Rapport Final CNOMK - CDOMK 34

Rapport Final CNOMK - CDOMK 34

. Matrise duvre et ralisation dune enqute . Conseil National de lOrdre des Masseurs Kinsithrapeutes Rapport final Mercredi 21 octobre 2009 1 Sommaire Rappel du contexte et de la mthodologie de ltude 11 22 33 44 La profession de masseur-kinsithrapeute est trs apprcie Les masseurs-kinsithrapeutes sont inquiets pour leur avenir et sous- estiment leurs atouts Axes de travail et prconisations 2 Contexte et mthodologie de ltude

Mise en place rcente de lOrdre des Masseurs-Kinsithrapeutes Organisation des Etats Gnraux (dbut 2010) Un triple enjeu pour cette tude : - Mieux connatre les professionnels, leurs conditions dexercice, leurs inquitudes et leurs attentes - Mieux connatre limage de la profession (auprs des patients, des autres professions, des administrations concernes) - Identifier des axes de rflexion et de dbat pour les Etats Gnraux 3 Contexte et mthodologie de ltude Mthodologie retenue - Une enqute en ligne nationale auprs des masseurskinsithrapeutes, de juillet mi-septembre 2009 3050 rpondants soit 4,7% de la profession - Une enqute par questionnaire auprs des patients, dans 15 dpartements, de juillet mi-septembre 2009 272 rponses soit 24% de taux de retour - Des entretiens - Auprs des administrations concernes : 8 entretiens (ARH, URCAM, une CPAM) - Auprs de reprsentants des organisations professionnelles (FNEK, ONREK, SNMKR, SFP, FFMKR, Objectif Kin) - Auprs du Conseil national de lOrdre des Mdecins 4

Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants MK - Bonne reprsentativit des modes dexercice Mode d'exercice des rpondants 10,6% 4,4% Libral Salari Exercice mixte 80,2% NB : 61% des masseurs-kinsithrapeutes libraux ayant rpondu lenqute exercent en groupe 5 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants MK - 53% des rpondants exercent depuis plus de 15 ans Rpartition des rpondants par date d'obtention du diplme 800 700 600 500 400 300 200 100 0 705 694

599 405 359 100 7 Avant 1960 Avant 1970 Avant 1980 Avant 1990 6 Avant 2000 Avant 2006 Entre 2006 et 2009 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants MK - Les jeunes MK (moins de 15 ans danciennet) sont surreprsents parmi les rpondants lenqute Rpartition des professionnels par date d'obtention du diplme Avant 1970 Ensemble des MasseursKinsithrapeutes franais

Avant 1980 11% Rpondants 3% 14% l'enqute en ligne 22% 23% 25% 14% 5% Avant 1990 Avant 2000 Avant 2006 24% 25% 21% 13% Entre 2006 et 2009 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% La modalit denqute par Internet est en soi un biais qui contribue expliquer la surreprsentation des jeunes urbains

7 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants MK - Les femmes sont beaucoup moins reprsentes, parmi les rpondants, quau sein de la profession (45,8% de la profession au plan national) Sexe des rpondants 4,5% Homme 35,3% Femme 60,3% 8 Non rponse Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants MK - LIle-de-France est moins reprsente, parmi les rpondants, quau sein de la profession (19,6% de la profession en France mtropolitaine) Origine gographique des rpondants 0,1% 3,2% 13,5% Ile-de-France France mtropolitaine

hors IDF DOM-TOM 83,2% Etranger 9 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants MK - La majorit des rpondants exerce dans des agglomrations de plus de 10 000 habitants (milieu urbain) Zone d'exercice des rpondants 20% Agglomration > 10 000 hab. 5% Agglomration < 10 000 hab. Rurale 18% 57% NR 10 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants lenqute patients - Prs des 2/3 des patients ayant rpondu lenqute sont des femmes sexe

Rpartition des rpondants par sexe Non rponse 0,4% Un homme 37,1% Une femme 62,5% - Prs de la moiti (44%) des patients ayant rpondu lenqute ont plus de 56 ans ge Rpartition des rpondants par tranches dge Entre 18 et 35 ans 15,1% Entre 36 et 55 ans 34,9% Entre 56 et 65 ans 19,5% Plus de 65 ans parent d'un mineur de moins de 16 ans entre 16 et 18 ans

25,0% 4,4% 1,1% 11 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants lenqute patients - Les 3/4 des patients ayant rpondu lenqute sont pris en charge dans le cadre de consultations en cabinet libral cadre deun recours kin Dans quel cadre voyez-vous masseur-kinsithrapeute ? Non rponse 3,7% D'un sjour en tablissement de sant(hpital ou autre) D'une consultation externe en tablissement 11,4% 4,4% D'une consultation en cabinet libral 75,4% D'une consultation domicile 2,9%

Autre 2,2% 12 Contexte et mthodologie de ltude Le profil des rpondants lenqute patients - Les patients des dpartements densit trs faible en MK (<70 MK pour 100 000 hab.) sont lgrement surreprsents (28% des rponses) par rapport aux dpartements densit leve ou trs leve Rpartition des rpondants (patients) par dpartement de rsidence Dpartements densit moyenne 36,5% Dpartements densit trs faible 28,1% Dpartements densit leve 16,5% Dpartements densit faible 10,4% Paris (dpartement

densit trs leve) 0% 8,5% 5% 10% 15% 13 20% 25% 30% 35% 40% Sommaire Rappel du contexte et de la mthodologie de ltude 11 22 33 44 La profession de masseur-kinsithrapeute est trs apprcie

Les masseurs-kinsithrapeutes sont inquiets pour leur avenir et sous- estiment leurs atouts Axes de travail et prconisations 14 Une profession trs apprcie 1. La profession bnficie dune image forte, alliant qualits humaines et professionnalisme 2. Lutilit de la profession ne fait aucun doute et son rle est considr comme crucial face aux enjeux de sant qui sannoncent 3. La qualit de la formation, des soins et des pratiques satisfait les publics concerns 15 La Laprofession profession bnficie bnficiedune duneimage imageforte forte 16 La profession bnficie dune bonne image Les interlocuteurs rencontrs en entretien ont une bonne image de la profession - Contact riche et agrable - Professionnels motivs, engags

Les patients eux-mmes sont particulirement attachs leur masseur-kinsithrapeute - 95% des patients estiment entretenir de bonnes relations avec leur MK qualit kin avec votre professionnel ? Que pensez-vous de la qualit derelation la relation Non rponse 3,7% Bon Moyen A amliorer 94,9% 1,5% 0,0% 17 La profession bnficie dune bonne image Les patients eux-mmes sont particulirement attachs leur masseur-kinsithrapeute - 98,5% des patients sont satisfaits de leur MK (83% des patients sont mme tout fait satisfaits ) satisfaction Globalement, tes-vous satisfait(e) de globale votre masseur-kinsithrapeute ? Non rponse

1,5% Tout fait 83,1% Plutt 15,4% Pas vraiment 0,0% Pas du tout 0,0% 18 La profession bnficie dune bonne image Les patients sont particulirement attachs leur masseurkinsithrapeute - Qualits humaines , professionnalisme et utilit sont les qualificatifs les plus associs la profession, par les patients Classement des qualificatifs attribus par les patients, par groupes smantiques Qualits humaines Professionnalisme Utilit Soin et lutte contre la douleur Prvention/Education/Conseil Disponibilit/Respect dlais Accompagnateur du patient Manuel/Approche du Corps Relaxation/Massage

