret et de la violence envers les femmes.

Ghandi et la marche du sel Le mouvement de la non-violence est un mouvement nationaliste qui a pris naissance en Inde. Gandhi en tait le chef et il a permis lInde dobtenir, en 1947, lindpendance et lautonomie conomique des Indiens. Ghandi est responsable de plusieurs campagnes de dsobissance civile, dont la fameuse marche du sel . Le 12 mars 1930, Gandhi a entam la marche du sel . Le 6 avril, aprs avoir parcouru 300 km pied, il arriva au bord de l'ocan Indien. Il s'avana dans l'eau pour y recueillir de ses mains un peu de sel. Ce geste hautement symbolique, visait violer le monopole d'tat sur la distribution du sel, monopole qui obligeait tous les Indiens payer un impt sur le sel et leur interdisait d'en rcolter par eux-mmes. Plusieurs milliers de

sympathisants firent de mme, et ce, partout dans le pays. Les Anglais mirent plusieurs milliers de personnes en prison, Ghandi y compris. Peu aprs, les Anglais reconnurent leur incapacit imposer la loi britannique sur le sel. Ils librrent donc tous les prisonniers et redonnrent le droit aux Indiens de rcolter le sel par eux-mmes. Usine de Belledune La mise en chantier de cette usine de traitement de sols contamins a provoqu la colre des rsidentEs du Nouveau-Brunswick et de la Gaspsie. Les habitantEs de la Baie des Chaleurs ont craint que les activits de l'usine entranent une augmentation des polluants dans un environnement fragile, dj satur. L'opposition au projet s'est rapidement consolide en un mouvement rgional qui ne s'est jamais essouffl, la Coalition Retour lExpditeur.

Le nom de la Coalition sinspire du principe que le producteur de dchets toxiques doit assumer sa responsabilit de pollueur et traiter ses propres dchets. Ultimement, moins on produira de dchets toxiques, moins on aura le problme de sen dbarrasser. Personne ne peut se faire imposer de devenir la poubelle de lautre : Retour lExpditeur. Plus de 3 000 personnes ont manifest tout fait pacifiquement le 16 mai 2004 Belledune leur opposition au projet et leur solidarit invincible Lusine na jamais fonctionn et a t vendue rabais en 2008. Vandana Shiva En 1987, Vandana Shiva, une physicienne, cologiste et fministe, a cr une ONG pour lutter pour cinq liberts: la souverainet sur les semences, les droits dmocratiques leau et lalimentation, la terre et aux forts.

Elle accuse Mosanto et lOrganisation mondiale du commerce dexercer un gnocide des petits paysans de la terre car ils contrlent lagriculture en augmentant les cots de production et en diminuant les prix des produits agricoles. Son organisation a conserv des varits de semences rparties dans des banques de semences travers lInde. Des milliers de paysans indiens locaux peuvent ainsi poursuivre leurs activits dagriculture biologique, demeurer sur la terre, dfendre leur patrimoine et leur souverainet alimentaire. Une partie des cultures biologiques locales sont sauves et conserves en plus dtre disponibles travers les marchs. Collectif

chec la guerre De faon gnrale, le Collectif chec la guerre soppose toute guerre dagression, toute volont de domination ou de contrle entre pays, nations ou autres communauts humaines. Il prconise un monde de paix, reposant sur des rapports internationaux de justice, dquit et de solidarit. 15 mars 2003 MANIFESTATION 250 000 personnes dans les rues de Montral : une vritable mare humaine exhorte le gouvernement canadien choisir la paix. 250 000 personnes ont rpondu l'invitation du Collectif chec la guerre et ont march dans le centre-ville de Montral pour crier haut et fort leur opposition cette guerre d'agression, illgitime et illgale en Irak, pour dire Non la guerre, Place la paix , Pas de sang pour du ptrole . Le collectif chec la guerre : un comparse complice Lorganisation soutient avec vigueur les revendications qubcoises 2010 de la Marche

mondiale des femmes : le retrait immdiat des troupes canadiennes de lAfghanistan non tout recrutement militaire dans les tablissements denseignement du Qubec. Code Pink Elles paradent en rose bonbon, prnent l'amour plutt que la guerre mais leur dtermination est en acier tremp: les militantes du groupe pacifiste Code Pink comptent bien peser sur la dcision du prsident amricain Barack Obama d'envoyer des renforts en Afghanistan. La scne se passe au Congrs des tats-Unis, en avril 2009: vtues de tee-shirts roses, brandissant des pancartes affirmant qu'il n'y a "pas de solution militaire", des militantes perturbent une audition du gnral David Petraeus, commandant des forces amricaines

en Irak et en Afghanistan. Code Pink a lanc une ptition en ligne. "Pour nous, le message c'est de dire M. Obama qu'il investisse l'argent" dans d'autres domaines comme la sant, explique Mme Murphy, porte-parole du groupe. Code Pink est n en 2002, en raction la situation en Irak. "Quand M. Bush a commenc parler d'une attaque sur l'Irak, on s'est dit qu'on n'entendait pas les voix des femmes", raconte Mme Murphy, prcisant que le groupe compte aussi des hommes. "Code Pink, c'est pour la couleur rose, symbole des femmes, mais c'est aussi en rfrence au systme d'alerte anti-terroriste. On veut absolument que le pacifisme soit une option possible pour la politique amricaine". Wangari Maathai Wangari Maathai est la premire Africaine de lHistoire recevoir le Prix Nobel de la Paix "pour sa contribution en faveur du dveloppement durable, de la dmocratie et de

la paix". Biologiste, elle mit sur pied en 1977 le plus grand projet de reboisement dAfrique le Green Belt Movement ( Mouvement Ceinture Verte ). Cette organisation encourage la biodiversit, cre des emplois et donne aux femmes une identit plus forte au sein de la socit. Le Mouvement Ceinture Verte lutte contre la dforestation, qui occasionne de la scheresse et de la pauvret pour les populations locales. Par le fait mme, plusieurs dizaines de millions darbres ont t plants au Kenya et des dizaines de milliers de personnes, dont beaucoup de femmes, travaillent dans les ppinires du Mouvement Ceinture Verte. La Tanzanie, lOuganda, le Malawi, le Lesotho, lEthiopie et le Zimbabwe ont pris exemple sur son cole.

Les Robin des bois de llectricit de lAfrique du Sud En Afrique du Sud, des Robin des bois du clbre township sudafricain, Soweto, reconnectent illgalement des compteurs dlectricit pour donner du courant aux plus pauvres, et ce, depuis plusieurs annes. On rend la communaut ce dont elle a besoin. Le gouvernement a promis de llectricit, des services de base gratuits pour tous. Nous appliquons la politique quils ont chou mettre en place pour les communauts . La compagnie publique dlectricit, Eskom, a augment ses prix de manire dmesure depuis les dernires annes, soit de plus de 27,5 % en 2008 et de plus de 31,3 % en 2009.

Quand nos ptites culottes changent le monde ! Lorganisation Lanna Action for Burma (LAB), a t mise sur pied par des femmes de Birmanie qui souhaitent dnoncer la violente rpression exerce par le rgime militaire lencontre des manifestations pro-dmocratie. Les femmes birmanes invitaient les femmes du monde envoyer leurs petites culottes lambassade birmane la plus proche afin de faire chuter le rgime et ainsi mettre fin aux violations des droits humains perptres par le rgime contre sa population, et en particulier contre les femmes. BEL EXEMPLE DE SOLIDARIT !

Appuyez les femmes de Birmanie! Faites chuter le rgime militaire! Envoyez vos ptites culottes pour la paix! Les femmes en noir Le groupe Femmes en Noir est n sur une place de Jrusalem Ouest en janvier 1988, au dbut de la premire Intifada, de la rencontre de sept femmes israliennes, parmi lesquelles la fministe et pacifiste, Hagar Roublev, malheureusement dcde depuis. Elles ont choisi le silence et le noir pour protester contre l'occupation militaire de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, dcide par le gouvernement isralien. Ce choix de manifester en noir et en silence s'est inspir des pratiques d'autres femmes dans d'autres luttes au monde: les

femmes sud-africaines contre l'Apartheid, les mres et grand-mres de la place de Mai, qui chaque semaine en Argentine, manifestent pour leurs enfants et petits-enfants disparus. 5. Les institutions et les instruments internationaux en rapport avec la guerre et la paix Pourquoi est-ce important de connatre les institutions et les instruments internationaux en rapport avec la guerre et la paix ? La communaut internationale sest dote dinstitutions et dinstruments internationaux dune grande qualit et avec des objectifs humanitaires pour viter les guerres.