Autonomie NR 209 141 111 87 38 33 32 30 14 3 58 0 50 100 150 200 250 Les patients devaient indiquer (rponse libre) les 3 qualificatifs qui, leurs yeux, reprsentaient le mieux la profession de masseur-kinsithrapeute. Le graphique indique le nombre de citations associes chaque terme/ groupe smantique. 19 La Laprofession professionest estperue

peruecomme commeutile, utile, voire voireindispensable indispensable 20 La profession est perue comme utile/indispensable Les administrations rgionales souhaitent prserver ou accrotre loffre territoriale en masso-kinsithrapie - Des problmes dmographiques, au mme titre que les autres professions - Profession trs utile indispensable face aux enjeux actuels et venir : Vieillissement de la population : maintien de lautonomie, prise en charge de la dpendance Prises en charge alternatives lhospitalisation Meilleure prise en charge du handicap Aprs stre proccupes des mdecins et des infirmires, les administrations rgionales sintressent beaucoup, dsormais, aux masseurskinsithrapeutes 21 La profession est perue comme utile/indispensable Les patients estiment que la profession de masseur-kinsithrapeute est utile - Lutilit / lefficacit est le 3e qualificatif le plus frquemment cit par les patients en ce qui concerne la profession de masseur-kinsithrapeute - 84,6% des patients estiment que la prise en charge est efficace (en termes de rsultats sur leur tat de sant) de la prise Que pensez-vousefficacit de lefficacit

de en la charge prise en charge ? Non rponse 5,1% Bon 84,6% Moyen A amliorer 9,6% 0,7% 22 La profession est perue comme utile/indispensable Les patients souhaitent que les masseurs-kinsithrapeutes restent des gnralistes du corps (cf. infra) - Les missions actuelles des masseurs-kinsithrapeutes sont varies La masso-kinsithrapie est transversale tous les ges de la vie Rpartition des patients pris en charge par classes d'ge Moins de 16 ans 28% Plus de 65 ans 25%

Entre 41 et 65 ans 23% De 17 40 ans 24% 23 La profession est perue comme utile/indispensable Les missions actuelles des MK sont varies Les pathologies les plus cites par les MK sont lies au mouvement (orthopdiques et traumatologiques, rhumatismales) mais les pathologies neurologiques, les polypathologies et autres problmatiques sont bien reprsentes Quelles sont les pathologies les plus reprsentes chez vos patients ? 2646 Pathologies traumato/orthopdiques 2566 Pathologies rhumatismales 2351 Pathologies neurologiques 2210 2138 Pathologies pneumologiques Polypathologies

Pathologies cardiologiques 1388 Pathologies sphinctriennes 1350 1132 Autres 243 NR 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 NB : Les MK interrogs devaient slectionner les principales pathologies prises en charge dans leur cabinet et les classer par ordre dimportance. Le graphique prsente le nombre de citations associes chaque pathologie 24 La profession est perue comme utile/indispensable

Les publics demandent ce que les MK restent des gnralistes du corps (question pose aux MK) - Les principales volutions de besoins constates chez les patients sont la demande de prise en charge globale, au plus prs du patient, et tenant compte des nouvelles pathologies (vieillissement, anti-stress, pour le confort) Principales volutions des besoins chez les patients, d'aprs les MK Davantage de prvention, de conseils, d'ducation et d'accompagnement la sant Prise en charge du stress, coute et soutien psychologique Prise en charge du vieillissement/handicap Prise en charge globale/polypathologies Efficacit (des rsultats durables et sans douleur) Promouvoir le bien-tre (massage/confort) Davantage d'explications et d'informations Rapidit de la prise en charge/des rsultats Prise en charge domicile/accessibilit Mdecine douce, thrapie manuelle, ostopathie (moins de mdicaments) Professionnalisme, technicit et qualit des soins Prise en charge individuelle/personnalise Prise en charge des pathologies lies au travail (TMS) Prise en charge pluridisciplinaire Un accs direct (en premire intention) 17 0 34 50 66 65 58 90 78

100 135 125 113 108 101 150 260 212 153 200 250 Le Conseil National de lOrdre des Mdecins estime que le primtre de la profession de MK nest pas menac : les MK sont les seuls gnralistes du corps 25 300 La profession est perue comme utile/indispensable Les publics demandent ce que les MK restent des gnralistes du corps - 88,6% des patients ayant rpondu lenqute estiment que leur MK est comptent pour tout ce qui concerne le mouvement Votre masseur-kinsithrapeute est comptent pour tout ce qui concerne le comptence mouvement et activit mouvement et lactivit

Non rponse 9,2% Tout fait 74,3% Plutt 14,3% Pas vraiment 0,7% Pas du tout 0,0% Ne sais pas 1,5% 26 La profession est perue comme utile/indispensable Les publics demandent ce que les MK restent des gnralistes du corps - 84,5% des patients ayant rpondu lenqute estiment que leur MK connat bien les pathologies connaissance pathologies Votre masseur-kinsithrapeute connat bien les pathologies

Non rponse 11,0% Tout fait 68,0% Plutt 16,5% Pas vraiment 1,1% Pas du tout 0,4% Ne sais pas 2,9% 27 La profession est perue comme utile/indispensable Les publics demandent ce que les MK restent des gnralistes du corps - 88,6% des patients ayant rpondu lenqute estiment que leur MK connat bien la pratique connaissance de la connat pratique bien la pratique Votre masseur-kinsithrapeute

Non rponse 9,6% Tout fait 78,7% Plutt 9,9% Pas vraiment 0,7% Pas du tout 0,0% Ne sais pas 1,1% 28 La profession est perue comme utile/indispensable Les publics demandent ce que les MK restent des gnralistes du corps - 81,6% des patients ayant rpondu lenqute estiment que leur MK est comptent en conseil/ducation pour la sant Votre masseur-kinsithrapeute comptent ducation pour la sant et comptence est

ducation santen et conseil pour vous conseiller Non rponse 12,1% Tout fait 58,1% Plutt Pas vraiment Pas du tout Ne sais pas 23,5% 3,3% 0,0% 2,9% Ainsi, bien que la dimension de prvention/conseil ne soit pas associe demble limage du masseur-kinsithrapeute chez les patients, ces derniers reconnaissent aux MK une bonne comptence en la matire 29 La Laqualit qualitde dela laformation, formation, des dessoins soinset

etdes despratiques pratiques satisfait satisfait les lespublics publics concerns concerns 30 Les patients sont satisfaits de la qualit de formation Les patients ont une bonne opinion de la formation initiale et continue des masseurs-kinsithrapeutes rponse aux besoins La formation initiale de votre FI masseur-kinsithrapeute rpond vos besoins Non rponse 11,4% Tout fait 65,1% Plutt 18,0% Pas vraiment 0,4%

Pas du tout 0,0% Ne sais pas 5,1% FCvotre rponse aux besoins La formation continue de masseur-kinsithrapeute rpond vos besoins Non rponse 16,2% Tout fait 54,4% Plutt Pas vraiment Pas du tout Ne sais pas 18,8% 0,7% 0,0% 9,9% 31

Les patients sont satisfaits de la qualit de formation Toutefois, beaucoup de patients ne connaissent pas les modalits de formation continue de leur masseur-kinsithrapeute formations rgulires Votre masseur-kinsithrapeute suit rgulirement des formations (congrs, formations, diplmes universitaires) Non rponse 17,3% Tout fait 48,9% Plutt Pas vraiment Pas du tout Ne sais pas 11,8% 2,2% 0,7% 19,1% 32 Les patients sont satisfaits de la qualit de formation Les patients sont assez indiffrents la question de laccs luniversit pour les masseurs-kinsithrapeutes souhait DU Vous souhaitez que votre masseur-kinsithrapeute

possde des diplmes universitaires Non rponse 20,2% Tout fait 29,0% Plutt 15,8% Pas vraiment Pas du tout Ne sais pas 18,4% 6,6% 9,9% 33 Les patients sont satisfaits de la qualit de formation Plus de 80% des patients estiment que le diplme dEtat est un gage de qualit son DE est un gage de qualit est un gage de qualit Le diplme dEtat de votre masseur-kinsithrapeute Non rponse 12,9%

Tout fait 62,1% Plutt Pas vraiment 19,5% 3,7% Pas du tout 1,1% Ne sais pas 0,7% 34 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 86,7% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits des dlais de rendez-vous chez un masseur-kinsithrapeute dlais RDV Etes-vous satisfait(e) des dlais dede rendez-vous chez un kinsithrapeute ? Non rponse 2,6%