Ces instruments, sils taient appliqus, offrent un cadre de rfrence pour arriver la paix, pour viter les abus qui pourraient tre commis pendant les guerres, pour arriver la solution durable des conflits. Anna Eleanor Roosevelt Anna Eleanor Roosevelt tait lpouse de Franklin Delano Roosevelt, prsident des tats Unis entre 1933 et 1945. Fministe engage, elle a jou un rle dterminant dans la lutte contre le racisme, contre le nazisme et, aprs la guerre, la cration de lOrganisation des Nations Unies. Aprs la mort de son mari, en 1945, elle a prsid la Commission charge de rdiger la Dclaration universelle des droits de lHomme. Elle rdige cette

dclaration en collaboration avec le juriste franais Ren Cassin. Elle ngocie avec acharnement des principes comme : lgalit entre les femmes et les hommes; le droit au logement, lducation, la sant; le droit la libert de pense. Et cest elle qui lira, pour la premire fois, cette Dclaration la tribune de lONU le 10 dcembre 1948. Deux srieux problmes Les instruments internationaux ne sont pas contraignants. Il ny a aucune consquence pour les tats qui ne les appliquent pas mme sils les ont signs. Le Conseil de Scurit de lONU form par les 5 nations gagnantes de la Deuxime Guerre mondiale, soit : Angleterre, Chine, tats-Unis, France, Russie ont le droit de veto. Donc

elles peuvent arrter tout processus de ngociation des rsolutions proposes. Lorganisation des Nations Unies (ONU) LOrganisation des Nations Unies nat officiellement le 24 octobre 1945 et fut labore par 50 tats prsents la Confrence des Nations Unies runis San Francisco du 25 avril au 26 juin 1945, la fin de la deuxime guerre mondiale. Le sige de lONU est New York. Buts Les buts des Nations unies, noncs dans la Charte, sont les suivants: maintenir la paix et la scurit internationales dvelopper entre les nations des relations amicales fondes sur le respect du principe de lgalit des droits des peuples et de leur droit disposer deux-mmes

raliser la coopration internationale en rsolvant pacifiquement les problmes internationaux dordres conomique, social, culturel et humanitaire dvelopper le respect des droits de lHomme et des liberts fondamentales constituer un centre o sharmonisent les efforts des nations vers ces fins communes LOrganisation des Nations Unies (ONU) Principes LOrganisation des Nations Unies est fonde sur le

principe de lgalit de toutes les nations membres. Les Membres doivent rgler leurs diffrends par des moyens pacifiques, sans recourir la menace ou lemploi de la force contre tout autre tat. Le secrtaire gnral de lONU est le plus haut fonctionnaire de lOrganisation des Nations unies. Il est, aux yeux de la communaut mondiale, lemblme mme de lONU.

Lactuel secrtaire, huitime titulaire du poste, est M. Ban Ki moon. Quelques dfinitions pour mieux comprendre Une dclaration : elle reconnat des principes et des droits. Elle na pas un caractre excutoire. Un pacte ou une convention : ce sont des traits internationaux et en les ratifiant, un tat sengage adopter des lois et des mesures dcrites pour mettre en uvre les droits qui y sont proclams. Habituellement, ils sont assortis dun protocole. Un protocole : il dtermine la procdure pour appliquer la convention ou le pacte. Chaque tat doit le signer individuellement. Cest facultatif. Les rserves : ce sont des procdures par lesquelles un tat peut se soustraire des engagements contenus lintrieur dun trait quil a

ratifi, cest--dire quil ratifie la convention ou le trait mais pas toute la convention ou le trait ; dans la rserve il spcifie les parties quil se rserve de ne pas respecter. Certains instruments de droit international en rapport avec la guerre Convention sur linterdiction de lemploi, du stockage de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction 1997 Certains instruments de droit international

en rapport avec la guerre (suite) Convention internationale contre la prise dotage 1997 Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dgradants 1987 Convention pour la prvention et la rpression du crime de gnocide 1951 Rsolution 1612 du Conseil de scurit de lONU sur les enfants dans les conflits arms Certains instruments de droit international en rapport avec la paix Commission de consolidation de la paix 2005 Dclaration sur le droit des peuples la paix 1984 Rsolution 1325 du Conseil de scurit de lONU sur les femmes, la paix et la scurit

Points importants de la rsolution 1325 : Demande aux tats Membres de lONU que les femmes soient davantage reprsentes tous les niveaux de prise de dcision et notamment dans le rglement de conflits et les processus de paix Demande aux parties dun conflit arm de respecter le droit international relatif aux droits des femmes et petites filles afin de les protger contre la violence sexiste, le viol, dautres formes de violences sexuelles et toute autre forme de violence Souligne que tous les tats ont lobligation de mettre fin limpunit et doivent poursuivre en justice les responsables de gnocide, crimes de guerre ou crimes contre lhumanit Demande aux parties dun conflit arm de respecter les camps de rfugiEs et les droits des petites filles et des femmes

Et comme conclusion une constatation claire et des questions douloureuses Nous constatons que la communaut internationale dispose dinstitutions et dinstruments internationaux importants et accepts par presque tous les tats membres de lONU pour arriver la rsolution des conflits par des moyens pacifiques. Pourquoi la guerre est-elle un moyen si utilis? Pourquoi la ngociation et le maintien de la paix sont-ils si difficiles? 6.

En action pour la paix Ralisation dune action collective en lien avec un instrument international cibl, la rsolution 1325 de lONU. Signature dune lettre par chacunE des participantEs du Qubec une compilation sera effectue : prire denvoyer le nombre de lettres expdies ainsi que la date et le lieu de lenvoi : [email protected] Lisons ensemble les affirmations en lien avec la valeur de la paix de la Charte mondiale des femmes pour lhumanit AFFIRMATION 1 Tous les tres humains vivent dans un monde de paix. La paix rsulte notamment : de

lgalit entre les sexes, de lgalit sociale, conomique, politique, juridique et culturelle, du respect des droits, de lradication de la pauvret qui assurent toutes et tous une vie digne, exempte de violence, ou chacune et chacun disposent dun travail et de ressources suffisantes pour se nourrir, se loger, se vtir, sinstruire, tre protg pendant sa vieillesse, avoir accs aux soins. AFFIRMATION 2 La tolrance, le dialogue, le respect de la diversit sont garants de la paix. AFFIRMATION 3 Toutes les formes de domination, dexploitation et dexclusion de la part dune personne sur une autre, dun groupe sur un autre, dune minorit sur une majorit, dune majorit sur une minorit, dune nation sur une autre sont exclues. AFFIRMATION 4 Tous les tres humaines ont le droit de vivre dans un monde sans guerre et sans conflit arm, sans occupation trangre ni base militaire. Nul na le droit de vie ou de mort

sur les personnes et sur les peuples. AFFIRMATION 5 Aucune coutume, aucune tradition, aucune idologie, aucune religion, aucun systme conomique ni politique, ne justifient les violences. AFFIRMATION 6 Les conflits arms ou non entre les pays, les communauts ou les peuples sont rsolus par la ngociation qui permet darriver des solutions pacifiques, justes et quitables et ce, au niveau national, rgional et international. Merci! Rdaction : Marie-Thrse Forest Catherine Lemieux Ana Maria Seghezzo Rflexion et recherche :

Nathalie Babin Isabelle Cyr Solange Dsilets Marie-Thrse Forest Catherine Lemieux Hlne Morin Ana Maria Seghezzo Solange Turbide Son: Richard Dunn www.femmesgim.qc.ca Comdienne: Genevive Nadeau

Graphisme: Fleurdelise Dumais Bibliographie

(2004). Charte mondiale des femmes pour lhumanit, [En ligne] http://www.reseautablesfemmes.qc.ca/publications/devlocal_reg/Charte%20mondiale%20des %20femmes%20pour%20lhumanite.pdf (site consult le 15 septembre 2008). AMNISTIE INTERNATIONALE (2007). Pays / Situations o des enfants sont recruts ou utiliss dans les hostilits avril 2004 octobre 2007, [En ligne] http://amnistie.ca/enfantssoldatEs/popUpCarte.htm (site consult le 9 juillet 2009). BOUGHTON, James. M. (Mars 2009). Un nouveau Bretton Woods? , Finances et dveloppement, [En ligne] http://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2009/03/pdf/boughton.pdf (site consult le 17 juillet 2009). CHAMPAGNAT, Jean-Charles (2009). Les enfants face la guerre, [En ligne] http://www.droitsenfant.com/guerre.htm (site consult le 9 juillet 2009). CHARRON, Claude G. (7 avril 2008). La Dfense nationale verse des millions aux Universits , LAutJournal, [En ligne] http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=725 (site consult le 15 septembre 2008). CICR Comit international de la Croix-Rouge (fvrier 2008). Les femmes et la guerre, [En