Tout fait 50,7% Plutt 36,0% Pas vraiment Pas du tout 8,8% 1,8% 35 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 88,6% des patients ayant rpondu lenqute estiment que les cabinets de MK sont accessibles (proximit, parkings, accs handicaps) accs cabinets kinsont-ils accessibles ? Les cabinets de kinsithrapeutes Non rponse 3,7% Tout fait 59,6% Plutt 29,0%

Pas vraiment Pas du tout 7,4% 0,4% 36 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 97,8% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit de laccueil chez un masseur-kinsithrapeute qualitde accueil Etes-vous satisfait(e) la qualit de laccueil ? Non rponse 1,1% Bon 97,8% Moyen 1,1% A amliorer 0,0% 37

Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 100% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit du contact avec leur masseur-kinsithrapeute qualit du contact Etes-vous satisfait(e) de la qualit du contact avec votre MK ? Tout fait satisfait 89,7% Plutt satisfait 10,3% Pas vraiment satisfait 0,0% Pas du tout satisfait 0,0% 38 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 89,3% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit de lhygine chez un masseur-kinsithrapeute qualit Etes-vous satisfait(e) de hygine

la qualit de lhygine ? Non rponse 2,2% Bon Moyen A amliorer 89,3% 7,0% 1,5% 39 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 99,3% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit des soins raliss par leur MK des soins Etes-vous satisfait(e) de laqualit qualit des soins raliss par votre MK ? Tout fait satisfait 88,2% Plutt satisfait 11,0%

Pas vraiment satisfait 0,7% Pas du tout satisfait 0,0% Je ne sais pas 0,0% 40 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 91,9% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit du suivi propos qualit de du la suivi propos Etes-vous satisfait(e) qualit du suivi propos ? Non rponse 4,0% Bon Moyen A amliorer 91,9%

3,7% 0,4% 41 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 89% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit de linformation dlivre par leur masseur-kinsithrapeute qualit Etes-vous satisfait(e) de lainformation qualit de linformation ? Non rponse 4,0% Bon Moyen A amliorer 89,0% 5,5% 1,5% 42 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge 80,9% des patients ayant rpondu lenqute sont satisfaits de la qualit de la prvention chez un masseur-kinsithrapeute qualit prvention

Etes-vous satisfait(e) de la qualit de la prvention ? Non rponse 7,4% Bon 80,9% Moyen A amliorer 10,7% 1,1% 43 Les patients sont satisfaits de la qualit de prise en charge Toutefois, beaucoup de patients ont des difficults juger de la qualit des pratiques de leur MK (prs d1 patient sur 5) lien pratiques et recherche rpondent aux dernires Les pratiques de votre masseur-kinsithrapeute donnes de la recherche Non rponse 18,8% Tout fait 38,2%

Plutt Pas vraiment Pas du tout Ne sais pas 23,5% 2,2% 0,0% 17,3% 44 Sommaire Rappel du contexte et de la mthodologie de ltude 11 22 33 44 La profession de masseur-kinsithrapeute est trs apprcie Les masseurs-kinsithrapeutes sont inquiets pour leur avenir et sous- estiment leurs atouts Axes de travail et prconisations 45 Les masseurs-kinsithrapeutes sont inquiets

1. Les masseurs-kinsithrapeutes ne partagent pas une vision homogne de la profession et de ses valeurs 2. Les professionnels estiment que leur primtre de comptences est remis en cause 3. Les conditions actuelles de formation et dexercice des masseurskinsithrapeutes entranent une vision pessimiste de lavenir de la profession 46 Une Unevision visionhtrogne htrognede dela laprofession professionet et de deses sesvaleurs valeurs 47 Vision htrogne de la profession et de ses valeurs Les masseurs-kinsithrapeutes ont une image deux-mmes assez ambige - Seul un professionnel sur 5 est convaincu quil existe des valeurs fortes qui fondent lidentit de la profession A laffirmation il existe des valeurs fortes qui fondent lidentit de la profession de masseur-kinsithrapeute , tes-vous : 10% 3%

Tout fait d'accord 21% 26% Plutt d'accord Plutt en dsaccord 40% 48 Totalement en dsaccord NR Vision htrogne de la profession et de ses valeurs Les masseurs-kinsithrapeutes ont une image deux-mmes assez ambige - Ce doute sur lexistence de valeurs communes est dautant plus prononc que les rpondants sont jeunes (avec une inversion de tendance depuis 2004) Rpartition des opinions sur les valeurs, par date de diplme Avant 1960 Avant 1970 Avant 1980 Avant 1990 Avant 2000 Avant 2006 2006-2009 0% 20%

40% 60% 80% 100% Tout fait d'accord Plutt d'accord Plutt en dsaccord Totalement en dsaccord 49 Vision htrogne de la profession et de ses valeurs Les masseurs-kinsithrapeutes ont une image deux-mmes assez ambige - Ce doute sur lexistence de valeurs communes est moins prononc chez les MK qui possdent des titres universitaires Opinion sur l'existence de valeurs fortes qui fondent l'identit de la profession de MK (rponses selon la possession ou non de titre universitaires) NR DEUG Licence Matrise 41% 19% 27%

39% 23% 25% 42% 28% 3% 12% 26% 25% 27% 38% 6%3% 2%4% 6% 5% Master (ou DESS ou DEA) 31% 34% 28% 3% 3%

DU/DIU/AEU 31% 36% 24% 5%3% Doctorat Autres 0% 37% 32% 30% 20% 37% 40% 50 26% 23% 60% 80% 5% 0%

6%5% 100% Tout fait d'accord Plutt d'accord Plutt en dsaccord Totalement en dsaccord NR Vision htrogne de la profession et de ses valeurs Les masseurs-kinsithrapeutes ont une image deux-mmes assez ambige - Le doute sur lexistence de valeurs communes concide avec une vision plutt ngative de lavenir Analyse de la vision de lavenir, selon le critre Etes-vous daccord avec laffirmation quil existe des valeurs communes qui fondent lidentit de la profession Tout fait d'accord 42% 44% 4% Plutt d'accord 2% 43%

8% 1% 3% 3% 49% Trs positive Plutt positive Plutt ngative Plutt en dsaccord 1% 28% 9% 1% 61% Trs ngative Totalement en 2%11% dsaccord 0% 50% 38% NR 20% 40%

60% 51 80% 100% Un Unprimtre primtrede decomptences comptencesqui quileur leurparat paratmenac menac 52 Un primtre de comptences qui parat menac Les entretiens avec les reprsentants de la profession mettent en vidence de fortes inquitudes - Emiettement prvisible des comptences - Rcupration du massage par les esthticiennes, du suivi post-partum par les sages-femmes - Dveloppement de professions concurrentes (dans le secteur mdico-social notamment) : psychomotriciens, ergothrapeutes - Concurrence des professionnels issus de STAPS dans les CRF - Problmatique de lostopathie Les reprsentants sont dautant plus inquiets quils se sentent dpossds de leur influence sur ces sujets : dissensions internes la profession sur lostopathie, politiques impulses par lEtat sans

concertation Le Conseil National de lOrdre des Mdecins estime ncessaire que les mdecins et les masseurs-kinsithrapeutes adoptent et dfendent une position concerte sur la question de lostopathie 53 Un primtre de comptences qui parat menac Les MK souhaitent prserver leur primtre dexercice - Plus des 2/3 des MK refusent de partager certains actes avec dautres professions ; la majorit refuseraient galement de reprendre les comptences dautres professions Accepteriez-vous que : Certains actes de votre profession soient ouverts d'autres 22,3% 68,1% 9,6% 27,4% Certaines comptences d'autres professions soient ouvertes aux MK 0% 57,1% 15,5% 10% 20% 30%

Oui 40% Non 50% 60% 70% Non rponse NB : Lopinion des MK sur le partage des actes est partage par toutes les gnrations (pas de variation selon lge des rpondants) 54 Un primtre de comptences qui parat menac Les MK souhaitent prserver leur primtre dexercice - Les MK libraux ou en exercice mixte sont davantage opposs au partage des actes que leurs confrres salaris Accepteriez-vous que certains actes de votre profession soient ouverts d'autres ? (rponses selon le m ode d'exercice) Exercice mixte Salari Libral 27% 70% 36%

55% 21% 0% 3% 9% 73% 20% 40% Oui 60% Non 5% 80% 100% NR NB : La tendance est la mme en ce qui concerne louverture des comptences dautres professions aux masseurs-kinsithrapeutes 55 Un primtre de comptences qui parat menac Les MK estiment que les principales menaces pour lavenir de la profession viendront de lEtat et de lAssurance Maladie Identifiez trois lments ngatifs pour l'avenir de

la profession 17% 31% 4% 4% 6% 10% 28% Politiques de l'Assurance Maladie Politiques de l'Etat Politiques des assurances complmentaires Evolutions dmographiques de la profession de MK Politiques des collectivits territoriales NR Autres NB : Le rle de lEtat et de lAssurance maladie concerne, entre autres, la dlimitation du primtre de comptences des professions de sant, par dcret 56 Des Desconditions conditionsde deformation formationet et dexercice dexercicequi qui pourraient pourraient remettre

remettreen encause causelattractivit lattractivitde dela la profession profession 57 Lattractivit de la profession est remise en cause Les masseurs-kinsithrapeutes actuellement en exercice ont choisi cette profession sur la base de critres qui sont encore attractifs aujourdhui - Contact humain avec les patients - Possibilit dexercer son compte Cependant, une fois choisie la carrire de MK, les tudiants sont confronts une formation peu adapte, peu satisfaisante Par ailleurs, une fois en exercice, les conditions de travail et de rmunration ne sont pas la hauteur des attentes Ces conditions de formation et dexercice, peu satisfaisantes, risquent de remettre en cause, terme, lattractivit de la profession de MK pour les candidats / tudiants qui cherchent sorienter 58 Des critres dorientation encore valables aujourdhui Le contact humain a t le principal critre professionnelle des MK en exercice aujourdhui dorientation Principaux critres d'orientation vers la profession de MK

1622 Le contact humain 1058 Le rapport au corps /bien-tre La dimension de service 989 Exercer une profession de sant 941 La diversit des formes d'exercice 797 769 S'installer son compte 340 Autres 142 NR 0 200 400

600 800 1000 1200 1400 1600 1800 Pour les patients, le masseur-kinsithrapeute se caractrise effectivement par ses qualits humaines 59 Des critres dorientation encore valables aujourdhui En outre, plus des 2/3 des professionnels ont un mode dexercice qui correspond leur projet initial Votre mode d'exercice actuel Correspond mon projet initial 6% 27% Ne correspond pas mon projet initial

67% NR Parmi les professionnels dont le mode dexercice ne correspond pas leur projet initial, la plupart ont chang de projet pour des raisons financires (22%) ou en raison dune meilleure connaissance des ralits de lexercice (19%) 60 Des critres dorientation encore valables aujourdhui NB : la proportion de MK qui ont d renoncer leur projet initial est plus importante chez les MK actuellement salaris Votre mode d'exercice actuel correspond-il votre projet initial ? (rponses selon le mode d'exercice actuellement) 52% Salari 44% 71% Exercice mixte 0% 26% 73% Libral 20%

40% 27% 60% 61 80% 2% Correspond mon projet initial 4% Ne correspond pas 2% NR 100% Des critres dorientation encore valables aujourdhui Les 3/4 des professionnels pensent que les critres qui les ont attir vers la profession sont encore attractifs/valables aujourdhui Pensez-vous que les critres qui ont guid votre choix attireraient aussi un tudiant d'aujourd'hui ? 17%

2% Tout fait d'accord 7% 19% Plutt d'accord Plutt en dsaccord Totalement en dsaccord 55% NR Cependant, les professionnels gs/ diplms de longue date sont plus sceptiques sur la valeur actuelle des critres qui ont prsid leur propre orientation 62 Des conditions de formation peu satisfaisantes La formation initiale nest pas assez satisfaisante (40% des MK nen sont pas satisfaits) La formation initiale des masseurs-kinsithrapeutes est : Tout fait satisfaisante 3,5% 49,3% Plutt satisfaisante

34,6% Plutt insatisfaisante Totalement insatisfaisante Non rponse 0,0% 5,7% 7,0% 10,0% 20,0% 30,0% 40,0% 50,0% Le degr de satisfaction des MK par rapport la formation initiale ne varie pas selon la date dobtention du diplme 63 Des conditions de formation peu satisfaisantes De mme, une forte minorit (37,6%) des MK ne sont pas satisfaits des modalits actuelles de formation continue (seuls 52% des MK sont satisfaits) Les modalits actuelles de formation continue sont : Tout fait satisfaisantes 2,4% 49,6% Plutt satisfaisantes

32,7% Plutt insatisfaisantes Totalement insatisfaisantes Non rponse 0,0% 4,9% 10,4% 10,0% 20,0% 64 30,0% 40,0% 50,0% Des conditions de formation peu satisfaisantes Les MK salaris sont encore moins satisfaits des conditions de formation continue que leurs confrres libraux Les modalits actuelles de formation continue sont : (rponses selon le mode d'exercice) Tout fait satisfaisantes Libral Salari 2% Exercice mixte

53% 3% 44% 20% 34% 40% 60% 65 5% 6% 6% 9% 40% 56% 1% 0% 33% 80% 5% 4% 100%

Plutt satisfaisantes Plutt insatisfaisantes Totalement insatisfaisantes NR Des conditions de formation peu satisfaisantes Les MK qui possdent un titre universitaire sont globalement moins satisfaits des conditions de formation continue que leurs confrres Opinion sur les modalits de formation continue, selon la possession ou non dun titre Diplomes x Formation continue universitaire 1927 Non rponse 354 Diplme universitair e ( DU DIU AEU) 114 DEUG 183 Licence 103 Matr ise 134 Master (ou DESS et DEA) 19 Doctorat 157 Autres Tout fait satisfaisantes Plutt satisfaisantes Plutt insatisfaisantes 66 Totalement insatisfaisantes Des conditions dexercice peu satisfaisantes

Le rapport aux patients et lautonomie dans leur prise en charge sont les aspects les plus valorisants de lexercice Donnez 3 points positifs de votre exercice L'adaptation des pratiques chaque cas L'autonomie de dcision 17% 2% 23% Les collaborations avec les patients 6% La place dans le projet de soins du patient 7% 19% 12% Les collaborations avec le corps mdical La responsabilit engage 14% Autres NR

67 Des conditions dexercice peu satisfaisantes Lautonomie de prise en charge se heurte aux relations avec les prescripteurs, qui restent dsquilibres ce jour Comment qualifieriez-vous les relations entre vous et les prescripteurs ? 11% 4% 24% 17% 25% 19% Il existe trs peu d'changes d'informations entre vous et le prescripteur Vous transmettez, si ncessaire, des informations au prescripteur Vous vous sentez en position d'excutant Vous avez une vritable autonomie Le prescripteur vous transmet des informations NR NB : le Conseil National de lOrdre des Mdecins estime que les relations avec les MK sont trs bonnes 68 Des conditions dexercice peu satisfaisantes La rmunration, la charge de travail et les rapports avec le corps administratif sont les 3 contraintes fortes de lexercice Donnez 3 points ngatifs de votre exercice

4% 3% 9% 3% 22% 5% 5% 16% 8% 10% 15% Le niveau de rmunration La charge de travail Les collaborations avec les administratifs La disponibilit pour rpondre la demande Les collaborations avec le corps mdical Nombre de MK dans l'environnement L'activit routinire