ligne] http://www.icrc.org/Web/fre/sitefre0.nsf/htmlall/p0944/$File/ICRC_001_0944.PDF (site consult le 15 septembre 2008). Bibliographie (suite) COLLECTIF CHEC LA GUERRE (juin 2009). Mener la guerre pour le bien des femmes vraiment? Fascicule prpare par le collectif et le comit femmes et mondialisation de la FFQ, 7 pages. COLLECTIF CHEC LA GUERRE (4 avril 2009). Le Canada et lOTAN, hors dAfghanistan!, [En ligne] http://www.echecalaguerre.org/index.php?id=177 (site consult le 15 juin 2009).

COLLECTIF CHEC LA GUERRE (2 juillet 2008). Le Collectif chec la guerre dnonce la militarisation grandissante de lespace public, [En ligne] http://echecalaguerre.org/index.php? id=159 (site consult le 15 septembre 2008). COLLECTIF CHEC LA GUERRE (fvrier 2007). Le Canada dans la guerre de loccupation en Afghanistan, [En ligne] http://www.echecalaguerre.org/index.php?id=48 (site consult le 15 mai 2009). COMIT DE SOLIDARIT DE TROIS-RIVIRES (mars 2008). Budget militaire canadien , Le Point, [En ligne] http://www.cs3r.org/fichier/Grands_enjeux_militarisation_LOW.pdf (site consult le 15 septembre 2008). Bibliographie (suite)

COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRAL. Argumentaire : Pourquoi contrer la violence? [En ligne] http://data.edupax.org/precede/public/Assets/divers/campagne/Argumentaire %202005.htm (site consult le 15 juin 2009). CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME (2002). La Prostitution : profession ou exploitation? Une rflexion poursuivre. Qubec : gouvernement du Qubec. DE VILLERS, Marie-va (2003). Multidictionnaire de la langue franaise. Montral : ditions Qubec Amrique Inc., 1542 p. DIRECTION DE SANT PUBLIQUE GASPSIE-LES-DE-LA-MADELEINE - DSPGM (mai 2009). Plan daction rgionale de sant publique pour la Gaspsie-les-de-la-Madeleine 20092012 Cadre de rfrence. Agence de la sant et des services sociaux de la Gaspsie-lesde-la-Madeleine, 78 pages.

DUFOUR, Jules (2 octobre 2006). Vers une militarisation croissante du Canada, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=4297 (site consult le 15 juillet 2009). DUFOUR, Jules (2 janvier 2007). LONU et la gouvernance mondiale. Soumission ou actions prventives pour un monde juste et solidaire, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=3368 (site consult le 15 juillet 2009). DUFOUR, Jules (31 aot 2007). Ltat de la pauvret dans le monde: un bilan controvers. 50 ans de lutte contre la pauvret dans le monde : Des efforts mitigs pour un chec retentissant, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=6529 (site consult le 15 juillet 2009). Bibliographie (suite)

DUFOUR, Jules (21 janvier 2008). La libration des otages colombiens, Hugo Chavez et lAmrique latine, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=7860 (site consult le 15 juillet 2009). DUFOUR, Jules (6 avril 2008). Le Premier ministre Harper et la justification de la guerre dinvasion de lAfghanistan par le message, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php? context=va&aid=8577 (site consult le 15 juillet 2009). DUFOUR, Jules (11 avril 2008). Le Qubec militaire , LAutJournal, [En ligne] http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=759 (site consult le 15 septembre 2008). DUFOUR, Jules (10 mars 2009). Un seul enjeu dans les ngociations avec les talibans et les insurgs: Le retrait immdiat du Canada et de la coalition, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12645 (site consult le 15 juillet 2009).

DUFOUR, Jules (5 avril 2009). La qute de la vrit sur le 11 septembre. Un droit universel respecter, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13069 (site consult le 15 juillet 2009). Bibliographie (suite)

DUFOUR, Jules (5 mai 2009). Le grand rarmement plantaire, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13499 (site consult le 15 juillet 2009). DUFOUR, Jules (26 mai 2009). G.W. Bush : Post mortem dun rgime politique odieux pour lhumanit. Une autopsie de ladministration de G.W. Bush, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13735 (site consult le 15 juillet 2009). ESCOBAR, Arturo, 1995, Encountering Development: the Making and Unmaking of the Third World. Princeton, N. J., Princeton University Press. FDRATION DES FEMMES DU QUBEC (2008). Femmes et guerres : comment dvelopper une perspective fministe sur les conflits arms? Document de rflexion produit par le Comit femmes et mondialisation de la FFQ, [En ligne] http://www.ffq.qc.ca/pub/Femmes-et-guerre2008.pdf (site consult le 15 septembre 2008). GAGNON, Madeleine (2000). Les femmes et la guerre, vlb diteur.

GLINAS, Jacques B., 1998, Freedom from Debt. London: Zed Books. GLINAS, Jacques B., 2000, La globalisation du monde. Laissez faire ou faire? Montral, cosocit. GLINAS, Jacques B., 2003, Juggernaut Politics. London; New York, Zed Books. HARVEY, Claire (juin 2006). Des journalistes vous informent Dossiers- La violence dans les jeux vido sur console Pour mieux protger les enfants , Option consommateurs, [En ligne] http://www.option-consommateurs.org/journalistes/dossiers/13/ (site consult le 15 juin 2009). Bibliographie (suite)

HAZEL, Robert (aot 2006). Festival solidarit en arts, trousse pdagogique : La solidarit, a regarde tout le monde, Montral : AQOCI, 58 p. HUDSON, Michael (25 juin 2009). D-dollarisation : le dmantlement de lempire militaire et financier amricain, [En ligne] http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14089 (site consult le 15 juillet 2009). LEFORT, Marc (25 fvrier 2009). Le plan daction de lACDI : lAfrique laisse de ct, Communiqu de presse de lAssociation Qubcoise des Organismes de Coopration Internationale (AQOCI), [En ligne] http://www.aqoci.qc.ca/media/pdf/AQOCI_communique_ACDI.pdf (site consult le 14 juillet 2009). LINDSEY, Charlotte (mars 2001). Les femmes et la guerre , CICR, Genve, [En ligne] http:// www.aidh.org/Femme/sit_cicr03.htm (site consult le 15 juin 2009). MARTIN, Benot (juillet 2005). Dpenses militaires, quantits 2004-, [En ligne] http://icietmaintenant.ifrance.com/Presque/Arm%E9e/D%E9penses%20militaires_2004.jpg (site

consult le 15 septembre 2008). Bibliographie (suite) PANDOLFI, Mariella, 2002, Moral Entrepreneur, souverainet mouvantes et barbels. Le biopolitique dans les Balkans postcommunistes , Anthropologie et Socits, 26 : 29-51. PARK, Jungwee (juillet 2008). Profil des Forces canadiennes , Perspective, Statistique

Canada no 75-001-X au catalogue, [En ligne] http://www.statcan.gc.ca/pub/75-001-x/2008107/pdf/10657-fra.pdf (site consult le 15 juin 2009). PERSPECTIVE MONDE (?). Mondialisation , Universit de Sherbrooke, [En ligne] http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1511 (site consult le 17 juillet 2009). PETRAS, James, 1997, Imperialism and NGOs in Latin America , Monthly Review, 49 (7) : 10-27. PETRELLA, Riccardo (2007). Pour une nouvelle narration du monde, cosocit. RADIO-CANADA (11 juin 2007). Un monde arm jusquaux dents, [En ligne] http://www.radiocanada.ca/nouvelles/International/2007/06/11/010-armes-monde.shtml (site consult le 26 juin 2009). RADIO-CANADA (5 septembre 2009), Lappel entendu le 13 novembre, [En ligne] http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2009/09/04/002-khadr-supreme.shtml (site consult le 11 septembre 2009). REKACEWICZ, Philippe (mars 2008a). Les dplacs, des exils forcs lintrieur de leur

propre pays, [En ligne] http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/deplaces (site consult le 15 septembre 2008). Bibliographie (suite) REKACEWICZ, Philippe (mars 2008b). Rfugis et demandeurs dasile concentrs dans les pays pauvres, [En ligne] http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/refugies0803 (site consult le 15 septembre 2008).