La place dans le projet de soins du patient Les collaborations avec les confrres MK Autres NR 69 Lattractivit de la profession est remise en cause Les critres qui ont attir les MK en exercice actuellement vers la profession de masseur-kinsithrapeute ont gard un potentiel dattraction pour les tudiants daujourdhui Cependant, la qualit de la formation initiale (et de la formation continue) doit les professionnels En outre, les principales contraintes dexercice mises en avant par les MK vont lencontre des critres fondamentaux qui les ont attirs vers la profession, et des aspects valorisants de lexercice - Le contact humain et la dimension de service : la charge de travail peut entraner un manque de temps consacrer chaque patient, un manque de disponibilit pour rpondre la demande du patient - Lautonomie de prise en charge : les relations avec les prescripteurs ne permettent pas encore une vritable autonomie dans la dtermination du suivi mettre en uvre - La possibilit de se mettre son compte, la diversit des modes dexercice : les MK salaris apparaissent mal rmunrs, les tarifs des actes raliss en masso-kinsithrapie librale, peu attractifs, impliquent de travailler beaucoup pour rentabiliser lactivit Les reprsentants de la profession pensent que la tendance actuelle ne permet pas lallgement de ces contraintes dans un avenir proche 70 Les Lesmasseurs-kinsithrapeutes masseurs-kinsithrapeutesont

ont donc doncune unevision vision pessimiste pessimistede delavenir lavenirde deleur leur profession profession 71 Une vision pessimiste de lavenir La majorit (56%) des professionnels a une vision plutt pessimiste de lavenir de la profession Vous voyez l'avenir de la profession de masseurkinsithrapeute de manire : 7% 7% 2% Trs positive Plutt positive Plutt ngative 35% Trs ngative 49% NR

72 Une vision pessimiste de lavenir Les MK diplms aprs 2006 ont une vision de lavenir lgrement moins ngative que leurs ans Rpartition des visions de l'avenir, par date de diplme Avant 1970 Avant 1980 Avant 1990 Avant 2000 Avant 2006 Entre 2006 et 2009 0% Trs positive 20% 40% Plutt positive 73 60% Plutt ngative 80% 100% Trs ngative

Une vision pessimiste de lavenir La vision de lavenir est lgrement moins ngative chez les professionnels salaris Vision de l'avenir selon le mode d'exercice Trs positive Exercice mixte 2% 33% 51% 10% 4% Plutt positive Salari 3% Libral 2% 0% 45% 42% 52% 36% 20% 40% 60%

74 80% 5% 5% 7% 3% Plutt ngative 100% Trs ngative NR Une vision pessimiste de lavenir Parmi les professionnels libraux ou en exercice mixte, la vision de lavenir est dautant plus ngative que le professionnel est isol Analyse de la vision de lavenir des MK libraux, selon leurs modalits concrtes d'exercice Seul 2% 54% 35%

9% Trs positive Plutt positive En groupe 2% 38% 54% 7% Plutt ngative En structure sanitaire ou mdico-sociale 5% 0% 52% 20% 40% 60% 75 36% 7%

80% 100% Trs ngative Une vision pessimiste de lavenir Pour amliorer les perspectives de la profession, les masseurskinsithrapeutes comptent sur les patients (lvolution dmographique de la population, des pathologies qui en dcoulent, et des attentes de patients) Identifiez trois lments positifs pour l'avenir de la profession 2% 2% 2% 7% 29% 3% 5% 9% 26% 15% Evolution des besoins de la population Evolution des attentes des patients

Evolutions dmographiques de la population franaise Influence des volutions internationales de la profession NR Evolutions dmographiques de la profession de MK Politiques des assurances complmentaires Evolutions dmographiques des professions mdicales Politiques de l'Assurance Maladie Autres 76 Sommaire Rappel du contexte et de la mthodologie de ltude 11 22 33 44 La profession de masseur-kinsithrapeute est trs apprcie Les masseurs-kinsithrapeutes sont inquiets pour leur avenir et sous- estiment leurs atouts Axes de travail et prconisations 77 Axes de travail et prconisations 1. La raffirmation de valeurs communes

2. La revalorisation de la profession en termes de formation et de recherche (avec un impact en termes de rmunration et de reconnaissance) 3. Un positionnement actif en termes de modes et/ou de thmatiques de prise en charge, qui anticipent les besoins et attentes de la socit (patients et administrations concernes) 78 La Laraffirmation raffirmationde devaleurs valeurscommunes communes 79 La raffirmation de valeurs communes Parmi les MK qui estiment que la profession est structure par des valeurs fortes, les termes les plus cits correspondent ceux utiliss par les patients Il faut donc capitaliser sur cette image approuve par le public, autour dun trio de valeurs qui font consensus au sein de la profession ; par exemple - Les qualits humaines - La comptence et la rigueur professionnelle - Le rapport de proximit avec le patient Humanit / Comptence / Proximit 80

La raffirmation de valeurs communes Classement des qualificatifs attribus par les MK, par groupes smantiques Qualits humaines Professionnalisme, comptence Accessibilit (proximit, disponibilit) Soin et lutte contre la douleur Autonomie (et responsabilit) Efficacit Rapport au corps (Manuel) et au mouvement Aide, Conseil, Accompagnement Adaptabilit Massage, Bien-tre Diversit, polyvalence Lien avec les professionnels Reconnaissance Prvention et Education Qualit (des soins, de l'hygine...) 1278 920 490 409 366 348 287 239 205 128 103 102 94

89 70 0 200 400 600 800 1000 1200 Les professionnels devaient indiquer (rponse libre) les 3 qualificatifs qui, leurs yeux, reprsentaient le mieux la profession de masseur-kinsithrapeute 81 1400 La Larevalorisation revalorisationde dela laprofession profession 82 Revaloriser la profession Faire voluer la formation initiale des masseurs-kinsithrapeutes - Les pistes damlioration suggres par les MK touchent principalement au contenu pratique de la formation, et aux liens avec

luniversit Quelles volutions estimez-vous ncessaires d'apporter la formation initiale ? 1366 1320 Davantage de formation pratique et gestuelle Davantage de formation clinique Des passerelles avec les cursus universitaires L'intgration l'universit Le cot de l'accs la formation Davantage de formation mthodologique Les conditions financires durant les tudes Davantage de formation thorique NR Autres volutions Des modalits de formation diffrentes 1132 724 688 929 441 321 249 241 228 0 83 200

400 600 800 1000 1200 1400 Revaloriser la profession Faire voluer la formation initiale des masseurs-kinsithrapeutes - Les suggestions damlioration de la formation initiale varient lgrement entre les catgories dge des MK Suggestions d'volution de la formation initiale, par date de diplme Avant 1970 Avant 1980 Avant 1990 Avant 2000 Avant 2006 2006-2009 0% 20% 40% 60% 80% 100% Davantage de formation pratique et gestuelle Davantage de formation clinique

Des passerelles avec les cursus universitaires L'intgration l'universit Le cot de l'accs la formation Davantage de formation mthodologique Les conditions financires durant les tudes Davantage de formation thorique Autres volutions Des modalits de formation diff rentes 84 Revaloriser la profession Faire voluer la formation initiale vers une reconnaissance universitaire - A lheure actuelle, les 2/3 des MK ne possdent pas de diplmes universitaires Possdez-vous un ou plusieurs des titre(s) universitaire(s) suivants ? DU/DIU/AEU DEUG Licence Matrise Master Doctorat Autres NR 0%

11,0% 3,7% 5,8% 3,5% 4,3% 0,6% 4,9% 66,2% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Labsence dintgration au cursus universitaire est ressentie par les MK comme un des facteurs qui contribuent au manque de reconnaissance de la profession 85 Revaloriser la profession Les MK qui possdent un titre universitaire ont une vision de lavenir moins ngative que leurs confrres (qui correspondent la catgorie non rponse ) Vision de l'avenir (rponses selon la possession ou non de titre universitaires) Trs positive NR

2% DEUG 2% Licence 34% 38% 2% Matrise 3% 41% Master (ou DESS ou DEA) 4% 4% 2% 49% 5% 2% 50% DU/DIU/AEU 2% 37% Autres 2% 38%

10% 20% 8% 3% 45% 10% 2% 58% 5% 0% 48% 30% 40% 50% 86 60% 70% Plutt positive 3%5% 36%

42% Doctorat0% 0% 53% 50% 38% 9% 7% 49% Plutt ngative Trs ngative 9% 2% 80% 90% 100% NR Revaloriser la profession Amliorer les conditions de formation continue Les MK recherchent principalement une reconnaissance des

qualifications obtenues ( y compris en termes de titres universitaires) et des garanties quant la qualit des formations proposes (labellisation) Quelles volutions estimez-vous ncessaires d'apporter la formation continue ? 1576 Un systme de reconnaissance des qualifications Une labellisation des formations Davantage de formation pratique et gestuelle Des passerelles avec les cursus universitaires L'intgration l'universit Davantage de formation clinique Le remplacement en cas de dpart en formation NR Davantage de formation mthodologique Des m odalits de form ation diffrentes Autres volutions Davantage de formation thorique 860 774 737 646 660 326 262 146 148 0 200 400 514

463 600 800 1000 1200 1400 1600 Les reprsentants de la profession insistent sur la ncessit dadapter en permanence les contenus et les modalits de formation continue aux volutions des connaissances et des conditions dexercice (nouvelles techniques, e-learning) 87 Revaloriser la profession Dvelopper lEvaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) - 16% des MK ayant rpondu lenqute sont dj engags dans une dmarche dEPP Vous tes-vous engag dans une dmarche d'EPP (Evaluation des Pratiques Professionnelles) ? 7% 16% Oui Non 77% NR LEPP est une manire de valoriser la qualit des pratiques des masseurskinsithrapeutes, au mme titre que la qualit de formation initiale et continue, et que les rsultats issus des travaux de recherche en masso-kinsithrapie 88 Revaloriser la profession

Dvelopper lEvaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) - Les MK qui possdent des titres universitaires sont plus engags dans une dmarche dEPP que leurs confrres Engagement dans une dmarche d'EPP (rponses selon la possession ou non de titre universitaires) NR 12% DEUG 14% Licence 79% 84% 29% DU/DIU/AEU 32% Doctorat 32% 0% 4% 55%

5% 66% 11% 74% 20% 30% 40% 50% 89 60% Non 2% 58% 23% 10% 2% 67% 40% Master (ou DESS ou DEA)

Oui 2% 76% 22% Matrise Autres 9% 4% 70% 80% 90% 100% NR Revaloriser la profession Dvelopper lEvaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) - Pour dvelopper lEPP, il faut informer davantage les MK sur son intrt et ses modalits Si vous ne vous tes pas engags dans une dmarche d'EPP, pouvez-vous expliquer pourquoi : 49,3%

Je manque d'informations 19,8% Je n'ai pas eu le temps 14,2% Je m'interroge sur son utilit Je n'adhre pas cette dmarche 8,1% Autres raisons 4,5% Je compte m'y engager bientt 4,2% 0% 10% 20% 30% 40% 50% Trs peu de masseurs-kinsithrapeutes sont foncirement opposs au principe de la dmarche dEPP (moins de 10% des MK qui ont rpondu lenqute en ligne)

90 Revaloriser la profession Dvelopper lEvaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) - Linformation sur lEPP doit notamment cibler les MK libraux (moins engags dans lEPP que leurs confrres salaris) Engagement dans une dmarche d'EPP, selon le mode d'exercice Libral 84% 13% 47% Salari Exercice mixte 0% 48% 24% 20% 3% 74% 40% 60%

5% Oui Non NR 2% 80% 100% Ces chiffres impliquent galement de rflchir aux conditions / possibilits de mise en uvre dune dmarche dEPP en dehors dun contexte institutionnel (salari dune structure ou exercice mixte) pour faciliter limplication des professionnels libraux 91 Revaloriser la profession Laccs la recherche parat important pour lavenir de la profession - 43% des MK ayant rpondu lenqute sont convaincus que laccs et/ou la pratique de la recherche sont fondamentaux pour lavenir de la profession L'accs et/ou la pratique de la recherche sont fondamentaux pour l'avenir de la profession 43,2% Tout fait d'accord 44,4% Plutt d'accord Plutt en dsaccord Totalement en dsaccord

NR 0% 3,4% 0,4% 8,6% 10% 20% 92 30% 40% 50% Revaloriser la profession Laccs la recherche parat important pour lavenir de la profession - Plus du 1/3 (35%) des MK ayant rpondu lenqute sont convaincus que leur profession doit sinvestir dans les dmarches de recherche Les MK doivent s'investir dans les dmarches de recherche 35,0% Tout fait d'accord 49,2% Plutt d'accord 7,6% Plutt en dsaccord

Totalement en dsaccord NR 0% 0,5% 7,7% 10% 20% 93 30% 40% 50% Revaloriser la profession Laccs la recherche parat important pour lavenir de la profession Les 2/3 des MK ayant rpondu lenqute estiment que le dveloppement des rfrentiels est li au dveloppement de la recherche Le dveloppement des rfrentiels professionnels est li au dveloppement de la recherche 22,4% Tout fait d'accord 43,4% Plutt d'accord 17,6% Plutt en dsaccord

Totalement en dsaccord 5,7% 10,9% NR 0% 10% 20% 94 30% 40% 50% Revaloriser la profession Laccs la recherche parat important pour lavenir de la profession - Les MK salaris sont lgrement plus favorables au dveloppement des rfrentiels que leurs confrres libraux Rpartition de l'opinion sur les rfrentiels, selon le mode d'exercice Libral Salari Exercice mixte 22%

46% 35% 19% 12% 3% 6% 44% 24% 44% 6% 7% 18% 7% 7% Tout fait d'accord Plutt d'accord Plutt en dsaccord Totalement en dsaccord NR 0% 20% 40%

60% 95 80% 100% Revaloriser la profession La revalorisation de la profession dveloppement de laccs direct pourrait favoriser le - Le Conseil National de lOrdre des Mdecins, comme les administrations interroges ne sont pas opposs, au dveloppement de laccs direct la masso-kinsithrapie - Les patients sont plutt favorables laccs en premire intention (63% des patients ayant rpondu lenqute seraient prts aller directement chez leur MK) consultation avis mdecin dabord votre mdecin ? Pourriez-vous consulter votre kin MK sans sans consulter Non rponse

2,6% Oui, et je l'ai dj fait 26,8% Oui, mais je ne l'ai pas encore fait 36,4% Non, je ne pourrais pas 34,2% 96 Revaloriser la profession La revalorisation de la profession dveloppement de laccs direct pourrait favoriser le - Les masseurs-kinsithrapeutes y sont eux-mmes favorables (prs des 2/3 des rpondants lenqute) "L'accs direct (sans consultation pralable d'un mdecin) mriterait d'tre gnralis" 3% 7%

24% Tout fait d'accord Plutt d'accord 27% Plutt en dsaccord 39% Totalement en dsaccord NR 97 Revaloriser la profession La revalorisation de la profession pourrait favoriser la reconnaissance des MK par les autres professions (notamment les mdecins prescripteurs) - 82% des MK ayant rpondu lenqute estiment que les relations avec les prescripteurs devraient voluer - La principale volution pressentie / souhaite est la reconnaissance mutuelle entre mdecins et masseurs-kinsithrapeutes Nature des volutions pressenties dans les relations entre les MK et les prescripteurs 17% 3% 31% 21% 28%

Une reconnaissance mutuelle Des changes d'informations Des relations partenariales NR Autres volutions 98 Le Ledveloppement dveloppementde decertains certainsmodes modes// thmatiques thmatiques de de prise priseen encharge charge 99 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Les masseurs-kinsithrapeutes ne sont pas positionns sur certains champs de leur exercice suffisamment - Linformation/orientation des patients, le bien-tre, la prvention des troubles de sant (mieux vieillir), le maintien de la mobilit et de lactivit, le dpistage,

la gestion et laccompagnement du handicap sont des aspects moins cits par les MK Parmi les propositions suivantes, vous pensez tre un partenaire de sant en matire de : Conseils Traitement des pathologies chroniques Gestion de la douleur Traitement des pathologies aigues Prvention des troubles musculo-squelettiques Evaluation de l'tat de sant physique Gestion des consquences des pathologies chroniques Orientation des patients Bien-tre Prvention des problmes de sant Mobilit et activit Gestion des handicaps Amlioration des performances Dpistage Autres NR 1478 1367 1293 1281 686 658 642 626 563 801 1632