REKACEWICZ, Philippe (novembre 2007). Les rfugis du Proche-Orient, [En ligne] http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/refugiespo (site consult le 15 septembre 2008). RIOUX, Claude (2004). Solidarit en herbe : un jeu questionnaire pour les jeunes de niveau secondaire. Le militarisme comme frein au dveloppement, Montral : AQOCI, 44 p. RIST, Gilbert, 1996, Le dveloppement. Histoire dune croyance occidentale. Paris, Presses de la fondation nationale de sciences politiques. ROBERT, Paul (1996). Le Nouveau Petit Robert, Montral, DICOROBERT Inc., 1996, 2551 pages. VOINCHET, Alexandra (2 octobre 2008). Le FMI est une mine dor , ACDEFI, [En ligne] http://www.acdefi.com/index.php?pid=516 (site consult le 17 juillet 2009). WIKIMEDIA (2007). US Military Bases in the World 2007, [En ligne] http://commons.wikimedia.org/wiki/File:US_military_bases_in_the_world_2007.PNG (site consult le 15 octobre 2008).

Recently Viewed Presentations

  • β-Lactam Antibiotics - JUdoctors

    β-Lactam Antibiotics - JUdoctors

    Bacterial Cell Wall Inhibitors β-lactam antibiotics Contain a beta-lactam ring that is part of their chemical structure An intact beta-lactam ring is essential for antibacterial activity Include: Penicillins, Cephalosporins, Carbapenems, Carbacephems & Monobactams - The R in the structure of...
  • Personnel Administration Actions HR_PA_310 Use the Forward button

    Personnel Administration Actions HR_PA_310 Use the Forward button

    HR_PA_310 Personnel Administration Actions. Course Learning Objectives. Review terms and concepts associated with Personnel Administration (PA) Actions as it relates to the University of Kentucky. Gain an understanding of and be able to perform a few, key PA Actions. NOTE:...
  • CMPT 308  Computability and Complexity Fall 2004 Instructor:

    CMPT 308 Computability and Complexity Fall 2004 Instructor:

    CMPT 308 — Computability and Complexity Fall 2004 Instructor: Andrei Bulatov, email: [email protected] TA: Ramsay Dyer, email: [email protected] Learning resources: Prerequisites: MACM 201 Lectures: MWF 10:30 - 11:20, in WMX 3210 (37 lectures) Course Text: Introduction to the Theory of...
  • Programming and Problem Solving with C++, 2/e

    Programming and Problem Solving with C++, 2/e

    priming read " A . priming read. is the reading of one set of data before the loop to initialize the variables in the expression ...
  • Interviews and Questionnaires (based on notes from Marilyn ...

    Interviews and Questionnaires (based on notes from Marilyn ...

    Interviews and Questionnaires (thanks to Marilyn Tremaine for sharing notes) Prepared by Gonzalo Ramos Modified by Michael McGuffin Interviews and questionnaires GOAL: Find out stuff about users Prior knowledge Skills and abilities Beliefs Personality traits Attitudes User satisfaction Interviews and...
  • Mathematical Ideas

    Mathematical Ideas

    Chapter 3: Introduction to Logic Analyzing Arguments with Euler Diagrams Logical Arguments Arguments with Universal Quantifiers Arguments with Existential Quantifiers Logical Arguments Valid and Invalid Arguments Arguments with Universal Quantifiers Example: Using an Euler Diagram to Determine Validity (Universal Quantifier)...
  • Paper Two Topic: The Cold War

    Paper Two Topic: The Cold War

    What was the cold war? The years 1945-1989 are recognized as the Cold War era. Cold War is the term used to describe periods of hostility and tension between states that stops just short of war.
  • Welcome to Memorial high School

    Welcome to Memorial high School

    SHS offers both tryout (cut) and non-tryout (non-cut) sports. A cut sport is one in which a tryout takes place and is based on ability/potential relative to the other athletes who try out. Sports that do not have cuts still...