1122 435 317 375 185 0 200 400 100 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects - Davantage dinformation, notamment sur ltat de sant gnral, laspect financier de la prise en charge, les rsultats de la prise en charge, les choix qui soffrent au patient (moins de 50% des patients ayant rpondu lenqute ont t satisfaits des informations donnes par leur MK sur ces aspects) informations donnes Etes-vous satisfait(e) des informations

donnes par votre MK, relatives : L'objectif de vos soins 187 Les bons gestes pratiquer (prvention) 155 Le contenu prcis des sances 132 les rsultats de l'examen initial qu'il a ralis 129 Votre tat de sant 100 Les remboursements 80 Les tarifs des sances 79 les rsultats de l'examen de fin de traitement 36 La possibilit de refuser les soins proposs

21 Autres informations Non rponse 13 7 Le graphique indique le nombre de patients ayant cit chaque lment de rponse ; lchantillon total de rpondants est de 272 patients. Si 100 patients (37% de lchantillon) citent linformation sur ltat de sant, cela signifie que seuls 37% des patients interrogs sont satisfaits de linformation donne par leur MK sur leur tat de sant. 101 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : le conseil - 70% des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire de conseil en sant Pour vous, le masseur-kinsithrapeute votre en matire de conseil conseil enest matire departenaire sant en sant ? Non rponse 14,7% Tout fait 40,8%

Plutt 29,4% Pas vraiment Pas du tout 11,8% 3,3% 102 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : la prvention - 79,4% des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire de prvention des TMS Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire en matire de prvention des Prvention trouble musculo-squelettique troubles musculo-squelettiques (TMS) ? Non rponse 15,1% Tout fait 61,8% Plutt Pas vraiment Pas du tout

17,6% 3,7% 1,8% 103 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : la prvention - La majorit des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire de prvention des problmes de sant Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire en matire de prvention problmes de sant desPrvention problmes de sant ? Non rponse 25,0% Tout fait 27,6% Plutt 27,9% Pas vraiment Pas du tout 15,4%

4,0% 104 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : traitement des pathologies - Plus des 2/3 des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire de traitement des pathologies aiges Pour vous, le masseur-kinsithrapeute votre partenaire en matire de traitement Traitement desest pathologies aigues des pathologies aiges ? Non rponse 24,3% Tout fait 44,1% Plutt 20,6% Pas vraiment Pas du tout 8,8% 2,2% 105

Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : traitement des pathologies - Prs de 70% des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire de traitement des pathologies chroniques Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire en matire de Traitement des pathologies chroniques traitement des pathologies chroniques ? Non rponse 22,1% Tout fait 52,2% Plutt Pas vraiment Pas du tout 17,3% 6,6% 1,8% 106 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : lutte contre les consquences des pathologies - Plus des 2/3 des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire pour la limitation des handicaps Limitation des handicaps

Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire de sant pour la limitation des handicaps ? Non rponse 22,8% Tout fait 43,4% Plutt 23,9% Pas vraiment Pas du tout 7,4% 2,6% 107 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : lutte contre les consquences des pathologies - 61,7% des patients considrent que le MK est / doit tre leur rfrent en matire de mobilit et handicap Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre rfrent en matire de mobilit Etre rfrent mobilit et handicap et handicap ?

Non rponse 25,4% Tout fait 33,8% Plutt 27,9% Pas vraiment Pas du tout 8,8% 4,0% 108 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : lutte contre les consquences des pathologies - 88,6% des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire pour limiter les douleurs Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire pour limiter Limitation des douleurs les douleurs ? Non rponse 7,7% Tout fait 67,3%

Plutt Pas vraiment Pas du tout 21,3% 3,3% 0,4% 109 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : lutte contre les consquences des pathologies - Prs de 70% des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire pour limiter les consquences des pathologies chroniques Pour vous, le masseur-kinsithrapeute votre partenaire pour limiter les Limitation consquences pathoest chroniques consquences des pathologies chroniques ? Non rponse 22,8% Tout fait 45,6% Plutt Pas vraiment Pas du tout 23,5%

4,8% 3,3% 110 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : bien-tre - Les 2/3 des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire pour les aider tre bien dans leur peau Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est Vous garder envotre forme partenaire pour vous aider tre bien dans votre peau ? Non rponse 24,3% Tout fait 37,5% Plutt Pas vraiment Pas du tout 28,7% 6,3% 3,3% 111 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques

Or, les patients peuvent tre demandeurs de ces aspects : amlioration des performances - Prs des 2/3 des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire damlioration des performances Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire en matire Amlioration de des vos performances damlioration performances ? Non rponse 23,2% Tout fait 39,3% Plutt 26,5% Pas vraiment Pas du tout 8,5% 2,6% 112 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Les masseurs-kinsithrapeutes ne sont pas positionns sur certains champs de leur exercice suffisamment

- Information, conseil et prvention des problmes de sant - Dpistage - Gestion des consquences de pathologies chroniques - Gestion du handicap - Gestion de la dpendance - Lutte contre le stress, travail sur le bien-tre - Lutte contre le vieillissement, maintien en forme, maintien de la mobilit Or, certains de ces champs correspondent des besoins / attentes croissantes chez les patients. Il est donc important que les MK puissent approfondir ces aspects de leur exercice ; certains le font dj. 113 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Certains MK se sont dores et dj investis sur ces thmatiques de prise en charge - 74% des masseurs-kinsithrapeutes ont dvelopp des modalits particulires dexercice Avez-vous dvelopp une ou plusieurs orientations d'exercice ? 7% Oui 19% Non 74% NR 114 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Certains MK se sont dores et dj investis sur ces thmatiques de

prise en charge - Les masseurs-kinsithrapeutes qui possdent des titres universitaires sont plus nombreux que leurs confrres avoir dvelopp des modalits particulires dexercice Dveloppement de modalits particulires d'exercice (rponses selon la possession ou non de titre universitaires) 22% 69% NR 78% DEUG 13% 90% DU/DIU/AEU 5% 13% 3% 84% Master (ou DESS ou DEA) Oui 2% 18%

84% Matrise 3% Non 8% 2% 100% Doctorat 91% Autres 0% 20% 77% Licence 9% 10% 20% 30% 40%

50% 115 7% 2% 60% 70% 80% 90% 100% NR Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Certains MK se sont dores et dj investis sur ces thmatiques de prise en charge - Les masseurs-kinsithrapeutes exerant en agglomration de plus de 10 000 habitants sont plus nombreux que leurs confrres avoir dvelopp des modalits particulires dexercice Zone x Modalits partic Dveloppement de modalits particulires dexercice, selon la zone dexercice 604 Rurale 561 En ag glomration < 10 000 habitants 1726 En ag glomration > 10 000 habitants Non rponse Oui

Non 116 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Certains MK se sont dores et dj investis sur ces thmatiques de prise en charge - Ces modalits sont principalement lostopathie, la thrapeutique et le bientre Si vous avez dvelopp une ou plusieurs orientations d'exercice, prcisez dans quel(s) champ(s) : Ostopathie 946 Thrapeutique 803 Massage de bien-tre 583 Prinologie 510 Gymnastique/ (re)mise en forme 381 Prvention, ergonomie 381 Esthtique

311 Education la sant, promotion de la sant 286 Evaluation 277 260 Formation et recherche Techniques psycho-corporelles / relaxation 257 Bien-tre 252 Conseil/coaching 195 175 Rducation vestibulaire 116 Dtection des pathologies / dpistage Autres 487 NR

779 0 100 200 300 117 400 500 600 700 800 900 1000 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Certains MK se sont dores et dj investis sur ces thmatiques de prise en charge - Parmi les autres modalits dveloppes, on retrouve des spcialisations par pathologies ou sous-systme, et des techniques/ coles (RPG, DLM) Principales orientations cites dans la catgorie "Autres orientations" Kinsithrapie respiratoire

66 Kinsithrapie du sport 63 Rducation posturale 55 Drainage lymphatique 41 Techniques orientales 53 Microkinsithrapie 27 Thrapie manuelle 26 Neurologie 26 Pdiatrie 19 Douleur, soins palliatifs

17 14 Handicap Fasciathrapie 12 Autres 87 0 10 20 30 40 118 50 60 70 80 90 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques

Les masseurs-kinsithrapeutes ne sont pas suffisamment investis dans les prises en charge pluridisciplinaires - La profession est encore moyennement investie dans les rseaux de coopration : prs des 2/3 des MK ne participent aucun rseau Participez-vous un ou des rseau(x) ? 8% 9% 21% Oui, plusieurs Oui, un seul Non, aucun 62% NR NB : les masseurs-kinsithrapeutes possdant des diplmes universitaires sont souvent plus investis dans les rseaux que leurs confrres 119 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Or, les patients peuvent tre demandeurs de cet aspect de coordination - La majorit des patients considrent que le MK est / doit tre leur partenaire en matire de coordination des diffrents professionnels de sant en cas de pathologie chronique ou de handicap Pour vous, le masseur-kinsithrapeute est votre partenaire en matire de coordination des diffrents professionnels de sant en cas de pathologie chronique ou de coordination des professionnels handicap ? Non rponse

30,1% Tout fait 28,7% Plutt Pas vraiment Pas du tout 26,8% 8,5% 5,9% Le taux de non-rponse lev sexplique par la thmatique restreinte de cette question (handicap et pathologie chronique ne concernent pas tous les patients ayant rpondu lenqute) 120 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Les MK eux-mmes ont une vision favorable des rseaux de sant - Plus des 3/4 (78%) considrent que lappartenance des rseaux permet damliorer la qualit des pratiques "L'exercice en rseau facilite la coopration, le partage d'informations pluridisciplinaire, l'amlioration des pratiques" 2% Tout fait d'accord 10% 24%

11% Plutt d'accord Plutt en dsaccord Totalement en dsaccord 53% NR 121 Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques En outre, lappartenance un ou plusieurs rseaux concide avec une vision plus optimiste de lavenir, chez les MK concerns Vous voyez l'avenir de la profession de manire (rponses selon l'implication dans les rseaux - de sant, de proximit...) Trs positive Oui, plusieurs rseaux 1% 42% Oui, un seul 3% 36% Non, aucun 2% 37%

0% 20% 49% 53% 51% 40% 60% 122 5% 3% 5% 3% 8% 80% 3% 100% Plutt positive Plutt ngative

Trs ngative NR Le dveloppement de certaines modalits ou thmatiques Les relations entre les MK et les autres professions doivent donc tre dveloppes, en premier lieu avec les mdecins et les infirmie(re)s - La profession entretient essentiellement des liens avec les mdecins et les infirmires Avec quelles professions entretenez-vous les relations les plus importantes ? 2121 Mdecin traitant Infirmire Mdecin spcialiste Chirurgien Aide-soignante Pdicure-Podologue Pharmacien Ergothrapeute NR Autre Sage-femme Ditticienne Manipulateur en lectroradiologie 402 319 254 239 148 80 56 36

0 500 733 1000 123 1173 968 1500 1537 2000 2500 Conclusion Conclusiongnrale gnrale 124 CONCLUSION Les masseurs-kinsithrapeutes bnficient actuellement rputation trs favorable au sein de la socit franaise dune - En termes dimage du masseur-kinsithrapeute (humanit, proximit, professionnalisme) - En termes dutilit, aujourdhui et pour les annes venir

- En termes de qualit de la formation et des prises en charge proposes Cependant, les masseurs-kinsithrapeutes sont inquiets face aux volutions actuelles et sous-estiment les atouts dont ils disposent pour y faire face - Absence de consensus sur les valeurs fortes qui sous-tendent la profession - Insatisfaction quant aux conditions de formation, dexercice, de rmunration et de reconnaissance des comptences acquises - Vision pessimiste de lattractivit de la profession et de son avenir 125 CONCLUSION Pour reprendre confiance en ses capacits affronter lavenir, la profession de MK doit - Raffirmer ses valeurs, communes lensemble des membres de la profession, en capitalisant sur son image actuelle : humanit, comptence, proximit - Se revaloriser, travers La rforme de la formation : une formation initiale enrichie, donnant accs un titre universitaire de niveau Master ; et une formation continue de qualit garantie (labellise) et validante Le dveloppement de la recherche, afin de peser davantage dans la dfinition des rfrentiels de prise en charge et dans la valorisation des actes de massokinsithrapie (valorisation tarifaire, valorisation des apports thrapeutiques, reconnaissance par les prescripteurs) - Dvelopper des modalits et thmatiques de prise en charge qui correspondent aux besoins et aux attentes des patients et des administrations sanitaires Thmatiques : se positionner sur certains champs (prvention, gestion du stress, gestion des pathologies dont la prvalence augmente : ALD, dpendance)

Modalits : dvelopper le travail coordonn, en rseau , notamment avec les mdecins prescripteurs et les infirmiers 126 CONCLUSION Les Etats Gnraux de la profession pourraient donc tre loccasion - De dbattre des valeurs pour susciter un consensus et sapproprier limage vhicule par la profession - De poser les bases de ngociation pour la revalorisation de la formation et laccs la recherche, pour aller vers une rmunration et une reconnaissance hauteur des comptences mises en uvre - De dbattre des modalits et des thmatiques de prise en charge dvelopper (quitte aborder ces aspects ds la formation initiale) pour anticiper lvolution des besoins et attentes de la population (mais galement des administrations elles-mmes) Les dbats et leurs conclusions devront faire lobjet dune communication interne et externe la profession ; Les ventuelles dcisions obtenues auprs des administrations concernes et les rformes mises en place, dans les annes venir, devront galement faire lobjet de communication vers les patients, les autres professions, mais galement les MK eux-mmes. 127

Recently Viewed Presentations

  • Trigonometry/Pre-Calculus

    Trigonometry/Pre-Calculus

    Converting decimal degrees to minutes and seconds. 4.2 Unit Circle 4.4 All Students Take Calculus 4.4 Evaluating Trig Functions of Any Angle Given and , find and . tan (-) and cos (+) = QIV Draw angle from origin to...
  • Creating an Effective Online Syllabus An Overview of

    Creating an Effective Online Syllabus An Overview of

    A Presentation by: Marj Ashcraft, Towson University Dr. Joan McMahon, Towson University An Overview of Basic Content This presentation is designed to provide you with an overview of the basic components of the course syllabus content.
  • Presentazione standard di PowerPoint - FLUKA

    Presentazione standard di PowerPoint - FLUKA

    19F(p,a): a long standing story. Univ. Napoli Federico II and INFN - Napoli. Fluorine. transmutation. by . proton . bombardment Cockroft and Walton. studies (~1930) emission of
  • Anna Garcia Timeline

    Anna Garcia Timeline

    Enterotube- Serratia marcescens . Systems: Urinary- increases the need for the transportation of blood which could cause blood clots. Circulatory- need for more blood in the area of the bacteria . Preventions: Take proper antibiotics to prevent further infection. Age...
  • CCRS Quarterly Meeting #4 Revised 2010 ALABAMA COURSE

    CCRS Quarterly Meeting #4 Revised 2010 ALABAMA COURSE

    , we traced standards through K-12 that dealt with terms or concepts such as: civic responsibility, rights and responsibilities, civil rights, needs and wants, map and globe skills, basic principles found in primary sources (the Declaration of Independence or the...
  • Title of the Presentation - EconEdLink

    Title of the Presentation - EconEdLink

    22 INCREASES UNDER 12 PRESIDENTS . Minimum Wage. www.EconEdLink.org . Though it has been adjusted 22 times, the real value of the wage has been declining since 1968. The current $7.25 federal minimum is on par with its real value...
  • The Neolithic Revolution

    The Neolithic Revolution

    the Neolithic . Age. developed use of fire. crude stone tools. hunters and gatherers. polished stone tools and weapons. farming. specialization of jobs. domesticating animals. temporary homes. developed dwellings/places to live. used animal skins for shelter. cave art. artisans (jewelry,...
  • Macbeth - liceo-carducci.edu.it

    Macbeth - liceo-carducci.edu.it

    " (ACT I scene 2) Once Macbeth and Lady Macbeth embark upon their murderous journey, blood comes to symbolize their guilt, and they begin to feel that their crimes have stained them in a way that cannot be washed clean.